> > > > Le SAV d'Or 2011 du mec qui, apparemment, voulait un SAV d'Or

Le SAV d'Or 2011 du mec qui, apparemment, voulait un SAV d'Or

Du 25 au 31 décembre 2011, Fan-F1.com vous invite à découvrir le palmarès des SAV d'Or 2011, récompensant les faits marquants de la saison écoulée, présentés, dans la bonne humeur, par l'équipe du SAV de la F1.

© Le SAV de la F1© Le SAV de la F1

Après les délibérations du jury et vos votes, l'heure est venue de découvrir le palmarès 2011 des SAV d'Or, avec le SAV d’Or du mec qui, apparemment, voulait un SAV d’Or, récompensant celui dont on ne nous fera pas croire qu’il ne voulait pas faire son intéressant.

En effet, Andy Warhol affirmait que chacun aurait le droit, un jour, à son quart d’heure de gloire, ce petit moment d’immortalité que nous convoitons tous pour donner une raison à notre existence. Aujourd’hui, beaucoup ne veulent pas attendre que le destin leur offre leur quart d’heure de notoriété et vont parfois jusqu’à le provoquer, au point, si nécessaire, d’en subir les plus infimes humiliations pour se retrouver, quelques instants, sous les sunlights.

En 2011, Sebastian Vettel a rayonné tout au long de la saison, éclipsant ses plus proches rivaux – une brochette de champions du monde quand même – à distance plus que respectable, s’offrant même le luxe de tutoyer l’Histoire. Dès lors, les places sous les projecteurs sont devenues chères et nombreux sont ceux qui semblent avoir tout fait pour attirer la lumière sur eux.

Lorsque Mark Webber dépassa Fernando Alonso dans la montée du Raidillon de l’Eau Rouge, à Spa, comment ne pas y voir un appel du pied au SAV de la F1 : « Eh, les mecs, ça mérite pas un SAV d’Or ? » Certes, Mark, mais quel mérite à triompher à la quasi-unanimité dans la catégorie du plus beau dépassement ?

Lorsque Sergio Perez effectua une violente sortie de piste à la sortie du tunnel, à Monaco, un accident qui, il y a encore moins de vingt ans aurait mis un terme à sa carrière, ne cherchait-il pas, inconsciemment, à se qualifier pour l’obtention du SAV d’Or du crash de l’année ? Mais qui aurait donc bien pu le concurrencer ?

Lorsque Jenson Button s’arrêta par mégarde dans le stand Red Bull, lors du Grand Prix de Chine, n’était-ce pas par envie d’être à la place de Vettel pour, ne serait-ce que quelques instants, sortir de l’ombre pesante de l’étoile allemande ?

A Monza, lorsque Michael Schumacher tînt tête à Lewis Hamilton, n’était-ce pas là le cri du cœur à l’intention du jury des SAV d’Or : « Les gars, vous avez vu, je n’ai pas perdu la main ! » ? Désolé, Michael, mais nous avons déjà attribué un SAV d’Or du Papy qui fait la résistance, en 2009.

Que penser des agissements d’Adrian Sutil convaincu qu’une bonne bagarre dans une boîte de nuit chinoise lui permettrait enfin de briller avec Force India ? Peut-être Adrian, mais pas sous les sunlights du SAV de la F1.

Enfin, l’exemple le plus flagrant de ce besoin irrépressible de notoriété fut donné au Canada où un commissaire de piste, trébuchant sur le bithume en allant chercher un débris, semblait prêt à assumer les pires moqueries à son encontre pour l’obtention d’un SAV d’Or. Mais ce sont les SAV d’Or, ici, Monsieur, nous ne bradons pas nos trophées ! Ca se mérite voyons, un SAV d’Or !

Mais qui aura le droit à son instant de gloire ? Qui restera, pour l’éternité, au palmarès des SAV d’Or ? Découvrez le lauréat de ce onzième SAV d'Or du palmarès 2011, présenté par l'équipe du SAV de la F1.


Retrouvez aussi le palmarès complet de cette édition 2011 :
SAV d'Or du départ sur des chapeaux de roues
SAV d'Or du meilleur joueur de bowling
SAV d'Or de la remontée mécanique
SAV d'Or que même Nadia Comaneci n'a jamais eu
SAV d'Or de la course que même le DRS n'a pas pu sauver
SAV d'Or "Mais si, ça passe ! " devait penser Lewis Hamilton
In Memoriam : Ils nous ont quitté en 2011
SAV d'Or des deux andouilles qui animent un podcast sur la F1
SAV d'Or de l'ami qui vous veut du bien
Le SAV d'Or de la course où Vettel n'a pas voulu partager son Kinder Bueno
SAV d'Or du truc auquel on a presque cru


Ce podcast n'est plus disponible.



SAV de la F1 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.




Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.