> > > > Une employée de Williams licenciée à cause de Bahreïn

Une employée de Williams licenciée à cause de Bahreïn

Maintenant que la FIA a décidé d'officialiser la tenue du Grand Prix de Bahrëin se pose la question individuelle des écuries et de leurs employés de se rendre dans le petit Royaume du Golfe. Une employée de restauration de Williams vient donc d'être licenciée pour avoir refusé d'aller à Bahreïn pour des raisons morales.

© DR© DR

De nombreuses personnes du microcosme de la F1 ne croient pas le discours rassurant tenu par Jean Todt, Bernie Ecclestone et les autorités locales. Ainsi certains médias ont d'ores et déjà annoncé que leurs représentants n'iraient pas à Bahrëin et commenteraient la course depuis leur siège.

Quant à l'employée de Williams, elle ne souhaitait pas s'y rendre pour des raisons morales, à savoir que la F1 ne devrait pas être politisée par le gouvernement local. Les deux parties ont décidé de rompre leur contrat puisque la personne en question avait initialement accepté de se déplacer sur les 20 courses du championnat du monde 2012.

La décision était importante pour l'écurie puisque, si elle ne la prenait pas, elle s'exposait à présenter une jurisprudence qui aurait pu pousser d'autres employés de l'écurie à prendre la même décision. Elle se devait donc de faire preuve d'une tolérance zéro sur le sujet.

Avec la participation de RacingBusiness.fr


Williams, Sakhir Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




8 réactions sur cet article Donnez votre avis
Depy
Depy :
La preuve que la morale n'a rien à faire dans cette histoire et que les dirigeants n'écoutent pas les plus petits... Ça change tiens...

Et Ferrari, près à faire du boycott à tout va, pourquoi est ce le silence radio ici, pour une raison autre qu'une configuration moteur ?

Ça me dérange ce silence total venant des acteurs de la F1, sous de faux prétexte.

Quand ont voit ce qu'ils sont capable de faire, on se dit que jouer avec les pays/circuits en alternance et à la convenance de quelques uns, c'est rien du tout.
Il y a 95 mois
jean
jean :
Savez-vous quel rôle dans l'équipe avait-elle? Ingénieure?
Il y a 95 mois
Unamed
Unamed :
Je ne pense pas que ce soit un rôle indispensable.

En ce qui concerne bahrein rien n'empeche les téléspectateur de "boycotté" la diffusion du GP.
Ou d'utilisé des moyens frauduleux pour le regardé en évitant les publicités (mais on pourras pas ne pas voir les sponsors sur les voitures...)

Je ne sais pas encore quel attitude je vais aborder

Il y a 95 mois
Gusgus
Gusgus :
J'ai lu qu'elle faisait partie de la cantine de l'équipe.

A partir du moment où elle ne compte pas respecter les termes de son contrat, elle s'expose à ce genre de décisions, auxquelles elle a participé vu que la rupture s'est faite par consentement mutuel.

Essayez d'aller voir votre patron pour lui dire que vous allez manquer une semaine de travail sans raison médicale et sans être dans le cadre du droit de grève - très restrictif au Royaume-Uni - ou du droit de retrait - dont je ne sais pas s'il existe outre-Manche, il y a de grandes chances que votre sort soit le même. La morale a rarement sa place dans le monde du travail.

@Depy : pourquoi cibler Ferrari plus que les 11 autres ? Toutes les écuries sont liées par des accords qui les obligent à participer à tous les GP inscrits au calendrier. Ce sont les dirigeants de la F1 qui seraient à blâmer, pas les écuries.
Il y a 95 mois
Dino
Dino :
Il convient aussi de signaler qu'apparemment la rupture de contrat s'est faite d'un commun accord. La décision prise par Williams a surtout pour but de garder les rangs serrés.
Il y a 95 mois
jean
jean :
Merci pour les précisions! Williams est une équipe stricte, et il semble que leur décision n'ait pas été très difficile à prendre, surtout que ce poste peut être facilement remplacé...
Il y a 95 mois
Quidam
Quidam :
Business is business ...
www.youtube.com/watch?v=3BfXWZaAKz8
Il y a 95 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.