> > > > Pirelli a trouvé une monoplace récente pour ses essais

Pirelli a trouvé une monoplace récente pour ses essais

Pirelli a enfin trouvé une nouvelle monoplace pour réaliser ses essais. Paul Hembery n'a pas souhaité en dire d'avantage, déclarant seulement que c'était une solution plus intéressante que la Toyota TF109. Il a également confié que le manufacturier italien pensait à plusieurs ex-pilotes non présents en F1 en 2012 pour mener ces essais.

© Pirelli© Pirelli

Pirelli est à la recherche d'une monoplace récente pour remplacer la Toyota TF109 - utilisée par Toyota lors de sa dernière saison en Formule Un et mise aux normes en 2010 pour Pirelli. Les équipes ne semblaient pas d'accord pour fournir une monoplace récente à Pirelli pour ses essais car elles craignaient que l'une d'elles ne soit avantagée.

Paul Hembery, le directeur de la compétition chez Pirelli, a confié que le manufacturier avait finalement réussi à trouver une solution intéressante pour lui. Une annonce devrait être faite dans les jours à venir.

«J'ai (une monoplace récente pour mener les essais). Dans le courant de la semaine prochaine ou un peu plus tard, nous devrions vous en informer. Nous devons d'abord l'annoncer aux équipes avant de vous en parlez à vous (la presse), mais c'est une bonne solution,» a confié Paul Hembery à Autosport.

Hembery a également confié que Pirelli souhaitait avoir un pilote avec de l'expérience pour mener les essais sur les pneumatiques 2013. Lucas di Grassi pourrait donc ne pas être prolongé comme pilote d'essais pour 2012. Le brésilien pourrait être remplacé par Jarno Trulli, Vitantonio Liuzzi ou encore Adrian Sutil qui courraient en F1 en 2011 mais qui n'ont pas trouvé de baquet pour 2012.

«Vous pouvez imaginer que d'un point de vue du pilotage, notre intérêt est d'avoir quelqu'un qui a de l'expérience. Nous allons évaluer nos options, et prendre les références des gens qui ont travaillé avec plusieurs pilotes.»

«C'est une décision importante pour nous, parce que nous ne voulons pas de quelqu'un qui monte dans la voiture pour essayer de montrer qu'il devrait être en F1, qu'il soit à fond et qu'il fasse des têtes-à-queue tous les deux tours - c'est un travail très particulier dont nous avons besoin.»

Paul Hembery a aussi confié qu'il était en faveur du développement de gommes encore plus tendres pour la Formule 1 pour 2012 mais il veut d'abord voir comment les choses se passeront en début de saison et notamment en Malaisie où il fait souvent très chaud et où les pneumatiques pourraient souffrir.

«Je pense que nous aimerions probablement voir plus de gommes tendres, une dégradation plus agressive, mais posez-moi la même question après la Malaisie où il fait toujours chaud. Je pense que nous devrions être prudents et ne pas trop tirer de conclusions et je pense que ce sera mieux lorsque nous aurons les datas de plusieurs courses,» a ajouté Hembery.


Pirelli, Essais Prives et Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




9 réactions sur cet article Donnez votre avis
Yann
Yann :
Supposant que cette tendance des gommes de plus en plus tendres se dessine sous le regard bienveillant de la FIA, et comprenant que Pirelli veuille apporter un facteur encore plus stratégique au passage au stand, je ne comprends pas :

Pourquoi ne réintroduisent-ils pas les ravitaillements en carburant en course ?

Le seul intérêt que j'y vois, c'est la suppression d'un risque supplémentaire, mais quand on voit qu'en terme de recherche de sécurité, la FIA a refusé le passage aux stands à 60 km/h, et que les écuries fourinront des voitures en 2012 qui pourront potentiellement reproduire l'accident (de Webber ?) que la FIA voulait éviter en introduisant la mesure de la hauteur du nez, je m'interroge.

La F1 ne peut pas être un sport "safe", il faut juste aiguiller les écuries pour qu'elles acquièrent l'expérience nécessaire pour les réduire. (En cela d'ailleurs, les écuries se sont coupé au moins un bras avec la limitation des journées d'essais privées même si je vois bien l'argument budgétaire).
Il y a 97 mois
arkansis
arkansis :
Je suis pour le retour des ravitaillements.

Plus de stratégie en piste, et des monoplaces pour les pilotes beaucoup plus vives que les actuelles.

ça n'apporte rien de rouler avec des citernes bien que finalement ces monoplaces sans ravitaillements ne sont pas moches, mais tout simplement plus de poids à déplacer, et donc une consommation supérieure pour les moteurs. Le coté "écolo" de la chose n'y est pas. Quant au coté sécurité, il suffit de concevoir un système de pompe ingénieur avec un clapet anti-retour sur les monoplaces.
Il y a 97 mois
pignon
pignon :
la F1 est un sprint, je ne comprend pas pourquoi on s'acharne à le ralentir, lui mettre des obstacles qui le ralentissent réduisant parfois à néant les efforts des pilotes sur la piste. fournir de pneus performant de10à 15 tours est abberrant. Imaginons que l'on demande à un coureur de 400m de changer de chaussures à 250 métres ! déjà c'est limite avec le DRs, il ne manquerait plus qu'ecclecstone remette le couvert avec les arrosage de pistes!
Il y a 97 mois
Yann
Yann :
Comparer une discipline technique (f1) à une discipline "humaine" (course à pied) n'a pas de sens : si on continue la comparaison, qui se soucie que Bolt ou Lemaître courent en Ree**k ou N*k* ?
Et pour ce qui est du "sprint", je crois me souvenir qu'il y a plus court que la F1.

Mais, je suis d'accord avec toi sur le fait que la visibilité du talent d'un pilote est trop conditionnée à sa voiture : Vettel sans Red Bull serait-il toujours Vettel, Raikonnen jamais champion avec McLaren mais titré avec Ferrari.

Et la stratégie a écrit certaines des plus belles pages de l'histoire, je me souvient du coup de poker d'un Schumacher (je ne sais plus ni l'année ni la course) qui a mis tout le monde dans le vent avec 1 arrêt de plus que les autres. On a crié au génie à l'époque.
Il y a 97 mois
Dino
Dino :
Le problème, c'est qu'aux stands, Red Bull ils sont super forts aussi : www.fan-f1.com/f1/2012/video/258-Red-Bull-devoile-son-secret-pour-les-arrets-au-stand.html
Il y a 97 mois
fd
fd :
arkansis @
Introduisons les ravitaillements d'essence par graviter comme en NASCAR !
Elle est la la solution pour sécuriser les ravitaillements !
-Plus de pompe a haut débit extrêmement dangereuse !
-Remettre le facteur humain qui manque a la F1!
Il y a 97 mois
pignon
pignon :
@ Yann; ce n'était pas une comparaison , c'etait une parabole pour faire ressortir( à mon avis) qu'un sprint d'1h 30 environ ne doit pas être soumis a des aléas artificiels . Les coursres d'endurances nous offrent naturellement ces spécificités. je suis peut être plus tout jeune , ceci me permet d'avoir assisté à des Gp palpitants et rebondissants alors que les ravitaillement n'étaient pas de mises...
Il y a 97 mois
Gusgus
Gusgus :
@arkansis : mais c'est justement en augmentant le poids d'essence embarqué que les motoristes et les pétroliers ont dû se pencher sur le problème du carburant, qui aujourd'hui est un enjeu crucial à la fois dans la course (on sait que les écuries utilisant des moteurs Renault partent avec 12 à 15kg de moins que les autres, ce qui sur une course rapporte au-dessus de 10 secondes) et sur les voitures de route concernant les émissions de gaz. Les ingénieurs ne sont jamais aussi bons que sous la contrainte.

@Yann : Les sports mécaniques sont avant tout des sports d'équipe, le pilote n'étant "que" le dernier maillon de la chaîne. Même dans les formules monotypes, ce sont les écuries les plus argentées qui l'emportent à la fin. Regardez l'IndyCar : depuis 2003, Penske, Andretti-Green et Ganassi se partagent les titres et n'ont laissé que très peu de victoires aux autres.

Et sur Vettel, tout le monde semble oublier que pour accéder à Red Bull, il a dû faire étalage de tout son talent dans une Toro Rosso.

Pour revenir aux pneus, Pirelli pourrait techniquement faire des pneus qui durent 305km, mais si c'était le cas, on ne parlerait plus des pneus et de leur manufacturier.
Il y a 97 mois
pignon
pignon :
Il y a quelque chose d'incompréhensible. La société met en concurence, demande une compétivité sans faille, à chacun d'entre nous quelque soit son activité. Et au sommet d'une activité ou la concurrence et la compétitivité sont les objectifs ....les pneumatiques ne seraient pas concerné ? L'unique manufacturier
est quasi seul maître. (et peut faire passer ses erreurs pour de trouvailles) Il y avait plus d'émulation et de compétition et d'intérêts à suivre les GP quand il y avait plusieurs manufacturiers.
Le risque c'est de se retrouver un jour avec un seul motoriste....
comme à l'époque du 3l ford cosworth...sauf qu'à l'époque il y avait des petites écuries qui nous ont sortient quelques petits génies charismatiques(chapman, tyrrel, murray etc..) qui par leurs
talents donnaient sa saveur à la F1
Il y a 97 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.