> > > > Le cauchemar de Mister E.

Le cauchemar de Mister E.

Max Mosley avait fait un rêve. L’ancien président de la FIA, prédécesseur de Jean Todt à la tête de la plus haute instance automobile mondiale, voulait faire de la Formule 1 un sport ouvert et accessible à tous, où chaque entrepreneur pourrait tenter sa chance.

En ouvrant la porte à des équipes moins fortunées et moins performantes, il a ravivé le pire cauchemar de son ami intime, Bernie Ecclestone.

(c) LAT - Monsieur Bernie s'inquiète(c) LAT - Monsieur Bernie s'inquiète

A l’aube des années 90, Bernie Ecclestone et Max Mosley commençaient à étendre leur emprise sur ce qui allait devenir pendant plusieurs années, leur empire.

L’avocat britannique Mosley s’occupait de la gestion institutionnelle du sport automobile et de l’automobile en général et se fera une réputation d’intransigeance dans le domaine de la sécurité routière.

De son côté, Bernie Ecclestone, anglais roublard et débrouillard, tiendra les rênes de l’aspect commercial de la Formule 1, qu’il tentera, après de nombreux efforts, souvent décriés, de rendre plus professionnelle en balayant l’amateurisme trop présent à certains échelons, ce qui rendra ce sport plus crédible commercialement.
En voulant lui donner un aspect mercantile attrayant, Ecclestone permettra l’émergence des sponsors aux portefeuilles bien rempli, ce qui sonnera le glas, au fil des années, des petites équipes d’artisans qui jetteront l’éponge, sacrifiés sur l’autel de la finance.

Si certaines de ces écuries n’avaient certes pas de légitimité à être présente en Formule 1 (qui se souvent encore des Andrea Moda de 1991 et 1992 ou des Lola de 1997 ?) d’autres, à l’état d’esprit plus sympathique, ne verront pas leur persévérances les sauver d’une mort certaine (parmi elles, Forti et Pacific en sont de bons exemples).

Mais juste au moment où Ecclestone aura enfin réussi à stabiliser un plateau réduit à des équipes talentueuses et légitimes à ses yeux, voilà que Max Mosley part dans une ultime croisade qui fera de la Formule 1 un sport moins onéreux et plus accessible.

C’est ainsi qu’en 2010, trois nouvelles équipes vont être adoptées dans le sérail de ce sport devenu tellement exclusif grâce aux efforts d’Ecclestone, que plus personne n’avait le courage de franchir la barrière que représentait le prix d’une inscription au championnat.

Team Lotus, Virgin Racing et Hispania Racing, pour ne pas les nommer, ont donc involontairement ravivé le pire cauchemar du grand argentier de la Formule 1.

A tel point que le voilà lancé dans une veine bataille de propagande néfaste à leur encontre, visant à les dégouter d’une participation au championnat afin de réduire la grille de départ à dix voir onze écuries, proclamées crédibles à ses yeux, comme cela était le cas au début des années 2000.

Seulement voilà, la politique de réduction des coûts en Formule 1 est une évolution importante et vitale durant cette période de récession économique mondiale et, de ce fait, Bernie Ecclestone ne peut pas afficher ses ambitions réactionnaires au grand jour au risque de paraitre en total décalage avec le mouvement mondial. Déjà que la Formule 1 est montrée du doigt écologiquement parlant, il ne lui reste plus que de tenter de rester crédible économiquement pour assurer sa survie.

La survie des trois nouvelles équipes, elle, dépendra de leurs résultats en course. Team Lotus ne semble pas être la cible des remontrances acerbes d’Ecclestone, au contraire de Virgin ou HRT. Mais toutes les trois devront faire de gros efforts pour parvenir à rester sur les grilles de départ car, au vu de la première course de la saison, l’écart semble encore bien grand avec les premiers.


Hors Piste Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




17 réactions sur cet article Donnez votre avis
Depy
Depy :
Très bon article bien sympa. Qui prouve que la F1 est dirigée par des gens pas forcément sain.

Des petites équipes plus lentes, je suis tout à fait d'accord d'en avoir. Le souci, c'est que maintenant, ces petites écuries ne sont plus des tremplins à jeunes champions, vu que ses champions viennent principalement des filières des grosses écuries. Le souci, c'est que ces petites écuries sont là avant tout pour l'argent... Donc, ils font ce qu'ils peuvent pour amasser de l'argent avec leurs pilotes.

L'équipe de Minardi que j'ai connu, ne me semblait pas si décriée que ces équipes actuelles. Pourtant, elle n'était pas performante comparativement aux autres.

Je pense donc que les équipes plus lentes ne sont pas un poison dans le sens où chaque sport possède des équipes plus lente ou moins bonnes. Le tout est d'aider ses équipes à avancer, pas à les ralentir un max en les empêchant de rouler ou en se montrant hostile.


Où alors, imaginer une solution comme au foot, avec des montant et des descendants vers et venant du GP2. Et avant de pouvoir monter en F1, les nouvelles équipes devraient en premier lieu montrer leurs preuves en GP2, par exemple. Et non lancer des écuries directement en F1 en étant nulle nulle nulle.


J'en profite pour faire une petite remarque, en tant que fan belge, j'aurais aimé que ce site parle du week end de Virgin, il n'y a rien eu sur elle le dimanche :s
Il y a 103 mois
nigel
nigel :
@ Depy la fin de ta première phrase prononçée par un membre de la F1 en regard du nouveau code de conduite FIA instauré par son président Jean Todt serait sous le coup d'une réprimande voire d'une exclusion... un extrait de ce code visant les membres de la F1 agrées par la FIA;
" et par leur propos, leurs actes ou leurs écrits, à ne pas porter un préjudice moral ou matériel à la FIA, à ses organes, à ses membres ou ses dirigeants et plus généralement à l'intérêt du sport automobile et aux valeurs défendues par la FIA".
tous le monde au garde à vue face aux décisions de la FIA... Max Mosley pourtant controversé par son despotisme n'est qu'un enfant de coeur face à Jean Todt.
Il y a 103 mois
nigel
nigel :
faut lire " tous le monde au garde à vous...
Il y a 103 mois
Depy
Depy :
Sympathique tout ça dis donc !

Heureusement que je ne fais pas partie de la F1...
Il y a 103 mois
nioulargo
nioulargo :
@nigel@ tu as une telle argne contre J.Todt (souvent injustifiée) que l'on pourrait croire que tu lui en veux personnelement...cela n'est pas bon pour la bonne ambiance .

si cette règle a été instaurée c est justement que tout était permis il y a peu....un pilote faisant des excès de vitesse ou des tete à queue en ville alors qu'il se doit de respecter les règles comme tout le monde, un ingénieur détuisant des portes de circuit car il se trouvait enfermé sur le dit circuit .......et j'en passe ....donc , non nous ne sommes pas sous le bon vouloir du Roi Soleil, mais il y a une éthique à respecter si on veut que ce sport reste respectable.

donc @depy@ ne t inquiètes pas le tableau n'est pas aussi noir que cela :D
Il y a 103 mois
nigel
nigel :
juste que cet alinéa du code de conduite FIA peut permettre tous les excès d'autoritarisme comme celui qui mentionne à l'encontre des membres de la FOTA;
" à ne pas poursuivre un objectif divergent à ceux de la FIA"
Il y a 103 mois
nioulargo
nioulargo :
si l objectif est de rendre une certaine éthique à ce sport automobile je ne vois pas le probleme .
car les deux exemples que j ai exposé dans le post num 5 ne sont pas flatteurs pour le sport .et ont été accomplis par des membres de la FOTA.
Donc, si la FOTA cautionne ce genre d'attitudes et n est pas d'accord, avec la FIA , elle n'a qu'à organiser son propre championnat . avec ses règles.
Il y a 103 mois
Depy
Depy :
Je suis d'accord sur le fait qu'il y a une éthique à avoir, d'ailleurs, chaque membre se doit se respecter ce sport. De toute façon, dans chaque institution, chaque membre doit avoir une éthique, sinon, que fait il là ?


Respecter ce sport, ça vaut aussi, en premier lieu pour les dirigeants, en ne lâchant pas n'importe quoi. La friction entre Ecclestone et Todt, ce n'est pas porter préjudice à la F1 ainsi qu'à la FIA et à la FOM ça peut être... ?

Avoir des gros manitous qui se tirent dessus, quelle belle image... :D


Ensuite, comme dit Nigel, il ne faut pas abuser des pouvoirs comme beaucoup trop le font.
Il y a 103 mois
nioulargo
nioulargo :
@depy@ et oui mais à l epoque Ecclestone Mosley il y avait un peu trop d arrangements..... au moins là il y a un contre pouvoir au Monsieur qui gère la médiatisation de ce sport et c est plutot une bouffée d air frais. cela dit il y a du boulot car les deux britanniques ont été laissés trop longtemps les mains libres. l'alternance a du bon.
Il y a 103 mois
nigel
nigel :
l'ange blanc nioulargo a parlé... triste et absence de lucidité, car la FIA version Jean Todt a simplement renforcé son pouvoir régalien sous couvert d'objectif d'éthique... en politique çà débouche souvent sur une dictature... dès ce premier GP on peut être interpellé par le peu d'apport positive des nouveaux gadgets réglementaires de la FIA qui reste aveugle devant la flexibilité ( mobilité proscrite ) des ailerons avants , ceux de la RB7 raclent presque le bitume !
Il y a 103 mois
nioulargo
nioulargo :
je réitère le post numero 5 ; si justement il y a deux partis en opposition cela n est que positif pour trouver une autre voie qu'un dictat comme tu l'écris.
Il y a 103 mois
nigel
nigel :
les règles c'est la FIA qui les imposent et non la FOM...
Il y a 103 mois
nioulargo
nioulargo :
et bien encore une fois si les règles ne plaisent pas il faut créer son championnat parallèle et la FOTA est libre de le faire. :D
Il y a 103 mois
nigel
nigel :
une vraie alternative à la version horizon 2013 de la FIA, tu as raison cela mérite réflexion pour la FOM et la FOTA.
Il y a 103 mois
nioulargo
nioulargo :
la version 2013 est très bien ; elle ouvre une nouvelle ère de la formule 1 avec un regard différent et ecologiquement responsable (autant que peut l'etre la formule 1) ; elle ouvre aussi la place a de nouvelles recherches de développement moteur absentes depuis 2007.. Le moteur 2013 n aura rien à envier à ses ancères tant par la performance que par le son deux points très importants pour tous.

la FOM a médiatisé la F1 mais l'a également largement abimée. il est donc très bien qu'elle ait un contre pouvoir avec la FIA alors que du temps de Mosley ce contre pouvoir n existait pas .

libre à la FOTA de trouver sa place entre les deux.
Il y a 103 mois
nigel
nigel :
l'ange blanc de la FIA a parlé... c'est édifiant ce langage convenu sur la portée écologique de la version 2013 et surtout les affirmations gratuites sans éléments concrets sur les capacités des petits 4 cylindres turbo compressés qui devront consommer moins!!! tu peux toujours rêver mais de là à affirmer sur ce qui n'existe pas encore dérisoire pour une pro de la F1
Il y a 103 mois
nigel
nigel :
et c'est la médiatisation de la F1 qui a permis à la FIA de se doter de moyens financiers importants...sinon pas de moyens pas d'actions significatives pour cette instance.
Il y a 103 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.


+Le SAV de la F1


Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.