> > > > Dimanche : Sauber repart bredouille de Valence

Dimanche : Sauber repart bredouille de Valence

Petite déception pour l’écurie suisse qui a pris un pari stratégique avec ses deux voitures, sans qu’aucune d’elles ne concrétisent en course. Sauber quitte donc l’Espagne sans le moindre point, une première cette saison, hormis Melbourne où les deux voitures avaient été disqualifiées après course.

© Sauber© Sauber

Sergio Perez – 11ème

« Au début, ça a été difficile avec les pneus les plus durs, mais même avec les plus tendres, je manquais d’adhérence et en fin de course, j’ai perdu beaucoup de temps avec les drapeaux bleus. Ça n’a pas été un Grand Prix facile pour mon retour et je suis heureux d’avoir pu courir à nouveau. J’ai donné 100% de moi-même mais je pense qu’on ne pouvait pas faire mieux que ça aujourd’hui. Nous allons cependant chercher comment nous améliorer pour la suite et je suis sûr que Silverstone se passera mieux. »


Kamui Kobayashi – 16ème

« Ça a été une course difficile pour moi. Je me suis beaucoup débattu et je n’ai jamais eu la performance pour pouvoir me battre. C’était difficile avec les pneus, j’ai essayé d’en prendre soin autant que possible, mais ils se sont dégradés plutôt rapidement. Ensuite, quand je voulais attaquer, j’étais coincé dans le trafic. Nous avons encore du travail à faire, c’est sûr. »


Mike Gascoyne

« Nous sommes déçus de finir en dehors des points pour la première fois de la saison. Nous avons pris un pari stratégique sur nos deux voitures afin de tirer quelque chose de notre mauvaise position sur la grille. Sergio a fait un excellent travail avec sa stratégie à un seul arrêt, ce qui s’annonçait plutôt difficile ici. […] Il a été gêné par les drapeaux bleus et y a laissé du temps. […] Kamui a commencé avec les pneus les plus tendres, puis a passé les mediums dans son deuxième relais, et a essayé de finir en pneus tendres. Ça n’a pas vraiment marché, les pneus mediums étaient trop lents mais nous ne voulions pas trop rouler avec les pneus tendres sur la fin. Après coup, peut-être qu’une stratégie à trois arrêts aurait été meilleure. C’est toujours difficile d’entrer dans les points en partant de si loin, parce que les dépassements sont toujours très difficiles ici. Maintenant, nous devons aller à Silverstone, une piste très différente des trois dernières, et soyez certains que nous nous améliorerons. »


Bilan, Valencia et Sauber Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.