> > > > SAV d'Or 2011 du pilote qui aurait mieux fait de regarder les courses à la télé

SAV d'Or 2011 du pilote qui aurait mieux fait de regarder les courses à la télé

Du 25 au 31 décembre 2011, Fan-F1.com vous invite à découvrir le palmarès des SAV d'Or 2011, récompensant les faits marquants de la saison écoulée, présentés, dans la bonne humeur, par l'équipe du SAV de la F1.

© Le SAV de la F1© Le SAV de la F1

Après les délibérations du jury et vos votes, l'heure est venue de découvrir le palmarès 2011 des SAV d'Or, avec cette fois-ci le SAV d’Or du pilote qui aurait mieux fait de regarder les courses à la télé, récompensant le pilote ayant effectué une saison qu’il peut légitiment oublier.

Quoi de mieux qu’être confortablement assis dans un canapé, les jambes recouvertes par un petit plaid tricoté la veille, une camomille dans la main gauche, et la télécommande dans la main droite, le chien gentiment couché à ses pieds pour vivre, à sa manière, la montée d’adrénaline qui précède un départ de Grand Prix ou la tension permanente de la recherche de performance ? Rien, certainement, alors pourquoi ne pas y penser et récompenser le pilote qui, en 2011, aurait mieux fait d’apprendre à faire des mailles au lieu d’enfiler des perles.

Un homme a dit : « la vieillesse est un naufrage ». Un autre lui a répondu : « En même temps, t’as vu l’état de mon bateau ? ». Cet autre, c’est Rubens Barrichello. Recordman du nombre de Grands Prix en Formule 1, présent en catégorie reine depuis 1993, le Pauliste a peut-être vécu sa dernière saison au volant d’une monoplace qui ne lui a pas permis de tirer le meilleur parti de son expérience. Après une carrière bien remplie, il pourra quitter Willams serein.

Si la phrase « Felipe, Fernando est plus rapide que toi » a fait polémique l’an passé, elle a pourtant le grand mérite de résumer la saison qui vient de s’écouler pour celui qui, depuis 2009, manque clairement de ressort. L’année de Massa, devenu sparing partner de luxe, a bien plus été marquée par ses démêlés avec Lewis, face auquel il a mis l’ton, que par sa présence sur les podiums en fin de course.

On le dit démotivé, on le dit perdu. Où est passé la verve de cet homme qui, autrefois, au sommet de sa gloire, n’hésitait pas à brandir la menace de photographies pour faire plier ses adversaires ? Où est passé le bel étalon italien, à la crinière de feu et au tempérament de braise ? Visiblement, cette saison, Jarno Trulli – comme sa direction assistée, du reste – ne répondait plus, dominé qu’il était par son Finlandais de coHeikkipier.

Dominé, écrasé, piétiné, dispersé aux quatre coins du globe façon puzzle, voila ce qui pourrait décrire la saison de Mark Webber. Etre l’équipier d’un champion du monde n’est certes pas chose aisée, mais de là à ne remporter son seul Grand Prix de la saison que sur un problème mécanique de son leader, avec la meilleure voiture… L’Australien aurait certainement dû se repasser l’intégrale de Skippy le kangourou, peut-être cela lui aurait-il permis de trouver le moyen de rebondir.

Mais quel pilote mérite, selon vous, un abonnement d’un an à Télépoche ? Découvrez le lauréat de ce neuvième SAV d'Or du palmarès 2011, présenté par l'équipe du SAV de la F1.


Retrouvez aussi le palmarès complet de cette édition 2011 :
SAV d'Or du départ sur des chapeaux de roues
SAV d'Or du meilleur joueur de bowling
SAV d'Or de la remontée mécanique
SAV d'Or que même Nadia Comaneci n'a jamais eu
SAV d'Or de la course que même le DRS n'a pas pu sauver
SAV d'Or "Mais si, ça passe ! " devait penser Lewis Hamilton
In Memoriam : Ils nous ont quitté en 2011
SAV d'Or des deux andouilles qui animent un podcast sur la F1
SAV d'Or de l'ami qui vous veut du bien
Le SAV d'Or de la course où Vettel n'a pas voulu partager son Kinder Bueno
SAV d'Or du mec qui, apparemment, voulait un SAV d'Or
SAV d'Or du truc auquel on a presque cru


Ce podcast n'est plus disponible.



SAV de la F1 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.