> > > > Pirelli convie les équipes à ses essais

Pirelli convie les équipes à ses essais

Pirelli a proposé aux équipes d'envoyer un observateur lors des essais que le manufacturier réalisera à Jerez en Mai pour vérifier que l'écurie Lotus F1 (ex Renault) ne bénéficie pas d'un avantage à voir une de ses anciennes monoplaces être utilisée pour mener ces essais.

© Pirelli© Pirelli

Après avoir utilisé la Toyota TF109 pour développer ses pneumatiques, Pirelli souhaitait utiliser une monoplace plus récente pour mener de nouveaux essais afin de préparer les pneumatiques de la saison 2013. Des discussions ont été menées avec les équipes mais aucune solution satisfaisante n'a été proposée selon la société italienne.

Pirelli a donc finalement décidé de gérer la situation de son côté en achetant une Renault R30 de 2010 pour mener ses essais. Mais pour prouver que l'écurie Lotus ne sera pas favorisée, Paul Hembery, le responsable compétition chez Pirelli, a confié que le manufacturier officiel de la F1 a décidé de convier les équipes à une séance d'essais prévue sur le circuit de Jerez en Mai.

«Nous avons invité toutes les équipes à envoyer un observateur et voir ce que nous faisons. Juste pour qu'ils voient que nous faisons les choses d'une manière équitable pour tout le monde,» a confié Paul Hembery à Autosport.

Pirelli n'a toujours pas nommé le ou les pilotes qui réaliseront les essais à bord de la R30. Jaime Alguersuari a été cité comme un possible prétendant, tout comme Adrian Sutil, mais Hembery a confié que pour le moment rien n'avait été décidé.

«Il y a beaucoup de monde sur cette liste (d'après les rumeurs), c'est incroyable. Il y a même des noms bizarres - des personnes qui ont arrêté (la F1) il y a 20 ans ! Mais nous n'avons jamais eu de problème avec le travail effectué, donc ce n'est pas comme si nous faisions un changement juste pour changer. Peut-être que nous ne changerons rien,» a ajouté Hembery.

Hembery sous-entend par ces déclarations que Lucas di Grassi, remplacé par Grosjean et Heidfeld, pourrait reprendre son rôle de pilote d'essais chez Pirelli. Selon la publication brésilienne Globo, di Grassi serait «en négociations avancées» avec Pirelli et une «annonce pourrait intervenir très rapidement».


Pirelli, Essais Prives et Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.