> > > > La FIA favoriserait Ferrari selon Marko

La FIA favoriserait Ferrari selon Marko

La pilule a toujours du mal à passer pour Helmut Marko

© Ferrari© Ferrari

La décision de la FIA de brider, considérablement, les échappements soufflés à partir du Grand Prix de Grande-Bretagne avant de les interdire purement et simplement à l'horizon 2012, n'en finit pas de susciter des réactions et parfois même de la suspicion, comme en attestent les déclarations d'Helmut Marko, au quotidien allemand Bild Zeitung : « Des innovations telles que le double diffuseur et les F-Ducts ont toutes deux été bannies en fin de saison. Maintenant, nous voyons une interdiction pendant la saison. C'est plutôt étrange. »

« Ce que nous espérons, maintenant, c'est que ça ne nous pénalise pas plus que Renault, Mercedes et McLaren, alors que Ferrari devrait sans doute en tirer avantage. »

Le bras droit de Dietrich Mateschitz va même plus loin et accuse la FIA d'avoir agit en faveur de l'écurie de Maranello : « La décision semble avoir été prise pour leur donner un avantage. »

Il est en effet couramment admis que l'écurie italienne, dont la monoplace souffre d'un net déficit aérodynamique en ce début de saison, pourrait être l'une des principales bénéficiaire de la décision de la FIA. Cependant, pour Stefano Domenicalli, qui déclarait, après le Grand Prix du Canada, que la Scuderia Ferrari avait peut-être besoin d'organiser « un pèlerinage à Lourdes […] pour inverser le scénario », il est encore trop tôt pour pouvoir parler de miracle à propos des diffuseurs soufflés : « Nous devons attendre Silverstone pour savoir quel est l'impact de la réglementation sur les échappements. S'il y a un changement, tout ce que je peux dire c'est que j'espère que ça nous affectera moins que les autres. »

Toujours est-il que, du côté de Red Bull, l'inquiétude n'est pas réellement de mise, tout du moins, selon Sebastian Vettel : « Je ne crois pas que ça nous touchera plus que les autres » confie le jeune allemand à l'agence de presse SID. « On peut toujours se demander pourquoi ça arrive au milieu de saison, mais pour ce qui en est du championnat, la route est encore longue : beaucoup de choses peuvent se passer, comme nous l'avons vu l'an passé. »

Autre raison également invoquée pour justifier cette décision de la FIA, la volonté de cette dernière d'entraver la nette domination de l'écurie Red Bull et de relancer ainsi le suspens d'un championnat qui lui semblait d'ores et déjà acquis. Lewis Hamilton admet d'ailleurs, à ce propos, que « le changement de règle devrait épicer les choses. »


FIA, Ferrari et Red Bull Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
fredoriking
fredoriking :
Perso je suis d'accord avec Marko sur ce coup ...
Il y a 92 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.