> > > > HRT et Marussia portent plainte contre Caterham

HRT et Marussia portent plainte contre Caterham

Le jugement dans le litige entre Force India et Caterham pourrait avoir des conséquences additionnelles pour l'écurie de Tony Fernandes puisque HRT et Marussia ont décidé de porter plainte auprès de la FIA. Les deux écuries s'estiment lésées par le fait que leur rivale a utilisé la technologie d'une autre écurie, ce qui lui a permis d'obtenir les fonds réservés au dixième du championnat Constructeurs.

© HRT© HRT

En effet, dans son jugement de 122 pages, le juge britannique a glissé un paragraphe d'une grande importance pour les écuries : «Selon mon opinion, les fichiers de conception assistée par ordinateur d'Aerolab/FondTech reproduisent une partie substantielle des fichiers de Force India concernant les pièces suivantes : le générateur de tourbillons, la partie baisse des freins arrière et les rétroviseurs.»

Or cela revient à dire que Caterham (alors connue sous le nom de Team Lotus) a utilisé des pièces dont elle ne disposait pas de la propriété intellectuelle, ce qui est contraire aux Accords Concorde. Si Caterham a d'ores et déjà été contrainte de verser la somme "symbolique" de 25.000 euros à sa rivale en dommages et intérêts, la décision rendue par le juge britannique pourrait lui coûter les 30 millions de dollars liés à sa dixième place au championnat Constructeurs lors de ses deux saisons d'existence.

HRT est concerné au premier chef puisqu'en ayant terminé deux saisons de suite à la onzième place de ce même classement, cette somme pourrait lui revenir directement. Cela aurait donc un impact direct sur le budget de l'écurie, qui est l'un des plus faibles du plateau. C'est pourquoi un porte-parole de l'écurie a déclaré : «HRT a déposé une demande auprès de la FIA afin d'examiner le jugement rendu par la Haute Cour du Royaume-Uni contre Caterham. HRT prendra toutes les mesures jugées appropriées. S'il y a eu des manoeuvres illicites qui ont bénéficié à d'autres et ont nuit à notre équipe, HRT va évidemment s'y opposer.»

On peut se rappeler qu'en 2007, McLaren avait été contrainte de verser 100 millions d'euros à Ferrari dans l'affaire du Spygate, où un ingénieur de l'écurie italienne avait transmis des informations confidentielles à un de ses homologues de Woking.

Avec la participation de RacingBusiness.fr


, et Caterham Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.