> > > > Essai - Abarth 124 GT : ça, c'est vraiment toit

Essai - Abarth 124 GT : ça, c'est vraiment toit

Avec cette nouvelle version GT à toit rigide de la 124, Abarth prolonge toujours plus la filiation avec le monde de la course et des rallyes. La dénomination GT de ce coupé fait référence à la catégorie R-GT en rallye dans laquelle l'Abarth 124 Rally s'est illustrée en 2018.

© Alexy Girard/MotorsInside - Coupé sportif pour descente de col animée© Alexy Girard/MotorsInside - Coupé sportif pour descente de col animée


Certaines enlèvent le haut, elle, remet une couche


Présentée en 2016, l'Abarth 124 Spider Turismo était alors la version la plus exclusive et la plus poussée de la marque au scorpion. Deux ans plus tard, le sorcier italien revient avec un modèle toujours plus inspirée par la course, la 124 GT. Pas question de restylage ici, la magie est bien plus subtile, quoique.


Lors de la présentation à Genève de la 124 Spider, Abarth présentait également un prototype d'une version Rallye de la 124 destinée à la compétition. Cette variante présente une différence majeure avec la Spider grand public, son toit rigide. Cependant, la 124 GT ne se contente pas d'une capote rigide banale. Le choix du matériau se veut noble et définitivement lié au monde de la course automobile, le carbone.


Extrait du Jeux F1 2013
Extrait du Jeux F1 2013

Ainsi, pour coiffer et transformer le roadster en coupé, Abarth a conçu un toit rigide en fibre de carbone qui vient alourdir de 16kg seulement le châssis. Par la même occasion, cet ajout renforce la rigidité globale de la caisse et permet une bien meilleure isolation phonique et thermique qu'avec une capote en toile. Et si l'envie vous prend de rouler cheveux aux vents, rien de plus simple, il suffit simplement de retirer le toit en quelques étapes et de décapoter manuellement la toile toujours présente.

L'ajout du toit étant venu alourdir le châssis, un travail d'allègement a été réalisé sur les jantes O.Z Ultraleggera de 17 pouces noir mat au dessin sportif. En effet, ce sont au total près de 3kg qui sont économisés, ce qui porte l'embonpoint à 13kg pour l'Abarth 124 GT par rapport à la 124 Spider. Le chiffre est séduisant quand on constate le confort gagné.

Inspiration sportive pour ambiance intime


Une fois inséré dans le cocon, car oui l'espace est relativement étroit et au ras du sol, on ne se sent pas oppressé. Les sièges sport en cuir sont accueillant et l'assise n'est pas dure comme pourrait le laisser penser le dessin de la sellerie. Les rebords offrent un excellent maintien, favorisé également par la position de conduite très basse.

Devant vos yeux, le volant cuir à trois branches chromées avec surpiqures et point "zéro" rouge est bien fini, on regrette l'absence de méplat sur la partie basse, présent sur la 595, pour accentuer l'ambiance sportive. Le compte-tours en position centrale est mis en valeur par un cerclage chromé et un fond rouge qui attire bien le regard. La petite "découpe" dans la partie basse est dédiée à l'indicateur de changement de rapport. Le compteur de vitesse est un peu petit à notre gout.

Extrait du Jeux F1 2013
Extrait du Jeux F1 2013

Sur votre droite, le tunnel de transmission fait barrière avec votre passager. On retrouve les commandes audio et le joystick pour naviguer dans l'ordinateur de bord, même si l'écran de 7 pouces qui trône sur la console centrale est bien tactile. Le levier de vitesse chromé avec chiffrage rouge est beau et son dessin permet une bonne prise en main avec un positionnement du pouce sur le dessus. Devant celui-ci on trouve la molette qui permet de changer de mode de conduite, avec une mise en valeur du mode sport, inscrit directement sur le pourtour chromé du soufflet.

A l'inverse, la commande de frein à main n'est pas ergonomique. La position du bras pour l'actionner laisse la sensation que vous disputez un bras de fer en étant trop bas par rapport au support. Comme on ne l'utilise que peu, on pardonnera facilement ce désagrément.

Quelque chose en elle


Avec cette finition la plus haute, ne comptez pas sur une motorisation exclusive. Abarth simplifie sa gamme et propose le même 1.4L MultiAir Turbo de 1368cm3 pour les trois déclinaisons de la 124. Ainsi, la Spider, la Spider Turismo et la GT affiche 170ch chacune. En mode sport, la 124 GT développe un couple max de 250Nm à 2500tr/min, soit 20Nm de plus que le 1.4L monté dans la 595 Turismo que nous avons testé. (La 595 Competizione développe le même couple à 3000tr/min mais pour un moteur plus puissant de 10ch).

Pour la version boîte manuelle, le 0-100km/h est donné à 6,8s pour une vitesse maximale de 232km/h. Le passage de la norme Euro 6B à Euro 6D niveau motorisation permet de baisser les émissions de 148g/km à 146g/km, ce qui se traduit par un malus écologique ramené à 1153€ contre 2010€ auparavant. Sur parcours mixte, Abarth avance le chiffre de 6,4L/100km mais soyons honnête, cette valeur est utopique si l'on profite un tant soit peu de ce coupé.

Mise en confiance sur la route


On s'installe, on démarre à l'aide du système de démarrage sans clef et… musique. Si le travail sur l'échappement de la 595 Turismo est déjà fort apprécié, on touche à l'orfèvrerie avec le Record Monza monté sur la 124 GT. Rauque et crépitant, vous allez adorer rétrograder pour l'entendre grogner. Comme annoncé, le toit carbone atténue bien le récital de l'échappement, pour autant, sur des trajets comme sur autoroute on relève une légère omniprésence du bruit.

Sur routes départementales le verdict est tout autre en revanche et on vous en parle. Dans la descente du col de Turini on se prend vite au jeu des accélérations entrecoupées de passage en courbe où la recherche de la corde se fait sans trop de souci. En mode de conduite normal, on se satisfait du travail de la suspension et de l'amortissement qui efface ce qu'il faut des aspérités d'une route de col (comprenez revêtement irrégulier et trous par endroits). Le train avant se place facilement en entrée de virage et le contrôle de traction vous permet d'appuyer en sortie pour faire rugir votre coupé sportif.

Extrait du Jeux F1 2013
Extrait du Jeux F1 2013

Propulsion oblige, on sent un train arrière bien présent lorsque le ton monte sur un asphalte très irrégulier. Ne craignez pourtant rien, il ne cherchera pas à vous trahir au premier excès de confiance. Il en va de même lors des phases de freinage, le système Brembo permet d'appuyer franchement et sur la durée d'une descente de col il sait se montrer endurant. Gardez le cap et la 124 GT vous obéira.

Une fois le mode sport enclenché vous pourrez trouver encore plus de satisfaction dans sa conduite. Accélération plus directe, suspensions plus fermes, on prend un malin plaisir à appuyer sur l'accélérateur pour se retrouver au fond du siège une fois sur une portion de route droite. La fermeté des suspensions et la précision plus fine de la direction vous permettent de jouer encore plus avec les trajectoires mais dans le secteur du Turini (descente en direction de Sospel - Menton) le mauvais état de la route empêche une utilisation prolongée du mode de conduite, à moins de connaître un bon kinésithérapeute.

Préférez donc les petits road trip de quelques jours, car la malle arrière restreinte (140L) sur un coupé ne vous offre pas le loisir de transporter toute votre garde-robe. Vous aurez toujours le loisir de passer d'un mode de conduite à l'autre selon la qualité du réseau routier que vous empruntez.

Petit tour en concession


Attentif aux retours du public, Abarth a revu à la baisse les tarifs de la 124 pour permettre une arrivée de la version GT sur le marché à un prix de départ de 40 900€ (+2000€ pour transmission automatique) soit 3400€ de plus que la Spider Turismo. Pour obtenir plus de confort et avoir un véhicule à l'allure plus marquée, à vous de voir si ces 3400€ sont un investissement nécessaire.
Extrait du Jeux F1 2013
Extrait du Jeux F1 2013

De série on retrouve parmi les équipements l'échappement Record Monza, des amortisseurs Bilstein, un système de freinage Brembo, un différentiel à glissement limité mécanique, une barre anti-rapprochement, un contrôle de traction et un contrôle de stabilité électronique pour la partie châssis. Dans l'habitacle, l'écran tactile 7 pouces, les sièges sport Abarth en cuir et le système audio Bose.

Au catalogue des options Abarth propose un Pack Visibilité (Feux LED +lave-phare, allumage automatique des feux/essuie-glace, radar de recul) à 1800€, le Pack Racing Alcantara (Combiné de bord, frein à main, base du pommeau, planche de bord et accoudoir revêtement alcantara) à 1700€ mais aussi un Pack Officine qui comprend le Pack Racing Alcantara et propose en plus coques de rétroviseurs, lame avant et cache crochet de remorquage Rouge Corsa ou Gris Forgiato ainsi que capot et coffre couleur noir mat ou couleur carrosserie pour 2500€.


Essais, Abarth Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
nuvolari
nuvolari :
Magnifique et attachant véhicule qui doit combler les connaisseuts et les nostalgiques d'une période qui n'est plus.
Il y a 14 jours
Aifaim
Aifaim :
Oui, nuvolari@, surtout avec la renaissance d'une de ses "copines" de l'époque en rallye, l'Alpine... Il ne va plus manquer que son aînée, la Lancia Fulvia et son invincible rivale, la Lancia Stratos...
Mais il y a aussi beaucoup de visages qui sont associés à cette époque...
Il y a 14 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Aifaim@
J'ai un petit coup de blues quand je lis que l'époque des voitures de rallye des années 70/80 existe encore dans les mémoires et les rallyes vintages .

Aux monstres sacrés que vous avez cités , je rajoute les Alfa Roméo Giulia et Alfetta GT , la Mini Classic , l'Opel Kadett GTE, la Ford Escort RS MkII et la perle des perles la Porsche 911 Carrera 3 L de Nicolas en 74 .

Période révolue sans suite pour ces voitures . Tiens ! La Carrera de Jean-Pierre Nicolas est à vendre à 900.000 € , ce qui ne manquera pas d'intéresser quelques lecteurs !
Il y a 13 jours
Aifaim
Aifaim :
C'est pas grave, docteur ! Je vous prescris un remède ad hoc : 50mn sur You Tube avec "les années bleues"... et cela s'appelle soigner le mal par le mal...
PS. Autorisé au moins de 7ans (à l'époque)...
Il y a 12 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.