> > > > Dimanche : Bonne course pour Virgin

Dimanche : Bonne course pour Virgin

En difficulté durant les qualifications, les Virgin ont tenu bons en course et se payent même le luxe de devancer une Lotus.

(c) Virgin(c) Virgin

Jérome D’Ambrosio – 15ème

« C’était une course incroyable. Nous étions en situation de course pendant quatre heures. Je n’ai jamais rien vécu de tel. C’était quelque chose de spécial. Il y a eu beaucoup de hauts et de bas : avant le drapeau rouge, je me suis arrêté deux fois et puis tout à coup, après la reprise, je me suis retrouvé à rouler avec Timo et j’ai pensé « Qu’est-ce qu’il se passe ? ». C’était fou ! Lors du dernier restart, j’ai perdu beaucoup de temps avec les drapeaux bleus, j’ai dû aller sur le mouillé pour laisser passer les autres et, à la fin, je n’ai pas pu me battre pour des positions car avec les réglages pour la pluie, je n’avais pas la même vitesse de pointe. Mais c’était une grande course et une très bonne expérience pour moi. »

Timo Glock – 16ème

« C’était une course inhabituelle et difficile. Je pense que c’est une des plus longues courses que je n’ai jamais couru ! C’est un peu dommage, dans la dernière partie du GP, j’avais un bon rythme et j’ai réussi à revenir sur Trulli et à le passer, mais ensuite j’ai bloqué mes roues et fait un gros plat sur mes pneus, ce qui m’a couté cher. Je ne pouvais pas aller très vite dans les lignes droites à cause des vibrations, donc quand Karthikeyan s’est placé derrière moi, dans le 67ème tour, j’ai essayé de résister mais il a tenté une manœuvre dans le dernier virage et m’a poussé hors de la piste. Il a court-circuité la chicane lorsqu’il m’a dépassé et Jérome a profité de cet incident lui aussi. Dans le dernier tour, je ne pouvais rien faire car les pneus étaient complètement détériorés ».

John Booth

« Une course pour le moins mouvementée et qui a joué en notre faveur vu le niveau d’appui aérodynamique que nous avions choisi de mettre en place. Avec Timo, nous étions sur les nerfs dans la première partie de la course, car nous attendions la pluie qui arrivait sur notre radar, et nous avons estimé que l’arrêt pour chausser des intermédiaires aurait été trop coûteux. Cela s’est avéré être une bonne chose puisque Timo était 15ème au moment du restart. La deuxième partie de la course de Timo n’a pas bien démarré, puisqu’il a perdu des places lorsqu’il s’est arrêté pour mettre des pneus intermédiaires, mais grâve à l’arrêt pour monter les slicks, il a réussi à dépasser Trulli. Malheureusement, durant la dernière partie de course sous safety car, nous avons détecté un plat sur la roue et avons averti Timo, mais compte tenu de sa position, nous devions essayer de terminer la course car un nouvel arrêt nous aurait fait chuter en dernière place. Jérome a vécu une course à rebondissements : il est parti dernier et a fini 14ème (ndlr : 15ème en réalité). Il a fait un bon travail vu les évènements de ce week-end. Nous nous sommes servis de lui, à certains moments, pour essayer des stratégies avec les intermédiaires et, même avec cela, il a réussi à obtenir un bon résultat. Tout le mérite lui revient. »


Bilan, Montreal et Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.