> > > > Derniers préparatifs avant les choses sérieuses

Derniers préparatifs avant les choses sérieuses

La saison 2012 de Formule 1 n'a pas encore commencé que la FIA met déjà son petit grain de sel en interdisant le système permettant de contrôler la hauteur de caisse des monoplaces au freinage et ce seulement 2 petites semaines avant les premiers essais.

© LAT/ Il va falloir trouver autre chose© LAT/ Il va falloir trouver autre chose

Vous sentez cette bonne odeur ? Ce doux fumet qui sent bon la nouvelle saison de Formule 1. Après un hiver qui bien que plus court que d’habitude, aura parut bien long aux fans de F1 que nous sommes, les bolides vont bientôt revenir à l’avant scène. A partir de 7 février, les nouvelles F1 2012, à l’exception de la Mercedes AMG et de la Marussia, seront en piste à Jérez pour la première séance d’essais privés de la saison.

Mais avant ça nous aurons droit au ballet des présentations avec Caterham qui ouvrira le bal ce jeudi en Une du magazine anglais F1-Racing ainsi que sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook. Ce sera ensuite au tour de McLaren le 1er février, de Ferrari et Forci India le 3, de Lotus le 5 et le 6, de Red Bull et de Sauber le 6. Les autres équipes devraient logiquement présenter leur voiture avant le 7. L'occasion pour les fans d'assouvir leur soif de nouveauté en décortiquant les moindres détails de ces nouveaux bolides.

Si les F1 cuvée 2012 devront encore attendre un peu avant de prendre la piste, ce n’est pas le cas de Kimi Räikkönen qui se remet dans le bain au moment même où vous lisez ces lignes au volant d’une R30 de 2010 sur le tracé de Valence. Lotus sera encore présente sur le circuit espagnol toute la journée de demain.

L'équipe Lotus (ex LRGP) qui ne cesse d'essayer d'innover. Après l'expérience, peu concluante il est vrai, des échappements à l'avant sur la R31, l'écurie anglaise était à nouveau au centre de nombreuses discussions avec son système de suspensions. Ce système avait fait naitre un petit léger filet de bave chez les fans de Kimi Räikkönen, qui espéraient déjà que cette innovation permettrait à leur idole d’aller jouer la victoire dés l’Australie. Mais que serait la F1 sans ses surprises de dernière minute? Ainsi alors que tout le monde pensait que le système était légal, c'est ce qui était annoncé il y a un dizaine de jours, et que des équipes comme Ferrari ou Mercedes-AMG et même Williams avaient commencé à se pencher sur le même type de dispositif, vendredi la FIA a envoyé un courrier aux différentes écuries pour expliquer que tout compte fait, la trouvaille de Lotus F1 Team n'était pas légale.

A environ deux semaines des premiers essais privés, voilà une nouvelle qui ne pouvait pas plus mal tomber pour les adversaires de Red Bull. L'équipe autrichienne, qui vendredi déclarait, par la voix de Christian Horner, qu'elle ne voulait pas se précipiter pour mettre au point un tel système sur sa prochaine RB8. Certains ne manqueront pas d'y voir une coïncidence étrange. Toujours est-il que cela a sans doute fait perdre un peu de temps, et de l'argent à Ferrari et Mercedes tandis que Lotus risque d'être, comme lors de l'imbroglio autour du diffuseur soufflé, la plus pénalisée puisque sa voiture a été conçue autour de ce concept.

Voilà qui n’est pas sans rappeler l’affaire du Mass Damper de 2006, lui aussi jugé légal puis illégal au milieu de la saison, ce qui n’avait pas empêché Fernando Alonso de décrocher un deuxième titre mondial. Espérons que cette décision, tardive, de la FIA n’aura pas de conséquences fâcheuses sur les performances de la future monoplace d’Enstone qui sera présentée le 5 février prochain sur le nouveau site Internet de l’équipe. Mais ce qui est certain c’est que tout ceci ne pousse pas à l’innovation, alors que c’est un des principes mêmes de la Formule 1. Il y a environ un an, décédait, Derek Gardner, l’ingénieur à l’origine de la fameuse Tyrell P34 à six roues. Ces inventions, font partie de l’histoire de la Formule 1. Ces dernières années, on a vu l’apparition du double diffuseur, du F-Duct, du diffuseur soufflé, toutes ces innovations ont été interdites. Il va donc, encore, falloir trouver autre chose…


La chronique Pitstop, Technique et Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




3 réactions sur cet article Donnez votre avis
surboumpour4roues
surboumpour4roues :
.......nous arriverons a une formule monotype avec un châssis unique et un moteur unique ,comme une vulgaire formule de promotion , la différence ce sera les couleurs en fonctions des sponsors , ce sera un vrai championnat pilotes mais celui des constructeurs aura disparu , c'est je crois le souhait d'une fédération de plus en plus stupide............
Il y a 98 mois
Gusgus
Gusgus :
Je trouve pas que l'innovation soit freinée. Si le règlement était libre, jamais tous ces systèmes qui ont été créés ces dernières années n'auraient vu le jour. C'est dans la contrainte que les ingénieurs trouvent les idées les plus improbables.
Il y a 98 mois
pignon
pignon :
d'accord avec D Fraikin et surboum, la F1 doit être le lieu des innovations comme dit Gusgus les + improbables.et surtout les + libres ...sinon ...un dérailleur devrait suffir !!!!!
Laissons s'exprimer les "surdoués" de la mécanique, et il n'y aura, par exemple, plus à rouler avec des pneus qui rendent l'âme au bout de 5o Km....et le spectacle "sportif" sera assuré...
Il y a 98 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.