> > > > Norbert Haug défend Pirelli après les critiques de Schumacher

Norbert Haug défend Pirelli après les critiques de Schumacher

Le responsable de Mercedes-Benz Motorsport comprend la frustration du septuple champion du monde allemand mais défend Pirelli qui a contribué, selon lui, à améliorer la compétition en Formule Un.

© Mercedes© Mercedes

Au soir du Grand Prix du Bahreïn, qui l’a pourtant vu remonter à la dixième place après qu’il se soit élancé en 22ème position, Michael Schumacher ne mâchait pas ses mots concernant les pneus Pirelli, regrettant que « chacun [doive] rouler bien en-dessous des limites du pilote et, en particulier, de l’auto pour préserver les pneus. »

Après Paul Hembery, directeur de la compétition chez le manufacturier milanais, c’est au tour de Norbert Haug, responsable de Mercedes-Benz Motorsport, de défendre, auprès de la presse allemande, les gommes italiennes en mettant en avant leur contribution au spectacle depuis maintenant deux saisons : « Les pneus sont un challenge pour tout le monde. […] De manière générale, ce que nous avons créé en Formule Un est un très bon produit, il y a eu de très bonnes courses, nous avons eu quatre vainqueurs et six équipes différentes sur le podium. C’est une super compétition et nous sommes ravis de compter déjà parmi les vainqueurs. »

En Chine, la marque à l’étoile s’était brillamment imposée, bénéficiant en partie de températures plus clémentes pour les gommes, alors que la W03, comme sa devancière, semble souffrir d’une dégradation excessive des pneus une fois que le mercure monte. Norbert Haug comprend cependant la frustration exprimée par son pilote qui ne compte aujourd’hui que deux points au championnat du monde malgré un début de saison assez encourageant : « Naturellement, pour un pilote, il y a toujours une certaine frustration quand il sent qu’il peut aller plus vite mais qu’il est contraint d’être économe : ce n’est pas forcément dans sa nature de compétiteur. »


Pirelli, et Haug Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




5 réactions sur cet article Donnez votre avis
Thierry Drezet
Thierry Drezet :
Ross Brawn à réussi, par sa trouvaille, à donner à sa Mercedes des capacités très supérieures, qui devraient, normalement lui assurer, probablement, le titre, soit avec Nico Rosberg, soit avec Michael Schumarer lui -même. La F1, c'est, d'abord, le championnat du monde des conducteurs, le sacre du meilleur pilote, et, aussi, le championnat du monde des constructeurs, le sacre de la meilleure voiture et de la meilleure écurie. Je crois bien que les notions invoquées par m. Haug sont particulièrement révélatrices du fait que M. Haug n'a pas encore compris la véritable nature de cette compétition et de ses enjeux réels. Et j'appuie Schumi, entièrement, dans ses observations, dignes d'un véritable compétiteur comme au temps de son incomparable série chez Ferrari... Dommage, vraiment, pour lui, pour Ross Brawn et, aussi, pour Nico Rosberg, ainsi que pour nous, quoi qu'en puisse dire (absurdement) M. Haug...
Il y a 96 mois
Gusgus
Gusgus :
@Thierry Drezet : beaucoup de choses à dire sur votre message.

"Ross Brawn à réussi, par sa trouvaille, à donner à sa Mercedes des capacités très supérieures" : Ross Brawn n'est pas à l'origine de la trouvaille dont vous parlez, il est team manageur et ne fait plus partie du personnel technique de l'écurie. Quant aux capacités supérieures, elles n'ont été visibles que lors d'une course sur 4, et elles étaient dues en partie aux conditions de piste particulières.

"qui devraient, normalement lui assurer, probablement, le titre, soit avec Nico Rosberg, soit avec Michael Schumarer lui -même." : rien que le fait qu'il reste la bagatelle de 16 courses devrait inciter à plus de prudence. Et honnêtement, Mercedes a été loin de dominer les 4 première.

"La F1, c'est, d'abord, le championnat du monde des conducteurs, le sacre du meilleur pilote" : justement, le meilleur pilote, c'est celui qui va réussir d'extraire le maximum de sa situation. En 2012, le meilleur pilote sera donc celui qui pourra être le plus rapide possible tout en préservant les pneus, et qui aura déployé tous les efforts possibles avec ses ingénieurs pour mieux les comprendre et corriger les problèmes qu'ils lui posent. C'est un type d'exercice différent par rapport à l'attaque permanente, surement moins télégénique, mais il demande tout autant de compétence et d'adresse.

"Je crois bien que les notions invoquées par m. Haug sont particulièrement révélatrices du fait que M. Haug n'a pas encore compris la véritable nature de cette compétition et de ses enjeux réels." : il faut comprendre sa position : il ne peut pas critiquer les Pirelli de manière négative, vu qu'ils ont été le point essentiel de la victoire de son écurie. Mais dans le même temps, il doit soutenir ses pilotes.
Il y a 96 mois
Dino
Dino :
Evitons de qualifier le DRS-Duct de Mercedes de "trouvaille qui devrait lui assurer le titre". Cette astuce ne s'est pour le moment pas révélée être l'atomiseur de la concurrence comme ont pu l'être le diffuseur à étages ou les diffuseurs soufflés, surtout si l'on tient compte que cette astuce n'a d'influence que dans certaines conditions.

En ce qui concerne les déclarations de Haug, je crois qu'on peut difficilement lui reprocher de ne rien avoir compris à la Formule Un, au contraire, il est peut-être bien le seul chez Mercedes qui porte un véritable intérêt à la F1.

En ce qui concerne les critiques sur les pneus, je n'entends pas de critiques concernant le moteur, les freins ou toute autre partie mécanique qui est différente d'une voiture à l'autre et avec lequel le pilote est obligé de composé pour réaliser une bonne performance.

N'oubliez pas le contexte dans lequel Michael Schumacher formule ses critiques. S'il menait le championnat, il couvrirait Pirelli de louanges, mais aujourd'hui il n'a que deux points et ce n'est pas exclusivement la faute de Pirelli. Assez étonnamment, d'autres écuries et d'autres pilotes ne se plaignent pas des pneus et réussissent à parfaitement les exploiter : alors qui fait le moins bien son boulot ? Pirelli ou Mercedes ? Malgré tout le respect que j'ai pour Schumi, il a raté une occasion de se taire.
Il y a 96 mois
Bilo
Bilo :
Je pense que le sentiment de Schumi c'est qu'il ne comprend pas que, dans une course de F1, l'on puisse rouler "au ralenti". C'est son ressenti, pour ma part je ne suis pas d'accord avec lui car cela fait parti de la course de gérer ses pneus. Mais cela ne veut pas dire que lui a forcément tort.

En revanche, je pense qu'il est injustifié de l'attaquer sur le fait qu'il critique parce que lui ou son équipe ne savent pas gérer leurs gommes. Sur les 4 premières courses, honnêtement, il n'a pas eu de difficulté comparé à son équipier. Ensuite, Mercedes semble avoir résolu ses problèmes de pneus à partir de la Chine. Certes, il faisait "frais", mais je n'utiliserais pas le terme de "conditions particulières", puisque en GB, Allemagne, Spa, Japon, Corée et Abu-Dhabi, on devrait avoir les mêmes températures. Et on remarque qu'à Bahreïn, le GP le plus chaud de l'année, les Merco se sont bien comportées. Rosberg, malgré un mauvais départ, a trouvé le moyen de se positionner devant Button avant l'abandon de l'Anglais, les deux Merco on de plus passé toute la course dans le peloton donc vraiment, je pense qu'ils ont résolu en grande partie leur problème.

Le titre n'est assuré pour personne, il n'y a qu'à regarder les changements incessants de hiérarchie depuis le début de saison pour voir que personne de domine. Maintenant, je pense que la Mercedes est une voiture assez bonne pour pourquoi pas prétendre à la lutte pour le titre. Si Schumi n'a que 2 pts aujourd'hui, c'est due à un manque de réussite flagrant à chaque GP (boîte cassée, Grosjean, mécanos, DRS).
Il y a 96 mois
frelon
frelon :
Schumi avait raison! Comment faire la différence entre un pilote habile... et un autre. La situation d'Alonso qui n'attaque pas le speedy Gonzales vénézuélien parcequ'il a peur de détruire ses pneus et de se faire rattraper par Raikkonen est un exemple du délire actuel. Autant jouer à Mario Kart on se marre plus..car aujourd'hui la F1 est aussi une fiction des vraies performances des voitures et de leurs pilotes.
Il y a 96 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.