> > > > Sauber aborde la Chine avec confiance

Sauber aborde la Chine avec confiance

Après le podium décroché par Sergio Pérez en Malaisie, l'écurie Sauber est confiante quant à la compétitivité de la C31. Et même si les choses pourraient se dérouler autrement en Chine, l'équipe suisse se montre plutôt enthousiaste à l'approche de ce nouveau Grand Prix, bien que les ingénieurs et pilotes restent conscients du travail à fournir afin de poursuivre sur la dynamique de Sepang.

© Sauber - Après un podium en Malaisie, de quoi sera capable la C31 en Chine ?© Sauber - Après un podium en Malaisie, de quoi sera capable la C31 en Chine ?

L'écurie Sauber F1 a dignement fêté le podium décroché par Sergio Pérez en Malaisie, mais depuis l'équipe s'est remise au travail, tout comme le pilote mexicain même s'il a profité de cette pause pour célébrer son premier podium en F1 chez lui, au Mexique : «J'attends vraiment avec impatience le Grand Prix de Chine. J'ai apprécié cette petite pause après la course en Malaisie, même si, en particulier au début, j'ai été très occupé par mon retour au Mexique. La célébration à Guadalajara a été particulièrement incroyable et j'ai vraiment aimé voir ma famille et mes amis. Toutefois, je suis vraiment concentré sur les améliorations à venir et sur la poursuite de mon programme d'entraînement.»

Le pilote mexicain sait qu'il ne peut se permettre de penser à son podium, il doit aller de l'avant et rester concentré sur les courses à venir, à commencer par la Chine ce week-end. Il s'attend à voir la C31 en difficulté dans certaines portions du circuit mais il se montre tout de même confiant : «Nous devons tous garder la tête dans le guidon et travailler dur. Notre monoplace peut être compétitive et nous devons en extraire le meilleur. L'année dernière, j'avais réalisé un bon début de course à Shanghai, mais ensuite j'avais eu quelques contacts avec d'autres monoplaces vers la fin du Grand Prix et j'avais été pénalisé. Les virages à haute vitesse de la piste devraient convenir à notre monoplace. J'aime particulièrement le virage un - c'est un virage très long et particulièrement difficile. La longue ligne droite ne devrait pas être la partie la plus facile pour nous, mais une nouvelle fois, nous devrons maximiser notre potentiel.»

Kamui Kobayashi aborde ce Grand Prix de Chine avec enthousiasme lui aussi car il a réussi de belles performances par le passé sur le Circuit International de Shanghai : «J'ai toujours eu un bon sentiment pour ce Grand Prix. J'aime vraiment le circuit de Shanghai parce que j'apprécie les virages à très haute vitesse, et car cela devrait convenir à notre monoplace. L'année dernière, la course était très amusante et j'avais inscrit un point après être parti 13ème.»

Giampaolo Dall'Ara , responsable des ingénieurs de piste, estime qu'une des clés du week-end chinois pourrait être la gestion des pneumatiques : «Nous aurons les pneus Tendres et Mediums. La longévité ne devrait pas être un problème mais, comme la piste est rarement utilisée, il pourrait y avoir du graining et des niveaux d'usure importants en début de week-end.»

Kobayashi pense que les températures plus faibles prévues en Chine par rapport à la Malaisie devrait permettre à la C31 d'être compétitive, notamment en ce qui concerne les pneumatiques : «Les températures de la piste pourraient être plus basses que récemment en Malaisie, je m'attends à ce qu'elles soient comme à Melbourne, et cela devrait mieux nous convenir ainsi qu'aux pneumatiques, mais nous devons voir ce qu'il en sera une fois que nous y serons. Quel que soit le cas, je me rendrais là-bas avec une approche très positive et après cette petite pause ce sera intéressant de voir qui apportera quelles nouveautés.»

Les ingénieurs de l'écurie Sauber savent à quoi s'attendre à Shanghai car ils connaissent bien le tracé chinois. Selon Giampaolo Dall'Ara, c'est un circuit qui peut faire souffrir la C31 : «Le Circuit International de Shanghai est un tracé très exigeant. Ses particularités sont plusieurs sections avec une combinaison de forces au freinage et latérales ainsi que des forces à l'accélération et latérales. Cela met beaucoup de contraintes sur la monoplace en ce qui concerne la stabilité au freinage et l'équilibre général.»

Un élément important à prendre en compte pour la séance de qualifications et la course sera la vitesse de pointe car avec la longue ligne droite, il faut être rapide pour espérer dépasser : «Les lignes droites sont importantes pour les temps au tour, notamment la très longue où vous devez avoir une bonne vitesse lors des qualifications et en course pour pouvoir dépasser.»


Preview, Shanghai et Sauber Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.