> > > > Williams ouvre, à Melbourne, un nouveau chapitre avec Renault

Williams ouvre, à Melbourne, un nouveau chapitre avec Renault

Pour la première fois depuis 1997, les hommes de Grove prendront part à un Grand Prix avec un bloc de Viry-Châtillon sous le capot, et portent beaucoup d’espoir dans ce partenariat après une saison 2011 catastrophique. Bruno Senna et Pastor Maldonado sont quant à eux heureux de retrouver le circuit australien.

© L.Lefebvre/Fan-F1.com© L.Lefebvre/Fan-F1.com

Après avoir enregistré, en 2011, l’un des pires bilans sportifs de son histoire, l’écurie Williams aborde la saison 2012 avec l’esprit revanchard ainsi que la volonté de redorer son blason et compte pour cela sur son partenariat moteur avec Renault. Alors que l’écurie britannique a bouclé, avec sa voiture 2012, plus de 5.330km en essais privés, soit plus que quiconque, Mark Gillan, ingénieur des opérations en chef pour l’écurie de Grove, aborde 2012 avec optimisme : « Durant les trois semaines d’essais, Pastor [Maldonado], Bruno [Senna] et Valtteri [Bottas, le troisième pilote,] ont exceptionnellement bien roulé et les deux nouveaux pilotes se sont parfaitement intégrés au sein de l’écurie à l’approche de la nouvelle saison, avec des visites hebdomadaires à l’usine et dans le simulateur. Toute l’équipe a travaillé très dur durant l’hiver pour éradiquer nos points faibles de 2011, en plus de l’intégration du nouveau moteur Renault, et nous sommes maintenant impatients de débuter la saison. Le moteur Renault apporte la performance escomptée : il est puissant, flexible et avec une faible déperdition de performance pendant sa durée de vie. »

Pour sa part, Rémi Taffin, directeur des opérations en piste pour Renault Sport F1, estime que le partenariat avec Williams a bien débuté et espère le voir se développer au cours des prochaines courses : « Pour Renault Sport, ce sont de bonnes sensations que de voir une Williams-Renault prendre la piste pour la première fois depuis 1997, mais c’était encore plus satisfaisant de voir que la FW34 allait dans la bonne direction. Comme nous avons commencé très tôt, l’intégration du moteur a été plutôt simple et l’équipe et les pilotes ont pu disposer de toute la maniabilité et flexibilité du RS27 pour réaliser d’importantes performances aux essais afin que nous arrivions en Australie avec une bonne base. Comme d’habitude, lorsque débute un nouveau partenariat châssis/moteur, il y a eu quelques petites problèmes, mais globalement, nous avons beaucoup roulé afin de valider le moteur et son intégration dans le châssis. »

A Melbourne, Williams s’apprête donc à ouvrir un nouveau chapitre de son histoire et à faire face aux multiples défis qu’impose le circuit d’Albert Park : « Le météo peut être variable et, à en croire les prédictions, cette année ne devrait pas faire exception. Comme il s’agit d’un circuit urbain, on a tendance à voir la piste s’améliorer considérablement tout au long du week-end, alors nous devrons soigneusement suivre l’évolution du comportement des pneus médiums et tendres apportés par Pirelli. Le tracé propose des courbes où les vitesses sont supérieures à la moyenne alors qu’on débute la course avec plus de carburant que sur la plupart des circuits, ce qui met fortement à contribution les freins. »

Côté moteur, le bloc Renault RS27 ne sera pas en reste : « Melbourne est une piste difficile pour commencer parce qu’il propose une combinaison piégeuse de courtes lignes droites et de chicanes, avec la portion opposée qui est rapide et augmente d’autant la consommation en carburant. Mais c’est aussi un bon point de départ parce qu’il permet de solliciter, en profondeur, toutes les facettes du moteur. »

Naturellement, les pilotes bouillent d’impatience de reprendre la compétition, à commencer par Bruno Senna, dont la présence sur les grilles de départ, en 2012, n’avait pourtant rien d’acquise : « Je suis vraiment impatient de retourner en Australie. Un mois après le dernier Grand Prix, l’envie de reprendre la compétition vous démange, alors, après quatre mois, j’ai vraiment hâte que ça commence. Monter dans la voiture vendredi sera très excitant et j’espère que nous pourrons être compétitifs dès le début. »

Le Brésilien, qui avait assisté au Grand Prix d’Australie 2011 dans la peau du troisième pilote Lotus-Renault, n’arrivera cependant pas en terrain inconnu : « Je connais l’Albert Park pour y avoir roulé avec HRT, en 2010. J’y ai également rencontré le succès en remportant trois des quatre courses de Formule 3 qui se déroulaient en soutien du Grand Prix d’Australie 2006, alors j’ai de bons souvenirs là-bas. »

Pastor Maldonado reste pour sa part sur un abandon lors du Grand Prix d’Australie 2011 mais estime qu’il est désormais mieux armé pour affronter Melbourne : « L’Albert Park est un beau circuit. J’adore vraiment ce genre de tracé en ville, alors j’espère que nous aurons un bon week-end. Cette année, je connais la piste et je suis plus en confiance avec l’équipe et avec la voiture, donc ça va aussi aider. Toute l’équipe a poussé si dur tout l’hiver pour progresser et j’ai moi-même tout le temps été à fond. C’est excitant de reprendre la compétition et de voir ce dont tout le monde sera capable lorsque le week-end va commencer. »

Bruno Senna se satisfait quant à lui des essais hivernaux prometteurs de l’écurie britannique mais reste naturellement réservé dans son pronostic : « C’est certainement très serré, alors ce sera une année très tendue. »


Preview, Melbourne et Williams Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




3 réactions sur cet article Donnez votre avis
jean
jean :
Je pense que la Williams va être bien meilleure avec le Renault, beaucoup disent que c'est un très bon moteur, dont Raikkonen. La preuve, les Red Bull gagnent aussi. Bon choix Williams, ils ont compris que c'est impossible d'être complètement indépendant d'un grand constructeur à l'heure d'aujourd'hui.
Il y a 94 mois
Falcon
Falcon :
J'espère aussi que Williams va allez jouer les trouble fête au milieu des grosses équipes, ils ont un grand savoir et un bon moteur... l'année s'annonce plein de rebondissement et j'espère plein de dépassements .... ;-)
Il y a 94 mois
fd
fd :
Ils ont surement la monoplace pour faire bien.
Ils ne leur manquent que les pilotes.
Il y a 94 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.