> > > > Raikkonen adepte des podiums à Bahrein, Grosjean veut des points

Raikkonen adepte des podiums à Bahrein, Grosjean veut des points

Kimi Raikkonen a terminé quatre fois sur le podium à Shanghai et le pilote finlandais se verrait bien en décrocher un 5ème ce week-end avec Lotus. Romain Grosjean, de son côté, fera ses débuts en course à Bahrein, mais le français connaît déjà bien le tracé car il y a couru en GP2 et avec Pirelli.

© LAT / Lotus© LAT / Lotus

Kimi Raikkonen pense que la Lotus E20 devrait être compétitive à Bahrein, car le froid ne semble pas être un allié alors le finlandais espère que la chaleur en sera un : «Je ne pense pas que nous aurons des problèmes particuliers. Il devrait faire chaud et notre monoplace n'a pas vraiment aimé la fraicheur lorsque nous étions en Chine donc peut-être que la chaleur nous conviendra mieux. La piste a des virages différents et c'est amusant d'y courir. Il y a quelques opportunités pour dépasser donc nous verrons ce qu'il se passera.»

Iceman a un palmarès intéressant à Bahrein, même s'il n'a jamais gagné, il a terminé à quatre reprises sur le podium entre 2005 et 2008 : «J'ai décroché une deuxième place et trois troisièmes places à Bahrein, ce qui est bien. C'est toujours agréable de courir là-bas. Nous ne savons pas quelle sera la compétitivité de la monoplace avant d'y être. Peut-être que nous aurons quelques nouveautés sur la monoplace et que nous pourrons aller plus vite qu'en Chine. Nous verrons.»

La Lotus est compétitive et même si elle n'est pas encore parfaite, elle a suffisamment de qualités. Et Kimi Raikkonen pense qu'un podium est envisageable sur le circuit de Sakhir : «La E20 semble bonne à conduire, mais nous devons trouver un peu plus de vitesse de pointe. Espérons que nous pourrons en trouver à Bahrein. Un podium devrait être possible et je pense que cela a été le cas lors de toutes les courses jusqu'à présent. Nous ne savons pas exactement à quel point notre monoplace sera bonne avant d'y être, mais nous ne nous attendons pas à connaître des problèmes.»

Romain Grosjean ne connaît pas aussi bien le tracé bahreïni mais le français ne découvrira pas non plus le circuit, car il y a couru en GP2 en 2008 et avec Pirelli lors d'essais privés. Il espère donc une courbe d'apprentissage rapide : «J'ai couru (à Bahrein) avec l'équipe ART Grand Prix et nous avions pris la pole position, le tour le plus rapide et la victoire (en GP2 Asia en 2008). J'ai également eu une expérience en 2010 lorsque j'étais pilote d'essais de Pirelli, donc espérons que cela me permettra de trouver rapidement un bon rythme avec la E20.»

Interrogé pour savoir s'il appréciait le circuit de Bahrein, Grosjean a confié que cela dépendait de la monoplace mais que malgré tout le tracé avait des virages intéressants : «Le fait d'apprécier piloter sur un circuit dépend de la voiture. Avec une bonne monoplace vous appréciez le circuit, avec une mauvaise non ! Bahrein est un bon circuit. Il y a de gros freinages, ce que j'apprécie, quelques changements de directions intéressants comme le double gauche au milieu du tour ... Je pense que la E20 serait agréable à piloter. Notre équilibre est plutôt bon et je suis convaincu que nous pouvons réaliser une belle performance.»

L'objectif du pilote Lotus sera de réaliser un week-end plein à Bahrein, comme en Chine, une bonne place sur la grille et une bonne performance en course pour terminer de nouveau dans les points : «Je veux pouvoir réaliser une bonne séance de qualification suivie d'une bonne course. Je pense que la voiture sera bonne à Bahrein. Le temps devrait rester le même tout au long du week-end - espérons ! Nous verrons ce que nous pourrons faire.»

James Allison, le directeur technique de l'écurie Lotus F1, espère qu'avec les conditions constantes attendues à Bahrein, son équipe pourra continuer à travailler sur les nouveautés apportées en Chine : «Nous nous rendons à Bahrein en sachant que nous allons avoir des températures plus constantes avec les pneumatiques. Cela devrait nous permettre de bien tester les nouveautés apportées en Chine. Nous allons les tester le plus possible pour prouver que le package est bon. Nous aurons aussi plus de temps pour tester les pièces apportées en Chine mais non utilisées pour la course.»

Le circuit de Sakhir sera un test pour la E20 et notamment pour ses freins car c'est le tracé le plus dur pour les freins de la saison, mais cela n'inquiète pas James Allison : «Nous allons courir de nouveau sur le tracé utilisé en 2009. Ce sera le premier vrai test pour notre système de freinage cette année. Nous ne nous attendons pas à connaître de problèmes, mais nous allons faire un peu plus attention à l'usure et aux températures (des freins).»

Bahrein sera aussi l'occasion de voir comment se comporte la Lotus avec ce qui est l'une de ses faiblesses a priori, les virages lents : «C'est un également un circuit où vous avez besoin d'une bonne motricité - aux virages 1 et 10 notamment, parce qu'ils sont très lents. Nous avons identifié cela comme un point sur lequel la E20 doit s'améliorer donc il sera intéressant de voir comment nous serons.»

Comme ses pilotes, Eric Boullier, le directeur de l'écurie d'Enstone, est plutôt confiant pour ce week-end. Il espère que ses pilotes pourront terminer tous les deux dans les points à Bahrein, ce qui n'est pas encore arrivé cette saison : «Je dois dire que nos attentes sont les mêmes que pour la Chine. Notre objectif est d'avoir un week-end sans problème et montrer ce que nous pouvons faire avec la E20. C'est le minimum, et contrairement à ce qu'il s'est passé lors des trois premières courses, nous ne devrions pas avoir de pluie à Bahrein ! Avoir nos deux monoplaces dans le top 10 serait une belle réussite.»


Preview, Sakhir et Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
patricck
patricck :
je ne suis pas convaincu de la finesse de l'analyse de Grosjean
Il y a 92 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.