> > > > Le SAV d'Or 2011 de l'ami qui vous veut du bien

Le SAV d'Or 2011 de l'ami qui vous veut du bien

Du 25 au 31 décembre 2011, Fan-F1.com vous invite à découvrir le palmarès des SAV d'Or 2011, récompensant les faits marquants de la saison écoulée, présentés, dans la bonne humeur, par l'équipe du SAV de la F1.

© Le SAV de la F1© Le SAV de la F1

Après les délibérations du jury et vos votes, l'heure est venue de découvrir le palmarès 2011 des SAV d'Or, avec cette fois-ci le SAV d’Or de l’ami qui vous veut du bien, récompensant la plus belle phrase assassine de la saison.

Le poète a dit un jour : « Aimer c'est ce qu'il y a d'plus beau, Aimer c'est monter si haut, Et toucher les ailes des oiseaux. » En cette période de fêtes de fin d’année, l’amour est tout autour de nous, sans doute autant si ce n’est plus qu’à la saint Valentin. En Formule Un, on aurait tort de penser que l’amour n’existe pas et le SAV d’Or de l’ami qui vous veut du bien, récompensant la plus belle phrase assassine de la saison, en est la preuve : après tout, ne dit-on pas « Qui aime bien, châtie bien ! » ? Ainsi, à voir ce que les pilotes et écuries ont pu se châtier cette année, on ne peut qu’être convaincu qu’il n’y a pas que Red Bull qui donne des ailes en Formule Un.

En effet, lorsque Felipe Massa conseilla à Rubens Barrichello d’arrêter sa carrière, en fin de saison, n’était-ce pas par amour, ce même amour tout à fait platonique que partagent les amis, les compatriotes, bref les frères d’armes ?

Lorsque Jaime Alguersuari affirmait que s’il était régulièrement une demie seconde derrière son coéquipier, il serait déjà à la porte, n’exprimait-il pas un amour sans limite pour le baquet de Mark Webber, chez Red Bull ? A moins que ce ne soit un brin de jalousie, ce qui, selon Eugène Achard, n’est qu’une des formes de l’amour : « Amour ! Amour ! Ton véritable nom est jalousie ! » disait ainsi le fondateur des éditions du Zodiaque.

En estimant que Red Bull n’était qu’un vendeur de boissons, Lewis Hamilton ne faisait-il tout simplement pas preuve d’un amour refoulé, d’une passion inavouée pour ce charmant vendeur de canettes qui, par une belle soirée de printemps, sur les bords du Saint-Laurent, lui aura fait visiter ses appartements ?

Un peu plus tard dans la saison, Fernando Alonso, en parlant de Lewis Hamilton, justement, affirmait que lorsque l’on était pénalisé six fois au cours d’une même saison, on ne parlait plus d’un cas isolé ni de malchance ! Etait-ce là de la méchanceté gratuite ou un vague épisode nostalgique – peut-être – des amours passées, voyant que l’élu qu’il pensait de son cœur préférait s’acoquiner avec d’autres pilotes et notamment son nouvel équipier ?

En assurant, après un double abandon de Mercedes en début de saison, que personne n’avait eu l’occasion de constater leur lenteur, Christian Horner ne fit-il pas la plus parfaite illustration de ce que peut-être l’amour vache dont peuvent faire preuve les amants éconduits qui, espéraient pourtant, en des temps révolus, tracer un bout de chemin avec la marque à l’étoile ?

Et que penser de Timo Glock qui aurait préféré prendre un café avec ses équipiers, mécaniciens et ingénieurs, plutôt que de s’adonner à sa passion : piloter une F1 ? N’est-ce pas là une incommensurable preuve d’amour ?

Mais qui mérite le plus de recevoir les ailes de Cupidon – enfin, surtout son arc et ses flèches ? Qui a prononcé la plus belle phrase assassine de la saison, se rendant ainsi, de toute évidence, coupable d’un crime purement passionnel ? Découvrez le lauréat de ce huitième SAV d'Or du palmarès 2011, présenté par l'équipe du SAV de la F1.


Retrouvez aussi le palmarès complet de cette édition 2011 :
SAV d'Or du départ sur des chapeaux de roues
SAV d'Or du meilleur joueur de bowling
SAV d'Or de la remontée mécanique
SAV d'Or que même Nadia Comaneci n'a jamais eu
SAV d'Or de la course que même le DRS n'a pas pu sauver
SAV d'Or "Mais si, ça passe ! " devait penser Lewis Hamilton
In Memoriam : Ils nous ont quitté en 2011
SAV d'Or des deux andouilles qui animent un podcast sur la F1
SAV d'Or du pilote qui aurait mieux fait de regarder les courses à la télé
Le SAV d'Or de la course où Vettel n'a pas voulu partager son Kinder Bueno
SAV d'Or du mec qui, apparemment, voulait un SAV d'Or
SAV d'Or du truc auquel on a presque cru


Ce podcast n'est plus disponible.



SAV de la F1 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.