> > > > Marussia veut continuer sur sa lancée en Chine

Marussia veut continuer sur sa lancée en Chine

Après avoir collecté de précieuses informations sur sa voiture lors des deux premières épreuves de la saison, Marussia apportera quelques raffinements à sa MR01 et espère continuer sur sa lancée en Chine où Charles Pic découvrira un nouveau circuit.

© LAT© LAT

Après une intersaison agitée et bien que n’ayant roulé que très peu de kilomètres avec sa MR01, l’écurie Marussia a réalisé un début de saison sans faute qui lui permet, à l’aube du Grand Prix de Chine, de pointer au dixième rang de la hiérarchie mondiale, grâce à la quatorzième place acquise par Timo Glock, en Australie. L’écurie anglo-russe ne s’est cependant pas reposée sur ses lauriers pendant ces deux semaines et demie de pause : « C’est sympa d’avoir eu une pause qui nous a accordé du temps pour étudier l’importante quantité de données que nous avons collectées en si peu de temps avec la nouvelle voiture. Cela nous donne l’opportunité d’essayer de nouvelles choses pour la Chine et, espérons-le, de continuer à faire des progrès » se réjouit Timo Glock.

« Notre objectif désormais est de continuer sur notre lancée, donc on a travaillé sans relâche sur notre programme de développement » abonde John Booth. « Le point de départ de cela a été la quantité significative de données que nous avons pu collecter à Melbourne et, pendant que l’écurie de course a eu la chance de pouvoir prendre un peu de repos pendant la pause, ça a plutôt été l’inverse pour l’équipe technique, à Banbury. »

Si l’écurie apportera quelques « raffinements » à sa MR01 pour le Grand Prix de Chine, tout en travaillant sur des évolutions plus significatives pour le début de la saison européenne, Timo Glock a hâte de retourner à Shanghai : « C’est difficile de faire des prédictions pour la course parce que je sais qu’il peut y faire assez froid et parfois très humide, alors vous ne savez jamais vraiment ce qu’il va se passer et ça dépend beaucoup de la météo là-bas. […] J’aime cette course alors j’ai hâte d’y être et de voir où nous nous situerons le week-end prochain. »

Pour sa part, Charles Pic abordera, avec Shanghai, un circuit qu’il ne connaît que grâce au simulateur : « Je suis très heureux de la façon dont j’ai trouvé mon rythme sur les deux premiers circuits, alors que je n’y avais jamais roulé auparavant. La météo rend l’acclimatation un peu plus difficile, mais par temps sec, ça ne prend pas très long pour trouver le bon rythme. […] Je me suis préparé dans le simulateur autant que possible durant la pause. J’ai aussi passé du temps à l’usine avec l’équipe et ma relation avec les ingénieurs se développe bien » se félicite le Français qui espère que l’écurie pourra montrer encore un peu plus du potentiel de la MR01.

Si Charles Pic a « vraiment hâte de rouler à Shanghai, pour de vrai, pour la première fois », Timo Glock estime quant à lui que le tracé chinois est « très spécial » : « Il a une très longue ligne droite et un premier virage très difficile, très rapide à l’entrée et qui se resserre par la suite. C’est très long et exigeant pour le pneu avant gauche. »


Preview, Shanghai et Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.