> > > > Essais Jerez - Jour 1 : Raikkonen devant, McLaren et Ferrari en retrait

Essais Jerez - Jour 1 : Raikkonen devant, McLaren et Ferrari en retrait

Coup d'envoi officieux de la saison, les essais privés de Jérez viennent d'accoucher d'un premier verdict : personne ne sait où tout le monde en est, mais Kimi Raikkonen est dans le coup.

© LAT© LAT

Même si cela ne veut pas dire grand-chose à ce stade embryonnaire de la saison 2012, Kimi Raikkonen est bien de retour et s’est montré plutôt à l’aise au volant de la nouvelle Lotus E20 – différente de la monoplace présentée en fin de semaine dernière – en signant le meilleur temps de la journée et en couvrant 75 tours complets. Son temps, en 1:19.670, réalisé dans la matinée, est déjà plus rapide que l’ensemble des tours couverts lors des journées d’essais sur le tracé espagnol l’an passé.

Il devance Paul di Resta sur la Force India, qui lui a couvert une centaine de tours et qui s’est rapproché à près d’un dixième de seconde du revenant finlandais. Nico Rosberg, avec une Mercedes de 2011, a terminé troisième.

Victime d’un problème d’acheminement de certains composants, Red Bull n’a pu faire entrer en piste Mark Webber que tard, juste avant la pause, pour finalement pouvoir couvrir 53 tours dans le reste de la journée, échouant à huit dixièmes de Raikkonen. La vitesse affichée par la RB8 laisse cependant à penser que le pilote australien ne s’est pas totalement livré, comme de coutume lors de ces essais.

Vient ensuite Daniel Ricciardo à un peu plus d’une seconde sur la STR7, qui a couvert 57 tours mais a surtout été l’instigateur du premier drapeau rouge de cette journée, en raison d’un problème de pression d’huile qui l’a immobilisé sur la piste. Michael Schumacher, qui a pris la piste dans l’après midi avec la W02 lui aussi, se classe sixième.

Kamui Kobayashi, septième, à 1.6 secondes de Raikkonen a provoqué le second drapeau rouge de la session, en fin d’après midi, en raison d’une panne d’essence, certainement volontaire de la part de l’écurie Sauber, afin de tester la consommation de carburant de la C31.

Il faut donc descendre jusqu’aux huitième et neuvième positions pour trouver trace de Jenson Button (60 tours) et de Felipe Massa (69 tours), relégués respectivement à 1.8 et 3.1 secondes du meilleur temps. Des informations peu significatives, les programmes étant totalement inconnus et certainement pas encore tournés vers la recherche de performances.

Heikki Kovalainen a été freiné rapidement aujourd’hui (28 tours), puisque victime d’un problème de démarreur, alors que sa journée avait bien débutée. Pastor Maldonado, au volant de la Williams FW34 fraichement présentée, n’a bouclé que 28 tours pour terminer à 3.7 secondes de la Lotus. Pedro de la Rosa ferme la marche, au volant de la HRT de la saison passée, à 4 secondes (44 tours).

Les temps et les performances ne sont donc pour le moment que très peu significatifs et les seules certitudes sont au niveau du design des voitures : la Lotus a vu son museau modifié par rapport à ce qui avait été montré lors de la présentation officielle, tandis que Ferrari et McLaren sont sorties pratiquement telles qu’elles ont été dévoilées, au moins pour aujourd'hui.

Essais privés à Jérez - Jour 1

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
RaikkonenLotus1:19.670
73
2
di RestaForce India1:19.772+0.102
101
3
RosbergMercedes1:20.219+0.549
56
4
WebberRed Bull1:20.496+0.826
53
5
RicciardoToro Rosso1:20.694+1.024
57
6
SchumacherMercedes1:20.794+1.124
41
7
KobayashiSauber1:21.353+1.683
106
8
ButtonMcLaren1:21.530+1.860
60
9
MassaFerrari1:22.815+3.145
69
10
KovalainenCaterham1:23.178+3.508
28
11
MaldonadoWilliams1:23.371+3.701
25
12
De la RosaHRT1:23.676+4.006
44


Photos Essais privés - Jerez, le 07 février

Photo 1200001_tst-1024.jpg
Photo 1200002_tst-1024.jpg
Photo 1200003_tst-1024.jpg
Photo 1200004_tst-1024.jpg
Photo 1200005_tst-1024.jpg
Photo 1200006_tst-1024.jpg
Photo 1200007_tst-1024.jpg
Photo sam07022012006449-1024.jpg
 


Essais Prives, Jerez Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
Gusgus
Gusgus :
Evidemment, pas d'enseignements à tirer des chronos, mais il y a quand même quelques détails intéressants au niveau technique. Déjà, comme attendu, Ferrari et McLaren ont raboté un peu de carrosserie autour de leurs échappements.

Ensuite, sur les quelques vidéos que j'ai pu voir, le son du soufflage a quasi-disparu. Les nouvelles règles ont l'air d'être efficaces à ce niveau.

Ferrari utilise une petite faille du règlement sur les 2cm d'extrémité latérale de l'aileron arrière : dans cette zone (tout comme dans les 15cm centraux), la règle qui stipule que l'aileron ne peut être constitué que de deux éléments ne s'applique pas. Il y est donc divisé en 4 plans, ce qui le rend légèrement plus efficace.

Enfin, Red Bull a expérimenté un ingénieux liquide de visualisation des flux d'air : au lieu d'être vert comme d'habitude, il est ... bleu, à peu près de la même teinte que la peinture de la voiture. Ce qui le rend quasiment invisible vu de loin (sur des photos par exemple). D'où la possibilité de garder ses secrets un peu plus longtemps !
Il y a 99 mois
jean
jean :
La Lotus est vraiment belle... Très belle ligne, sportive, museau fin.
Il y a 99 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.