> > > > La nouvelle Marussia attendra Barcelone

La nouvelle Marussia attendra Barcelone

Comme Mercedes, Marussia ne participera pas aux premiers essais hivernaux de Jerez avec sa nouvelle monture.

© Virgin© Virgin

Alors que la plupart des écuries disposeront de leurs nouvelles monoplaces pour les premiers essais hivernaux, à Jerez, certaines attendront cependant les deux séances prévues à Barcelone. Ainsi, l’écurie Mercedes AMG devrait-elle attendre le 21 février pour offrir à sa W03 ses premiers tours de roue, mais aussi Marussia comme l’aurait confié Pat Symonds, selon Autosprint : « En fait, Marussia, en plus d’être en retard dans la construction de sa voiture, doit encore passer l’étape obligatoire du crash test pour l’homologation du châssis » indique le site italien.

En effet, le règlement prévoit désormais que les écuries doivent avoir passé avec succès ledit crash-test avant de pouvoir effectuer des essais officiels, ce qui n’empêchera cependant pas l’écurie russe de participer aux essais de Jerez avec la MVR-02 de l’an passé, ce qui lui permettra notamment de découvrir les nouveaux pneus Pirelli.

Après deux premières saisons décevantes et l’échec de la philosophie tout CFD prônée par Nick Wirth, ancien directeur technique de l’écurie, les hommes de Banbury espèrent enfin faire un pas en avant en 2012 et pourront compter, pour cela, sur le partenariat signé avec McLaren pour l’utilisation de la soufflerie et du simulateur de Woking. Marussia – anciennement Virgin – s’est également adjoint les services de Pat Symonds, banni de la F1 jusque fin 2012 suite au Crashgate de Singapour, en tant que simple consultant technique, même s’il semble entendu qu’il exerce officieusement les fonctions de directeur technique en lieu et place de Nick Wirth.


, Essais Prives et Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.