> > > > Et si le retour de Schumacher n'était pas raté ?

Et si le retour de Schumacher n'était pas raté ?

Depuis le Grand Prix de Belgique, Michael Schumacher semble retrouver des couleurs et fait jeu égal avec Nico Rosberg. Le Kaiser serait-il vraiment de retour?

© Mercedes GP/ Schumacher retrouve des couleurs en cette fin de saison© Mercedes GP/ Schumacher retrouve des couleurs en cette fin de saison

Ce dimanche, Sebastian Vettel a remporté son deuxième titre de champion du monde à quatre courses de la fin du championnat. Un sacre aussi ‘précoce’ n’était plus arrivé depuis Michael Schumacher en 2004 qui avait lui aussi été couronné à quatre manches du rideau final, c’était sur le circuit de Spa-Francorchamps, un autre monument du sport automobile.

Avec ce deuxième titre, Sebastian Vettel bat, une nouvelle fois, tous les records de précocité. Plus jeune pilote à inscrire un point en F1 en 2007, plus jeune leader d’un Grand Prix la même année, plus jeune poleman en 2008 à Monza et plus jeune vainqueur d’un Grand Prix sur le même circuit, plus jeune champion du monde en 2010 et désormais le plus jeune double champion du monde de l’histoire de la discipline. Voilà de quoi donner le tournis.

Il y a longtemps que le suspense n’était plus de mise concernant l’attribution du titre mondial, il n’empêche que la saison 2011 de Sebastian Vettel, et à fortiori de Red Bull, est en tout point remarquable. Avec la RB7, Adrian Newey a gommé les imperfections de sa devancière, à commencer par la fiabilité. Preuve, les pilotes maison n’ont abandonné qu’à une seule reprise et encore c’était sur sortie de route (Mark Webber à Monza). Cette fiabilité associée à un niveau de performance tout aussi excellent a permis aux deux pilotes titulaires de marquer de gros points à chaque rendez-vous : Vettel n’a jamais terminé plus loin que la quatrième place (Allemagne) et Webber s’est toujours placé dans le top cinq (à l’exception de Monza).

Pour cette nouvelle chronique, il aurait donc été facile (quoique) de vous parler de Sebastian Vettel, de revenir sur la formidable campagne réalisée par le jeune pilote allemand qui a montré une réelle maturité cette année ne commentant aucune erreur, si ce n’est en Turquie et au Japon lors de la première séance d’essais libres (MAJ: Il y a également la petite sortie dans le dernier tour au GP du Canada). Mais pour moi le véritable évènement de ce Grand Prix du Japon, c’est les deux tours menés par Michael Schumacher. Boucler un tour en tête ne lui était plus arrivé depuis la fin de la saison 2006 sur ce même tracé de Suzuka.

On a beaucoup tapé sur Michael Schumacher depuis son retour, estimant qu’il ferait mieux de raccrocher son casque définitivement. Mais force est de constater que depuis Spa-Francorchamps, le plus jeune septuple champion du monde de l’histoire semble avoir retrouvé un peu de couleurs. Forcé de remonter le peloton suite à des qualifications ratées, Schumacher a célébré ses 20 ans de carrière dignement en terminant 5ème en course. A Monza, le vieux a maintenu en respect Lewis Hamilton pendant plus de 20 tours, offrant aux (télé)spectateurs un spectacle de toute beauté. A Singapour il ne faisait pas non plus une mauvaise course jusqu’à son erreur de jugement dans son duel avec la Sauber de Pérez. A Suzuka l’Allemand termine 6ème ce qui est ce qu’il pouvait faire de mieux avec la Mercedes dont il dispose.

Si on regarde le classement du championnat du monde, on se rend compte que depuis l'épreuve belge, l'Allemand marque systématiquement plus de points de son équipier (sauf à Singapour forcément), et qu'il n'est plus qu'à trois petites unités de Nico Rosberg.

L’an dernier déjà, Michael Schumacher s’était rappelé aux bons souvenirs des observateurs sur ce même circuit. Ça ne l’a pas empêché d’être à nouveau décevant par la suite, mais espérons que cette fois le vrai déclic s’est opéré et que Schumacher continuera sur sa lancée lors des quatre derniers Grands Prix, mais surtout l’an prochain et ce dés la première manche de la saison. En espérant aussi que l’équipe technique de Mercedes lui fournisse à lui, ainsi qu’à Nico Rosberg une meilleure voiture, capable de jouer les podiums et pourquoi pas la victoire de temps en temps, de quoi repartir sur une bonne note...

NB: La chronique Pitstop vous est proposée chaque semaine en collaboration avec le blog F1 Chronicles. Ce même blog est inscrit à l'édition 2011 des Golden Blog Award. Ci dessous vous trouverez un module vous permettant de voter pour le blog. Les votes ont lieu jusqu'au 24 octobre. La remise de prix quant à elle se déroulera le 16 novembre prochain. Merci pour votre soutien.


La chronique Pitstop, Vettel et Michaël Schumacher Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
Corina33
Corina33 :
malgré toutes les critiques qu'il a du subir, je trouve qu'il se débrouille super bien. Il s'est toujours classé dans les 10 premiers, et nous sommes ravis de le revoir en F1
Il y a 38 mois
jean
jean :
Oui, il a que 3 points de retard sur Rosberg cette année. Pour un vieux bonhomme qui s'est arrêté 3 ans, ya de quoi être très fier de rivaliser avec un jeune talent
Il y a 38 mois
Nioulargo
Nioulargo :
@jean@ben oui le "vieux" peut etre heureux de ses performances dans ces dernières courses et peut etre arrivera t il a sortir quelque chose de bon de cette voiture....si on lui donne une équipe qui assure derrère il arrivera peut etre à donner un peu de lustre à cette écurie qui est en deça de son potentiel.....
Il y a 38 mois
Gusgus
Gusgus :
Ce n'était pas une honte que Schumacher soit battu par Rosberg en 2010. Il lui a fallu se réhabituer à beaucoup de choses (pneus slicks, absence d'antipatinage), mais surtout, il se peut que Rosberg soit un très bon pilote. Malheureusement, les points de comparaison entre Rosberg et un équipier digne de ce nom... Webber, c'était lors de sa première saison, il a sans doute progressé depuis, Wurz et Nakajima, no comment...

Bref, le retour de Schumacher a été moyen en 2010, même si sur la fin, on l'a senti plus à son aise. Pour 2011, il a continuer à grignoter et le voilà au niveau de Rosberg. Dans l'ensemble, Schumacher a à mon sens beaucoup de mérite pour son retour, et si la W03 est une tueuse... N'oublions pas que sur ses 3 ans de contrat, l'objectif était le titre !

Petite précision pour Vettel et ses erreurs : on a aussi la sortie dans le dernier tour au Canada et le tête à queue au GP d'Allemagne. Moins de conséquences sur l'intégrité de sa monoplace, mais davantage au plan comptable puisque des erreurs faites en course.
Il y a 38 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus d'un an. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.


+Le SAV de la F1


Copyright © 2007 - 2014 MotorsInside.com Mentions légales Contactez-nous À propos
Haut du site Faire un don

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.