> > > > Suspensions avant à tirant : le pari raté de Ferrari

Suspensions avant à tirant : le pari raté de Ferrari

Ferrari a fait renaître un concept vieux de plus de 10 ans cette saison, avec la F2012, les suspensions avant à tirant. Mais force est de constater que le choix pris par l'équipe italienne n'est pas le meilleur possible.

© Ferrari / Fernando Alonso à Bahrein© Ferrari / Fernando Alonso à Bahrein

Les responsables de la Scuderia Ferrari n'ont cessé de répéter fin 2011 qu'ils avaient décidé d'adopter une approche «agressive» pour leur monoplace 2012. Cette volonté d'innovation s'est notamment traduite par le retour d'un concept qui n'avait plus été utilisé en F1 depuis plus de 10 ans, les suspensions avant à tirant - avant la F2012, il fallait remonter à 2001 et l'écurie Minardi pour voir la dernière monoplace de F1 équipée d'un tel système.

L'écurie de Maranello est la seule à avoir tenté ce pari cette saison, pari a priori perdu, même s'il est difficile de dire que tous les maux de la F2012 se résument à ce choix technique. L'objectif lié à ce choix était notamment d'abaisser le centre de gravité pour améliorer l'aérodynamique de la voiture - si vous souhaitez en savoir d'avantage sur le sujet, vous pouvez relire l'article consacré au retour des suspensions à tirant en F1 publié il y a deux mois.

Malgré ce choix, la F2012 ne semble pas être suffisamment efficace d'un point de vue aérodynamique. Ferrari espère changer les choses, comme le prouve le récent recrutement de Ben Agathangelou, aérodynamicien de formation et qui est notamment passé par les équipes Jaguar, HRT ou Marussia ces dernières années.

Pour palier aux divers problèmes de la F2012, Ferrari pourrait apporter une version 'B' de la F2012 au Mugello ou à Barcelone selon plusieurs observateurs et l'un des changements majeurs de cette nouvelle monoplace pourrait être le retour à des suspensions à poussoir à l'avant - ce qui signifierait implicitement que Ferrari reconnaît avoir fait une erreur dans ce domaine.

Toutefois, d'autres observateurs de la F1 estiment que la marque au cheval cabré ne fera pas de modifications dans ce sens, car le gain pourrait être minime comparé à la charge de travail, de plus, cela impliquerait des changements importants, ce qui obligerait la nouvelle monoplace à repasser les crash-tests de la FIA.

Même si Ferrari arrive avec une nouvelle monoplace dans les jours ou semaines à venir, le reste de la saison sera compliqué pour l'écurie italienne qui partira avec presque trois mois de retard sur la concurrence en ce qui concerne la connaissance de sa monoplace.


Ferrari, et Technique Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




7 réactions sur cet article Donnez votre avis
Gusgus
Gusgus :
J'ai énormément de mal à comprendre la logique derrière cet article, bien que je respecte l'avis qui y est développé. Comment peut-on considérer le pari comme raté si c'est l'aérodynamique qui est à incriminer ? L'influence de la suspension - qu'elle soit à tirants ou à poussoirs - sur l'aérodynamique est négligeable. Tant que l'aérodynamique, et notamment les échappements - ne sera pas au niveau, il sera difficile d'avoir une vision claire de la responsabilité des suspensions dans le manque de performance de Ferrari.

Pour ma part, je considère même qu'il y a un signe encourageant : le fait que la voiture se soit bien comportée sous la pluie en Malaisie, où le grip mécanique, issu des pneus, du châssis et des suspensions, reprend de l'importance par rapport à l'aérodynamique, pourrait signifier que la source des problèmes de Ferrari ne se situe pas à ce niveau. Certes, les capacités du pilote jouent également davantage sur la performance dans ces conditions, et justement Massa n'a pas brillé à Sepang.

Cependant, c'est un avis comme un autre, et je suis ouvert à la discussion. Si effectivement, Ferrari changeait de suspensions d'ici à Barcelone, je changerais d'avis.
Il y a 96 mois
Falcon
Falcon :
En tous les cas, suspension ou aéro, Ferrari à du boulot à fournir si il veulent rattraper les autres ils ont vraiment du mal à mettre au point leurs voitures cette année, je ne me rappel pas les avoirs vu en tel difficultés depuis longtemps quand même.

Après je ne sait pas si repenser une voiture en pleine saison est vraiment raisonnable, rentable et surtout concevable, comme le dit l'article ce sera une grande perte de temps par rapport à la concurrence et il risque beaucoup à faire ce genre de cabriole.

Je pense par contre qu'ils doivent bosser à fond autour de leurs concept de départ sans relâche et trouver le meilleur compromis pour leurs permettre d'améliorer et développer, leurs aéros, leurs suspensions et de venir de jouer les troubles fêtes sur les prochains GP si ils y arrivent.

Déjà ils peuvent compter sur un concept fiable et rapide qui à fais ces preuves en Malaisie............Alonso ....... ;-)
Il y a 96 mois
fanbmw
fanbmw :
Franchement je ne sais pas ce qu'il faudrait faire ? est il trop tard ??? A mon avis il y a quelque chose qui ne fonctionne pas en amont ! l'année passée il y avait des problèmes dans la soufflerie qui apparamment se répète cette année si non pourquoi avoir mis de la couleur spéciale pour voir les flux d'air. On dirait que le mal viendrait de là et comme il n'y a pas beaucoup d'essai les problèmes ont été identifiés lors des essais d'avant saison mais c'était déjà trop tard. En F1 ce qui m'effraie le plus c'est de faire des voitures, des bombes et de ne pas pouvoir faire des essais corrects. Les ingénieurs de Ferrari ne sont pas plus mauvais que les autres mais s'ils ont des données faussées, ils ne peuvent rien faire grand chose
Il y a 96 mois
fanbmw
fanbmw :
se repètent désolé
Il y a 96 mois
fanbmw
fanbmw :
nous sommes en début de saison 4 courses sur 20 c'est encore jouable d'autant plus que la Red Bull n'est pas au top niveau ainsi que la Mc Laren. Lotus est très forte, Mercedes toujours en délicatesse avec ses pneus....on verra après les essais du Mugello s'il y a une nette améloration alors ça vaudra la peine si non se sera foutu pour 2012. Ferrari devrait cette année se concentrer sur les procédures, sur la soufflerie pour prétendre au titre l'année prochaine
mais qui suis je pour donner mon avis, c'est juste une impression
Il y a 96 mois
fanbmw
fanbmw :
Gusgus, en Malaisie les circonstances étaient différentes. Alonso fut magistral, Ferrari a bien joué le jeu des stratégies, mais deux tours de plus et je pense que Perez était en mesure d'attaquer directement Alonso, de là à dire qu'il l'aurait passer je n'irai pas jusque là.
Il y a 96 mois
Unamed
Unamed :
Et peu être que 2 tour de plus et Perez n'a plus d'essence ou que la fiabilité de sa monoplace lui fait défaut ou qu'il double mal un retardataire et crevaison lente...

Comme dis patrick fiori : Et peut être et peut être et peut être pas...

Fin de l?apparié ^^

Je suis fan de Ferrari depuis que je suit la F1 c'est comme cela, mon écurie de coeur.
Et je sais qu'ils finiront par trouver le chemin des podiums. Je reste patient car je ne possède pas les capacités pour remettre en cause leurs choix et que je suis conscient que l'on ne peu rester éternellement au top ;)
Il y a 96 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.