> > > > Le mystère F2012 n'est toujours pas percé

Le mystère F2012 n'est toujours pas percé

Fernando Alonso et Ferrari continuent de découvrir le comportement de la F2012 qui est jugée complexe par le double champion du monde espagnol qui essaye néanmoins de rester optimiste.

© Ferrari / La F2012 donne du fil à retordre à la Scuderia © Ferrari / La F2012 donne du fil à retordre à la Scuderia

Si la situation de Ferrari semble faire sourire Lewis Hamilton (voir notre information de ce matin), chez les Rouges on n’a pas franchement la tête des bons jours. Hier en conférence de presse, Fernando Alonso a admit que sa Ferrari était complexe et que l’équipe ne parvenait pas encore à bien la comprendre et donc à en extraire le maximum en piste.

« C’est vrai que nous récoltons toujours des informations que nous devrions déjà avoir mais la voiture semble complexe à comprendre et nous devons améliorer notre connaissance de son comportement, » explique Alonso devant un parterre de journalistes.

Pendant que Ferrari continue d’apprendre le fonctionnement de sa F2012, les rivales de la Scuderia enchainent les tours et réalisent des simulations de Grand Prix.

« Je me souviens que l’an dernier nous avions réalisé une simulation de course lors de la première semaine d’essais et à Melbourne nous étions à 1.5 seconde de Red Bull. Donc je préfère une voiture performante qui doit être fiabilisée qu’avoir une voiture solide mais lente, » relativise l’Espagnol.

Evidemment les essais ne sont pas idéaux pour se faire une véritable idée des forces en présence, néanmoins, Alonso espère que sa Ferrari lui permettra de bien figurer une fois la saison lancée.

« Nos objectifs sont élevés, c’est normal pour Ferrari. Actuellement nous ne savons pas vraiment où nous sommes. Nous ne sommes probablement pas les plus rapides mais nous ne sommes pas les plus lents non plus. Avec les températures plus élevées en Australie nous verrons comment notre voiture fonctionne. »

En 2011, Red Bull a dominé le championnat de la tête et des épaules. Les adversaires du taureau rouge sont donc forcés d’être inventifs et de prendre certains risques pour espérer pouvoir battre Vettel cette année.

« La Red Bull semble compétitive, ce n’est pas vraiment une surprise. McLaren et Ferrari doivent inventer quelque chose et être un peu plus créatifs pour les battre et c’est ce que les deux équipes ont fait. Ferrari et McLaren ont choisi différentes solutions, différentes philosophies et nous verrons le résultat à Melbourne et plus important, en novembre, » conclu le pilote Ferrari.

Aujourd’hui c’est Felipe Massa qui est au volant de la F2012 et il pointe au sixième rang avec un chrono de 1.24.771 à la pause de midi. Les essais reprendront à 14 h et vous pouvez les suivre en live texte sur Motors Inside.

De notre correspondant à Barcelone.


Ferrari, Alonso et Essais Prives Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




3 réactions sur cet article Donnez votre avis
amdloin
amdloin :
" Nos objectifs sont élevés, c’est normal pour Ferrari. "

sur 53 ans ils ont été 16 fois champion du monde

soit 30 % de taux de réussite brut
en imaginant qu'il y est trois top team ( le fric c'est chic ) chaque années ce partageant le championnat ils sont en dessous de la moyenne.

fr.wikipedia.org/wiki/Scuderia_Ferrari

Il y a 98 mois
Benoit F
Benoit F :
Oui mais on attend d'eux qu'ils se battent pour le titre chaque année donc dans un sens c'est normal que ce soit leur objectif avant chaque nouvelle saison, même s'ils ne gagnent pas à chaque fois
Il y a 98 mois
fredoriking
fredoriking :
Le raisonnement est faux : il y a certes grosso modo 3 équipes pour le titre mais sur les 53 ans Ferrari est la seule a avoir toujours été présente puis McLaren depuis pas mal de temps. Pour le reste ça a tourné ( RBR , Renault ou Williams rien que pour ces 15 dernières années) .
Il y a 98 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.