> > > > HRT espère poursuivre ses progrès à Shanghai

HRT espère poursuivre ses progrès à Shanghai

Après un Grand Prix de Malaisie encourageant, l'écurie HRT espère continuer à progresser ce week-end en Chine. L'équipe espagnole a d'ailleurs apporté quelques nouveautés pour régler les problèmes rencontrés en ce début de saison et ainsi continuer à améliorer la performance de la F112.

© HRT - La F112 va recevoir quelques nouveautés en Chine© HRT - La F112 va recevoir quelques nouveautés en Chine

L'écurie HRT n'a pas participé aux essais de pré-saison et la F112 a fait ses premiers tours de roues en Australie. L'équipe espagnole est donc toujours en phase d'apprentissage avec sa nouvelle monoplace mais Pedro de la Rosa estime que les choses évoluent dans le bon sens : «Après ces deux premiers Grand Prix, nous nous rendons en Chine bien mieux préparés, avec plus de kilomètres derrière nous et en ayant appris énormément, notamment après le Grand Prix de Malaisie. Toutes les données récoltées lors de la dernière course sont très importantes pour nous, car nous ne devons pas oublier que nous n'avons pas eu de pré-saison.»

Son coéquipier, Narain Karthikeyan est du même avis, le pilote indien a réalisé une belle course en Malaisie et il se montre donc confiant pour le Grand Prix de Chine : «Nous avons fait un pas en avant en Malaisie et notre objectif est clairement de conserver cette dynamique en Chine et pour le reste de la saison. Même si nous avons réussi à terminer la course, le refroidissement a été un problème à Sepang et une fois que nous avons réussi à le résoudre, nous avons pu tirer un peu plus de performance de la monoplace.»

S'améliorer est clairement l'objectif de l'écurie et Luiz-Pérez Sala, le directeur de HRT, pense que c'est un objectif à la portée de ses hommes dès ce week-end sur le Circuit International de Shanghai : «Le début de la saison a été très compliqué parce que nous étions en retard sur le programme comparé aux autres équipes. Nous avons dû réaliser un effort colossal pour être en piste en Australie et améliorer notre performance une semaine plus tard en Malaisie. Il y a encore beaucoup à faire et beaucoup de domaines où s'améliorer mais au moins nous avons pu prendre un peu plus de temps pour analyser les données lors de ces deux dernières semaines, nous avons pu nous préparer, recharger nos batteries et je suis donc convaincu que nous arrivons en Chine bien mieux préparés.»

Comme l'explique aussi Pedro de la Rosa, l'équipe va continuer à s'améliorer course après course en apprenant à mieux comprendre la F112 :« Désormais, nous avons une visibilité bien meilleure des domaines dans lesquels nous devons nous améliorer, mais le plus important lors de ce début de saison est de terminer les courses. C'est l'objectif prioritaire afin de pouvoir apprendre et s'améliorer course après course.»

L'écurie HRT met toutes les chances de son côté pour améliorer la performance de sa monoplace, elle a en effet prévu d'apporter quelques nouveautés en Chine comme l'a confié Luis-Pérez Sala : «Nous ne devons pas oublier que la F112 n'en est qu'à ses débuts, et, à l'heure actuelle, ce que nous devons faire c'est progresser de manière continue. A Shanghai, nous aurons quelques petites évolutions afin d'améliorer le refroidissement et l'aérodynamique, et l'objectif pour ce week-end est de vérifier que ces modifications fonctionnent. Pour résumer, nous devons extraire plus de la monoplace mais également améliorer notre travail d'équipe et la coordination.»

Les quelques nouveautés aérodynamiques ne seront pas de trop selon Pedro de la Rosa car le tracé de Shanghai requiert une monoplace avec une bonne aéro : «La Chine est un circuit sur lequel j'ai toujours bien réussi et c'est un endroit que je connais bien, à la fois sur le sec et sous la pluie. Ce n'est pas un circuit particulièrement difficile pour la monoplace ou le pilote, mais l'aérodynamique y est fondamentale.»

Karthikeyan de son côté sait déjà sur quels points il va travailler avec ses ingénieurs lors des essais : «La ligne droite du circuit de Shanghai est bien évidemment l'une des plus longues du calendrier et le premier virage est un défi unique car l'entrée se fait en 7ème et à la sortie, vous êtes en 2ème. Il y a également des virages techniques pris à basse vitesse, et des changements de direction à haute vitesse dans les virages 7 et 8. Compte tenu de ces caractéristiques multiples, c'est un circuit qui demande une bonne motricité, une bonne aéro et de la stabilité au freinage.»


Preview, Shanghai et Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.