> > > > La FIA aurait banni la suspension réactive !

La FIA aurait banni la suspension réactive !

A peine dévoilé il y a dix jours, le système de suspension réactive (ou de correction de la hauteur de caisse) sur lequel Lotus semblait fonder beaucoup d'espoirs, à l'instar de Mercedes notamment, aurait déjà été banni par la FIA, jugeant qu'il contrevient aux règlementations techniques pour la saison à venir.

© Fan-F1© Fan-F1

Nous écrivions la semaine dernière que le système de correction de la hauteur de caisse de Lotus pouvait constituer « la première polémique technique » de la saison 2012, mais tout porte à croire que cette innovation a déjà été interdite avant même d’avoir pu être essayée.

Selon Mat Coch, un journaliste indépendant relayé par nos confrères de Pitpass, la FIA aurait décidé de bannir la "suspension réactive". Une communication aurait été envoyée à toutes les équipes vendredi les informant du bannissement de ce mécanisme en précisant que sa mise en œuvre reposerait sur une modification de la longueur d’un membre de la suspension, et notamment celui utilisant le mouvement de l’étrier de frein, qui enfreindrait donc le règlement technique.

Concrètement, l’idée était de fixer l’arbre de suspension au moyeu de la roue par l’intermédiaire d’un petit système hydraulique, autorisant un jeu de quelques millimètres et donc permettant à l’écurie de jouer, en piste, sur la hauteur de caisse de la monoplace. Il aurait pu notamment permettre de résoudre les problèmes de stabilité au freinage, surtout suite à la désactivation du DRS. De plus, en évitant au train avant de trop piquer lors du freinage, ce système aurait permis d’alléger l’avant de la voiture et donc de moins solliciter des pneus. En phase d’accélération, ce « correcteur d’assiette » pouvait permettre, inversement, d’éviter que l’avant de la F1 ne se soulève trop, assurant, à nouveau, une meilleure efficacité aérodynamique. Enfin, un tel système aurait autorisé un meilleur compromis quant à la hauteur de caisse utilisée en course, alors que les pilotes démarrent avec le plein en carburant, pour finir, généralement, avec le minimum réglementaire.

Cette décision, si elle est confirmée, porterait donc un sérieux coup aux espoirs de Lotus, qui était allée le plus loin dans le développement de ce système, tout comme à ceux de Mercedes. Quant à Red Bull ou encore Ferrari, ils n’auraient plus besoin de gaspiller temps et argent pour tenter de percer les secrets de cette trouvaille technologique dont les spécialistes chiffraient le gain de temps autour de trois dixièmes sur un circuit classique.

Pour rappel, nos confrères d'Autosport avaient indiqué dans un premier temps que la FIA avait donné son feu vert à Lotus pour la mise en œuvre de ce système avant, donc, de se rétracter pour une raison dont la teneur n'est pas encore éclaircie. Quant à Pitpass, ils avaient déjà fait part de la possibilité que ce système soit retoqué sur le fondement de l'article 3.15 du règlement technique relatif aux dispositifs aérodynamiques amovibles.

Mise à jour a 11h00
: l'ingénieur en chef de Williams, Mark Gillan a confirmé dans l'émission The Flying Lap que ce correcteur de garde au sol a bien été banni : « La FIA vient juste de bannir ce système. Nous avons mené notre enquête sur celui-ci. Il est évident qu'il a un impact sur l'aérodynamique de la voiture. Tout ce qui permet d'abaisser la hauteur de l'avant est bénéfique d'un point de vue aérodynamique ».


FIA, Règlement et Technique Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




18 réactions sur cet article Donnez votre avis
Dino
Dino :
Red Bull aura été prophète en disant qu'ils ne voulaient pas se précipiter. A moins que...
Il y a 98 mois
Buchor
Buchor :
Je trouve ça surprenant puisque j'ai lu quelque part que la FIA aurait autorisé un tel système il y a un an. D'un autre côté, on est habitué au changement d'avis de la FIA.
Il y a 98 mois
b.fraikin
b.fraikin :
L'info est confirmée sur Autosport. Encore une fois la FIA agit de manière complètement stupide. Il y a 10 jours c'était légal, plusieurs équipes ont commencé à bosser dessus dont Ferrari et Mercedes et aujourd'hui c'est interdit...Red Bull a eu raison de ne pas se précipiter alors que ses concurrents perdaient du temps à bosser sur ce fameux système... A 2 semaines des premiers essais c'est du grand n'importe quoi
Il y a 98 mois
Bilo
Bilo :
C'est nul. Des équipes se sont embêtées à développer un système intéressant, et, alors que l'on leur avait assuré que c'était légal, voilà maintenant que ça ne l'est plus. C'est stupide et c'est moche pour ces équipes, qui ont perdu du temps précieux et de l'argent. Et en plus il faut en partie repenser la voiture dans son ensemble. C'est injuste.
Il y a 98 mois
Unamed
Unamed :
Bon ben... pas d'innovation majeur cette année...

Dommage
Il y a 98 mois
Steve
Steve :
Entièrement d'accord avec Bilo sur ce coup.

D'ailleurs je trouve l'écurie McLaren étrangement silencieuse sur ce coup (alors que le F-Duct avait été toléré pendant une saison) et Red Bull étrangement prophète (comme le dit Dino). Facile d'être prophète quand on sait ce qui va se passer.

La volte face de la FIA est une honte (on commence à avoir l'habitude, c'est dingue).

Tout ça va freiner en premier lieu surtout Lotus (dommage pour eux) mais aussi Ferrari et Mercedes (qui du coup auront pris du retard dans leur programme). Au bénéfice, tiens donc, de Red Bull et McLaren...
Il y a 98 mois
Fab007
Fab007 :
Attention toutefois : l'information selon laquelle l'innovation avait été dans un premier temps validée n'est pas non plus d'une certitude absolue. Dans l'article, il faut bien souligner que les sources divergent sur ce point, et divergent c'est énorme. :D

C'est un coup dur pour Lotus, s'ils n'avaient pas déja connaissance de ce risque et si on leur a assuré que CE SYSTEME PRECIS était légal.

Pour le reste, c'est la loi de la règlementation. Je ne serai pas aussi sévère que la plupart d'entre vous envers la FIA, ne sachant pas les tenants et les aboutissants de cette décision et de l'historique de cette innovation.
Il y a 98 mois
Dino
Dino :
Ce qui est sûr, par contre, c'est qu'il y a eu beaucoup de discussions à ce sujet, depuis plusieurs semaines, entre la FIA et les écuries, et que ça n'est que maintenant que la FIA tranche.
Il y a 98 mois
Nioulargo
Nioulargo :
donc si il y avait discussion entre les ecuries et la FIA , les ecuries savaient que cette alternative povait ètre choisie...à eux d'anticiper non?
Il y a 98 mois
arkansis
arkansis :
Il y a toujours des plans B et C en F1. Cependant, les plans de secours restent des plans de secours.
Il y a 98 mois
Fab007
Fab007 :
De toute façon, j'ai envie de dire, c'est le problème de ceux qui ont misé dessus. Si ca a été le cas, il est logique que d'autres équipes aient cherché à démontrer que le système contrevenait au règlement. La FIA a pris une décision, j'ose croire que Lotus et Merco pour parler des plus avancés ne sont pas pris de cours.
Il y a 98 mois
Dino
Dino :
Je préfère encore que la FIA éclaircisse ça dès le début saison, plutôt que de se réveiller en mai ou juin, comme l'an dernier avec les diffuseurs soufflés.

Maintenant, ce système n'a pas fait ses preuves - et ne les fera pas -, donc, pour le moment, on se perd davantage en conjectures, mais rien ne nous dit qu'il s'agit bien là de l'innovation déterminante de la saison. Ça se trouve, Newey aura mis un truc qui fera gagner 8 dixièmes et on parlera plus de la suspension réactive.
Il y a 98 mois
Unamed
Unamed :
"un truc qui fera gagner 8 dixièmes et on parlera plus de la suspension réactive. "

Un chèque au mec qui tien le chrono pour les qualifs ^^ ?

Commentaire inutile du à une insomnie
Il y a 98 mois
fd
fd :
Petite écurie qui ose en F1 ce feras toujours casser les riens par les grosses tean de constructeurs !!!
Ou est passer le temps des écuries constituer de petit artisan qui innover trois fois plus !!!
Il y a 98 mois
pignon
pignon :
la Fia à pris la sale habitude de freiner les évolution technique.
Quitte à contredire ses propres régles par ex :les piéces mobiles ayant une infuence aérodynamique elle interdit les mass dumper,mais autorise les flasques de roues; elle interdit le Fduck qui n'a pas de piéce mobile, et impose le drs ...qui estr toout sauf im...mobile. ....les écuries soumettant leurs plans à la FIA la non conformité(?) aurait pu être démontré avant que les team s'engagent plus avant....complétement d'accord avec Bilo.
Face à une telle attitude de la FIA, Colin Chapman aurait mangé sa casquette et que nous n'aurions jamais eu les super innovations qu'il nous a offert avec ses ingés....

Il y a 98 mois
Gusgus
Gusgus :
Je sors de mon "hibernation F1" et que vois-je ? Le coup d'envoi a déjà été donné ! Excellent !

J'ai un avis hybride (c'est à la mode) entre Fab007 et Dino : d'une part, du moment que la chronologie des échanges avec la FIA n'est pas certaine, on ne peut pas l'accabler, et d'autre part, l'éclaircissement apparaissant quasiment 2 mois avant le début de la saison (et non pas en milieu de saison comme récemment), les écuries ont largement le temps de réagir.

@pignon : on devrait interdire les roues tellement elles sont mobiles !
Il y a 98 mois
pignon
pignon :
par principe je suis contre les interdictions...sauf si l'on piétine les plates bandes des autres ....
Il y a 98 mois
arkansis
arkansis :
Les innovations très pointues que les plus grosses équipes sont capables de créer sont problématiques pour les petites équipes qui ne peuvent suivre financièrement sur le plan du développement.

Si un autorisait le double diffuseur soufflé, le F-DUCT, la suspension réactive, on aurait McLaren, Ferrari, RedBull, Mercedes, Lotus qui seraient des fusées, et tous les autres derrière avec de longues secondes d'écarts... et la F1 à deux vitesses c'est pas terrible d'un point de vue équitable.
Il y a 98 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.