> > > > HRT veut continuer à progresser malgré la chaleur à Bahreïn

HRT veut continuer à progresser malgré la chaleur à Bahreïn

Bien consciente de ses faiblesses en termes de refroidissement, l’équipe espagnole espère cependant continuer à progresser pour se rapprocher des écuries qui la devancent. Si Pedro de la Rosa a fait ses débuts chez McLaren à Sakhir, en 2005, Narain Karthikeyan foulera pour la première fois la piste poussiéreuse du circuit bahreïni.

© HRT© HRT

Après des performances qu’ils jugent encourageantes en Malaisie et en Chine, les hommes de HRT se fixent pour objectif de poursuivre sur cette dynamique, même s’ils s’attendent à souffrir de la chaleur en course. Ainsi, Pedro de la Rosa connaît déjà les chantiers qui attendront l’écurie espagnole à Sakhir : « Le Circuit International du Bahreïn est un tracé difficile parce qu’il y a de gros freinages et c’est très facile de rater l’entrée du virage. Les trois choses que nous devons travailler là-bas seront : que la voiture freine bien, qu’elle ait un bon niveau d’adhérence et une bonne vitesse de pointe » explique l’Espagnol. « Au Bahreïn, l’objectif est de continuer à nous améliorer, ce que nous avons clairement vu en Chine, alors que nous avons fait un bon pas en avant. Maintenant, nous devons maintenir notre niveau de fiabilité mais il fera plus chaud, et nous devons essayer de progresser autant qu’en Chine » poursuit le pilote HRT.

Narain Karthikeyan abonde dans le sens de son coéquipier et s’attend à ce que la F112 ne soit pas à son avantage, alors que les températures ambiantes peuvent atteindre les 40°C : « Ce que je sais concernant la piste c’est que la météo va être très chaude et que nous nous débattons un peu dans ces conditions cette saison jusqu’à maintenant à cause du système de refroidissement de la voiture, alors nous allons devoir travailler très dur là-dessus. »

Bien que Luis Pérez-Sala reconnaisse que le refroidissement constitue une des plus grosses faiblesses de l’écurie et sera « le facteur clé » de la course, le directeur de l’écurie espagnole reste confiant qu’ils pourront continuer « sur la lignée des dernières courses » et qu’ils seront « en mesure de progresser un peu plus encore ce week-end », alors que les écuries ne disposeront, une nouvelle fois, que d’une semaine entre deux épreuves : « Sans avoir le temps de profiter et d’analyser le Grand Prix de Chine, nous nous retrouvons déjà dans un autre pays pour un autre Grand Prix, alors nous devons travailler contre la montre pour étudier toutes les données collectées à Shanghai et faire les ajustements correspondants à Bahreïn. »

Si Pedro de la Rosa se souvient d’avoir fait ses débuts pour McLaren au Bahreïn et confie en garder de bons souvenirs après y avoir signé son premier meilleur tour en course, pour Narain Karthikeyan, le circuit bahreïni sera une découverte totale : « Je ne connais pas le circuit du Bahreïn, alors je vais devoir davantage me concentrer et rentabiliser au maximum mon temps de piste. Nous avons une petite idée de ce que devraient être les réglages, alors nous verrons si ça marche. Nous allons essayer quelques choses à Bahreïn, espérons que ça nous aidera à progresser. Après une bonne performance en Malaisie, nous chercherons à réduire un peu plus l’écart avec le groupe qui nous devance. »


Preview, Sakhir et Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.