> > > > La Lotus-Renault GP aime les circuits rapides

La Lotus-Renault GP aime les circuits rapides

A quelques jours de la prochaine course au Japon, Eric Boullier se montre rassurant quant aux capacités de ses monoplaces et de ses pilotes à ramener un bon résultat de Suzuka. Il exprime son optimisme sur le site officiel du l'écurie.

© Lat / LRGP confiant pour Suzuka© Lat / LRGP confiant pour Suzuka

Q : La plaie de Singapour reste certainement encore douloureuse pour vous…
«Oui, mais sincèrement, nous avons rangé cet épisode derrière nous. Nous comprenons parfaitement pourquoi notre performance a été aussi faible et l’explication est simple: les virages lents, entre 60 et 100 km/h ne conviennent pas à la R31. C’est dans son ADN. Nous aurions pu travailler trois semaines sur les réglages sans gagner une seconde au tour. C’est ce que nous savons et notre mission à moyen terme est de résoudre ce problème sur la R32, ce qui ne devrait pas être un souci.»

Q : Quelle est la mission à plus court terme?
«Cela devrait aller mieux pour nous sur les circuits rapides et Suzuka en est un. Au Japon, nous espérons revenir au niveau de performance que nous avons montré en Belgique et en Italie. Notre mission sera d’amener les deux voitures en Q3. A partir de là, le week-end devrait mieux se passer.
»

Q : Etes-vous satisfait du niveau de performance affiché par Bruno et Vitaly jusqu’à maintenant?
«Oui. Aucun des deux n’a connu une course claire à Singapour, mais cela n’a pas été notre principal problème. La voiture était un sujet d’inquiétude plus important. Bruno apprend vite. Il demande sans cesse aux ingénieurs de le pousser, il veut accroitre sa connaissance et s’améliorer. Il aime aussi beaucoup l’aspect technique de son travail. C’est la bonne approche. C’est quelqu’un de très amical et tout le monde l’apprécie dans l’équipe. Vitaly a marqué 34 points depuis le début de la saison. Nous avons tous remarqué à quel point il a progressé depuis l’an dernier et il continue. Pour un pilote, il y a toujours quelque chose à gagner ici ou là. Il s’entend aussi très bien avec Bruno. Tous les deux sont venus à l’usine après Singapour, pour rencontrer les ingénieurs et leur façon de collaborer pour essayer d’améliorer le team fait plaisir à voir.»

Q : Des changements sont intervenus récemment dans l’équipe suite au départ de Steve Nielsen. Comment est-elle structurée maintenant?
«C’est très simple. Une partie des responsabilités de Steve sera endossée par Alan Permane qui est maintenant Directeur des opérations piste. De plus, John Wickham est entré dans l’équipe et d’autres changements seront annoncés prochainement. J’espère que la transition se passera en douceur.»

Q : Suzuka est un des circuits préférés des pilotes. Cela aurait-il une signification particulière de réussir une bonne performance là-bas?
«Suzuka est un des grands noms de la F1. Il se situe au niveau de Monaco, Silverstone, Spa et Monza. Nous y avons vu des courses tellement magnifiques. Je me souviens, quand j’étais adolescent, m’être levé très tôt pour regarder les batailles entre Prost et Senna à la télé dans les années 80. Le public de Suzuka est aussi incroyable. Bruno est très populaire là-bas, il devra signer beaucoup d’autographes!»

Source: Site officiel de Lotus Renault GP


, Boullier et Suzuka Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.