> > > > Red-Bull ne pourra pas gagner en 2008 affirme Webber

Red-Bull ne pourra pas gagner en 2008 affirme Webber

Droits réservés

Mark Webber est optimiste pour sa saison 2008, une de plus avec Red-Bull. Il est confiant quant à la bonne forme de son équipe pour la saison prochaine, néanmoins, le numéro 2 n’estime pas que son équipe aura les moyens de remporter des courses…

Le coéquipier de Coulthard a terminé sa saison 2007 en 12ème position au championnat, à quelques places de l’écossais, tout deux étant notamment pénalisés par la fiabilité de l’équipe autrichienne, malgré de bonnes performances dans l’absolu.

« Vous savez, je pourrais donner des chiffres et des suppositions voire même des estimations pour vous donner un ordre d’idée de nos positions aux championnats la saison prochaine… mais ce serait totalement inapproprié… » Affirmait-il.

« Notre meilleur défi serait de battre BMW, mais tout le monde dans l’équipe est déterminé à s’améliorer. Ce sera un long et dur chemin, mais si nous avons une voiture fiables il n’ya a pas de raisons, cependant, c’est encore tôt pour espérer gagner… »

Geoff Willis, nouvel ingénieur de la marque au taureau rouge a selon Webber les méthodes pour apporter de la fiabilité en 2008. Il pense donc pouvoir réaliser quelques podiums.

De sa saison, l’australien commente : « Personnellement, j'ai été très satisfait de ma propre performance vu les incidents que j’ai connue à Montréal et Melbourne. Sur les 17 courses de la saison, j’ai eu 7 abandons, dont un ‘causé par’ Sébastien Vettel et 6 autres dus à des problèmes mécaniques, » continue l’ex-pilote Williams de 31 ans.

« En 2007, la fiabilité nous a contraint à rater plusieurs podiums, mais je suis certains que Geoff Willis sera le maillon manquant qui résoudra ce soucis… »

En dépit des spéculations accrus ces dernières semaines sur le futur d’Alonso en F1, Mark Webber avoue également n’avoir jamais douté de sa place dans l’équipe en 2008.

« En fait, j’ai été vraiment détendu lors de cette période. J’étais parti 10 jours en Tasmanie, du coup, j’étais coupé du monde et lorsque je suis revenu, tout le monde doutait de mon avenir, mais rien ne m’a jamais laissé penser que l’équipe voudrait se séparer de moi en 2007… même si cela peut arriver vite. » Concluait Webber.


Red Bull




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.