> > > > Dimanche : lotus GP a parié sur la consommation

Dimanche : lotus GP a parié sur la consommation

Pour la septième fois en sept Grand Prix, Lotus Renault place au moins une de ses voitures dans le Top 10 de la course. Sans l’accident de Nick Heidfeld avec Kamui Kobayashi, l’écurie britannique aurait d’ailleurs pu prétendre aux points avec ses deux monoplaces.

© LAT© LAT

Vitaly Petrov – 5ème

« Aujourd’hui, les conditions sont devenues très difficiles après quelques tours et arrêter la course était la bonne décision. Il n’y avait absolument aucune adhérence et la voiture partait en aquaplaning partout. Lorsque la course est repartie, nous avons essayé de tirer le meilleur de notre position. J’étais quatrième parce que j’avais décidé de ne pas changer de pneus avant le drapeau rouge. A partir de là, j’étais dans une excellente position pour me battre. D’un côté, terminer cinquième après être parti dixième est un bon résultat. Mais d’un autre côté, je pense vraiment que j’aurais pu monter sur le podium. Cela dit, je suis heureux de ces nouveaux points et je pense que nous sommes de retour après quelques courses difficiles. Un grand merci à toute l’équipe pour son travail ce week-end. »


Nick Heidfeld – Abandon

« Naturellement, c’est une grande déception pour moi de ne pas avoir fini cette course. Je suivais Kamui [Kobayashi] et il s’est passé quelque chose. Il a ralenti soudainement et je l’ai heurté à l’arrière. La conséquence a été mon aileron avant cassé est passé sous la voiture et ensuite ma sortie de piste. Je me bagarrais pour la cinquième place et de bons points, alors je suis frustré de ne pas avoir tiré meilleur parti de ma bonne qualification hier. Aujourd’hui, nous avons vécu une course pleine d’imprévus et j’ai piloté du mieux que j’ai pu dans ces circonstances. Je me tourne maintenant vers Valence où j’espère récolter plus de points pour l’équipe. »


Eric Boullier, Team Principal et Directeur

« Encore une fois, l’équipe marque des points aujourd’hui. Ainsi, nous avons placé au moins une voiture dans le top 10 à chaque course depuis le début de la saison Nous avons aussi compris l’origine de pas mal de nos récents problèmes et les solutions apportées à Montréal étaient prometteuses parce que notre rythme s’est nettement amélioré. Cela dit, malgré ces points positifs, nous quittons Montréal avec des sentiments mitigés. D’abord nous aurions pu marquer des points avec nos deux voitures aujourd’hui. Malheureusement, Nick a été piégé par Kamui Kobayashi qui était inhabituellement lent à la sortie du virage 2. Jusque-là, sa course était parfaite. Avec un peu de chance, Vitaly aurait aussi pu terminer un peu mieux classé aussi. »


Alan Permane, Chef ingénieur piste

« Un après-midi très mouvementé. Le sentiment est que nous sommes un peu malchanceux de ne repartir qu’avec la cinquième place. Nous avons pris la bonne décision dans la première partie de la course. Les autres teams s’arrêtaient pour passer les pneus intermédiaires, mais nous avons choisi de garder les pluie parce que nous voyions qu’il allait continuer à pleuvoir beaucoup. Malheureusement, Nick s’est accroché avec Kamui [Kobayashi] il a perdu son aileron avant et a fait une sortie de piste qui l’a éliminé. Mais Vitaly a mené une course solide qui lui permet de terminer cinquième. Nous avions pour objectif de voir les deux voitures dans les points et de ce point de vue, nous aurions pu faire mieux. »

Ricardo Penteado, Chef motoriste LRGP, Renault Sport F1

« Une course très agitée pour tout le monde et presque impossible à résumer en quelques mots. C’est un bon résultat pour Vitaly d’assurer la cinquième place et les points qui vont avec, ce qui sera important pour le championnat des constructeurs, puisque Mercedes a obtenu un bon résultat ici. Nous avons été agressifs avec sa stratégie carburant, en comptant sur l’aide de la pluie pour balayer d’autres possibilités. Nous étions très, très justes à la fin. Nous avions changé le moteur de Nick par précaution la nuit dernière [ndlr : des échantillons de carburant ont révélé une concentration inhabituelle de plomb dans le carburant de la voiture de l’allemand, pouvant causer des dommages sur son bloc moteur]. Il semblait bien pendant la course et c’est dommage de ne pas avoir récolté les points qu’il méritait. Dans l’ensemble, les voitures étaient compétitives pendant toute la course et cela va nous donner confiance pour le retour en Europe et la prochaine course.

[A partir du communiqué Lotus Renault Grand Prix]


Bilan, Montreal et Lotus F1 Team Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.