> > > > Le Français Jules Bianchi bat Sergio Pérez en essais pour Ferrari

Le Français Jules Bianchi bat Sergio Pérez en essais pour Ferrari

Conviés à des tests au volant de la Ferrari F60 de 2009 par la Ferrari Driver Academy, dont ils sont tous deux membres, Jules Bianchi et Sergio Pérez ont pu se mesurer l'un à l'autre, sans toutefois qu'il soit possible d'en tirer un quelconque bilan.

© Ferrari / Jules Bianchi en essais à Fiorano cette semaine© Ferrari / Jules Bianchi en essais à Fiorano cette semaine

Comme vous avez pu le lire sur Fan-F1, se disputaient hier des essais sur le circuit de Fiorano pour le compte de la célèbre Ferrari Driver Academy. Deux pensionnaires de choix se trouvaient confrontés l'un à l'autre : Sergio Pérez, prometteur pilote officiel de l'écurie Sauber cette saison, et Jules Bianchi, troisième du championnat GP2, auteur d'une victoire à Silverstone et troisième pilote de la Scuderia Ferrari.

Une opposition qui apparaissait, pour un certain nombre d'observateurs, comme une manière de mettre en concurrence les deux hommes pour un éventuel volant en F1 après le départ de Felipe Massa en 2013, même s'il est bien trop tôt pour envisager cette possibilité, la politique de la Scuderia étant rarement de faire confiance à une solution interne, privilégiant en général un pilote venu de l'extérieur - pourquoi pas un certain Sebastian Vettel qui n'a jamais caché son attirance pour le rouge de Maranello.

Ce test, effectué au volant d'une F60, monoplace de 2009 dans laquelle Kimi Raikkonen avait remporté la seule victoire de la saison du Cheval cabré, faisait suite à deux journées dans un simulateur pour Bianchi et Pérez. Et après cette journée de pilotage grandeur nature, le Français avait bouclé 70 tours pour un meilleur temps en 1:00.213 quand le Mexicain a réalisé 46 tours pour un tour rapide en 1:00.650. Une confrontation plutôt à l'avantage du réserviste de la Scuderia, même si du côté de la Ferrari Driver Academy, on s'est empressé de nuancer ces performances.

« Nous avons suivi deux programmes différents. Sergio a fait forte impression, bien qu'il s'agisse de sa première fois au volant d'une Ferrari. Il a réussi à être agressif et rapide dès le départ et a été capable de s'adapter à la voiture dans un court laps de temps. Il est très mature pour son âge, affichant une compréhension qui va au-delà du temps qu'il a passé dans un baquet à piloter » a indiqué Luca Baldisserri, pas avare de compliments pour le pilote Sauber F1.

« C'était un jour vraiment spécial pour moi. Je veux remercier Ferrari pour m'avoir donné cette chance de m'améliorer et d'apprendre, étant donné le nombre limité d'essais durant la saison. Piloter une Ferrari était un rêve pour moi et c'est aussi important pour ma carrière d'apprendre avec une équipe comme ça et d'expérimenter une approche différente du travail » a ainsi déclaré Sergio Pérez, encore tout ému après ses premiers tours de roue en rouge.

« Avec Bianchi, qui est avec nous depuis l'année dernière, nous avons utilisé une voiture équipée de capteurs spéciaux pour étudier la corrélation entre la voiture sur la piste et le simulateur : beaucoup de ses tours étaient ce que je pourrais appeler "intermédiaires" parce que l'objectif principal était d'acquérir des données » a ajouté Baldisserri.

Le jeune Français s'est montré plutôt heureux à sa sortie de la F60 : « Nous avons couvert beaucoup de tours et, encore une fois, c'était une expérience très utile pour moi. Ces tours vont compter beaucoup en vue de l'avenir que je voudrais avoir en Formule 1 ». Mais il se projette avant tout sur la fin de saison et les essais des jeunes pilotes à Abu Dhabi où il aura l'occasion de prendre le volant d'une F150° Italia : « Maintenant, je me tourne vers les "Young Driver Test" à Abu Dhabi et il sera intéressant de passer de la voiture de 2009 à celle de 2011 car il s'agira d'une bonne opportunité pour moi d'essayer des éléments comme le DRS (système de réduction de la trainée aérodynamique) et le SREC (système de récupération d'énergie cinétique) pour la toute première fois ».


Ferrari, Bianchi et Perez Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
nigel
nigel :
vu la déclaration de Luca Baldisserri, c'est plus à qui perd gagne le sens de l'avenir chez Ferrari pour Sergio face à Jules.
Il y a 100 mois
jean
jean :
Je m'en doutais que Bianchi allait être plus rapide que Perez ! Mais pour succéder à Massa, le profil le plus similaire est Perez bien évidemment. Mais si c'est pour qu'il soit un éternel second comme Massa, je pense que ça en vaut pas la peine.
Il y a 100 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.