> > > > Essais privés du Mugello en direct - Jour 3

Essais privés du Mugello en direct - Jour 3

Troisième et dernière journée d'essais privés au Mugello et, pour les écuries, dernière chance d'essayer de nouvelles pièces avant le Grand Prix d'Espagne, la semaine prochaine. La rédaction de Fan-F1.com reste fidèle au poste pour vous faire vivre, durant toute la journée, les derniers tours de roues des monoplaces sur le circuit italien et répondre, si nécessaire, à vos questions.

© Sauber© Sauber

Après une première journée grandement perturbée par la pluie, les pilotes se retrouvent aujourd'hui pour continuer ou, pour certains, commencer les seuls essais privés qui se déroulent en cours de saison.

Comme lors des essais d’avant-saison, la rédaction de Motorsinside.com se mobilise pour vous faire vivre ces tests, en direct texte interactif, de 9h à 13h puis de 14h à 18h. N’hésitez donc pas à nous poser vos questions ou à nous faire part de vos remarques, même si nous ne pourrons pas toutes les publier.

Si l’écurie HRT a souhaité faire l’impasse sur ces essais afin de s’installer dans ses nouveaux locaux, toutes les autres écuries seront en action avec, sous réserve de modifications, Sebastian Vettel (Red Bull), Oliver Turvey (McLaren), Fernando Alonso (Ferrari), Romain Grosjean (Lotus), Nico Rosberg (Mercedes), Paul di Resta et Nico Hülkenberg (Force India), Sergio Perez (Sauber), Daniel Ricciardo (Toro Rosso), Pastor Maldonado (Williams), Heïkki Kovalainen (Caterham) ou encore Timo Glock (Marussia).

Pour avoir plus d'informations sur le déroulement de cette semaine, retrouvez le programme complet des essais du Mugello.

Faits marquants


09h00 : Drapeau vert avec un temps couvert
09h27 : Nico Rosberg est le premier à signer un tour chronométré en 1.28.037
10h00 : Fernando Alonso signe le meilleur temps provisoire des trois jours en 1.21.363
10h08 : Drapeau rouge suite à la sortie de piste de Fernando Alonso au volant de la F2012 évoluée
10h25 : Drapeau vert
11h13 : Drapeau rouge suite à une sortie de piste de Paul di Resta au volant de la Force India
11h26 : Drapeau vert, les pilotes peuvent reprendre la piste
11h48 : Sebastian Vettel signe le meilleur temps avec un tour en 1.21.314
11h49 : Romain Grosjean tente de faire mieux, mais il échoue à deux centièmes avec un 1.21.334
12h14 : Sebastian Vettel améliore son meilleur tour en 1.21.267
12h40 : Après plus de deux heures de réparation, Fernando Alonso est de retour en piste pour quelques tours
13h-14h : Pause déjeuner
15h06 : Drapeau rouge provoqué par une escapade hors piste d'Heikki Kovalainen. Le Finlandais reprendra rapidement la piste
15h36 : Romain Grosjean s'empare du meilleur temps et l'améliore quelques minutes après en 1:21.035

Live commenté des essais du Mugello - Jour 3


En direct, Essais Prives et Mugello Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




14 réactions sur cet article Donnez votre avis
Depy
Depy :
Je n'arrive pas à accéder au live, j'ai une gros carré noir qui me bouche la vue au milieu de la fenêtre, donc je peux lire une partie des messages postés mais c'est tout... Une idée ? :p
Il y a 88 mois
Dino
Dino :
Normalement, c'est une publicité imposé par le service que nous utilisons, mais elle se retire toute seule ou avec une croix ;)
Il y a 88 mois
ferrari
ferrari :
est ce que ferrari pourra gagner des courses
Il y a 88 mois
Depy
Depy :
Je n'ai pas pu suivre les trois journées d'une manière fluide et donc tout est un peu flou... Ferez vous un article récapitulatif sous peu ? Quid des solutions techniques ?

Je commence vraiment/seulement à m?intéresser de la technique en F1 et donc j'aimerais savoir pour vous, quelles ont étés les solutions les plus impressionnantes. Et plus particulièrement Ferrari, qu'en pensez vous ?
Il y a 88 mois
SebF1
SebF1 :
@Depy : Dino te dirait que la saison de Ferrari est cuite et qu'ils devraient deja se tourner vers 2013, mais en tant que fans de Ferrari essayons d'etre optimistes.
Il y a 88 mois
arkansis
arkansis :
Ferrari est en train d'améliorer la F2012 grâce à des nouveautés/corrections qui seront efficaces dès les premiers GP européens. Là il est question d'améliorations et non de révolutions, la voiture a trop de lacunes à la base.
Le problème c'est que la concurrence trouve aussi des solutions, et hormis gagner quelques dixièmes et se trouver dans une situation plus confortable pour les Q3 en qualification Ferrari ne pourra guère faire mieux.

De manière approximative mais tout de même assez objective la F2012 accuserait environ 1 seconde de performance pure au tour derrière les meilleurs monoplaces du plateau ce qui est beaucoup trop, si ce n'est dire irrécupérable !
Selon moi la saison pour Ferrari est déjà pliée, et je ne serai pas surpris que l'équipe annonce se focaliser sur la saison 2013 d'ici juin.
Ils peuvent signer quelques podiums et avec la chance peut être encore une ou deux victoires, mais pour les titres c'est déjà fini, les pilotes le savent.

Je pense qu'ils seront bien plus focalisés à identifier tout ce qui a mal été pensé sur la monoplace pour ne pas reproduire les mêmes erreurs sur la monoplace pour 2013 que de passer trop de temps à améliorer celle de cette saison. D'ici juillet la monoplace n?évoluera plus du tout.
Je ne pense donc pas qu'ils développeront un châssis "B", trop couteux en terme d?investissement et de temps ce qui risquerait de compromettre la saison 2013 au profit d'une saison 2012 qui n'a pas suffisamment bien démarrée pour eux.

A ces essais, il a été question de travailler sur l'aileron avant, arrière, les déflecteurs, et plus principalement le flux des échappements et les diffuseurs, mais cela a été le cas pour à peu près tout le monde, avec en plus du travail sur la compréhension de la gestion des pneumatiques.
Il y a 88 mois
Depy
Depy :
Merci pour ce commentaire.

Je n'arrive à croire que Ferrari est si mal embarquée que ça en fait. Le souci est que je n'ai jamais vu Ferrari rattraper un retard assez vite comme Rbr ou Mclaren l'a déjà fait.

Cette monoplace ne pourrait pas servir de base pour 2013 malgré tout ? Parce qu'à force de changer de monoplace complètement, rien n'est exploité à fond, comme Rbr peut le faire. Les suspensions avant par exemple, sont elles si ratées que ça ?

Le cas Ferrari m?intéresse vraiment parce qu'il est très révélateur mais aussi parce que ce qui m?intéresse vraiment, c'est Alonso.
Il y a 88 mois
Dino
Dino :
Vous n'avez jamais vu Ferrari rattraper son retard aussi vite que RBR ou McLaren pour une raison assez simple. Pendant des années, Ferrari a orienté son développement sur la piste là où McLaren - puis Red Bull - se tournaient déjà vers l'utilisation d'outils de simulations et de conception informatique.
Depuis l'interdiction des essais privés en cours de saison, Ferrari doit apprendre à travailler avec des instruments que Red Bull et McLaren maîtrisent déjà : il faut un temps d'information, d'investissement, d'appréhension de nouvelles méthodes de travail et l'arrivée de Pat Fry (depuis McLaren) n'est pas anodine. D'ailleurs, Ferrari s'est considérablement McLarenisée et Redbullisée durant l'hiver. C'était particulièrement visiblement en 2009 où McLaren, encore plus à la rue en début de saison que Ferrari, a fini devant la Scuderia.

Je pense que le Mugello va permettre à Ferrari de repartir de l'avant, ils ont fait des essais plutôt positifs, maintenant, on ne peut pas non plus s'attendre à des miracles. Je pense que Ferrari va se battre pour des podiums et pour le podium final, mais la Scuderia part avec trop de retard sur ses rivales pour le titre pilote et constructeur. Ils ont bien sauvé les meubles jusqu'à maintenant, mais s'il n'y a pas un pas en avant significatif à Barcelone, on pourra déjà dire que c'est fini pour le titre.
Et pour répondre à SebF1, être réaliste n'empêche pas d'avoir confiance en Ferrari et en sa capacité à rebondir. J'ai foi et confiance, mais je ne crois pas aux miracles.
Il y a 88 mois
arkansis
arkansis :
La Scuderia cette saison à l'opposée de choix techniques qu'ont réalisé Mclaren, RBR, Lotus notamment qui elles pourtant ont conçu de bonnes monoplaces, donc oui la base n'est pas bonne pour 2013 et je pense bien qu'il faudra repartir d'une feuille blanche ou même plutôt retravailler sur les bases de celle de 2010 et 2011 qui n'étaient pas finalement si mauvaises.
La McLaren est dans la continuité des saisons précédentes, et ça paye (s'ils rectifient les soucis de points perdus bêtement).
Cela prouve que travailler dur sur d'anciennes bases pas forcément excellentes peut être le bon choix au lieu de tirer totalement un trait et de quitter un point A pour choisir un point Z, choix qui s'avère au final être totalement abracadabrantesque !

Les tirants à l'avant c'est clairement un mauvais choix technique. D'une part parce que s'il était possible d'en tirer quelque chose de positif, d'autres équipes depuis 2001 auraient repris cette solution ce qui n'a pas été le cas ! en deuxièmement parce que ce choix impose d'autres compris sur la monoplace qui ne sont pas en adéquation avec le règlement aéro de "2009". Bien sur les tirants n'expliquent pas tout, il y a forcément d'autre mauvais choix sur cette F2012, mais tout ce que l'on peut dire c'est que l'ensemble est raté et non harmonieux et au final sur piste cette auto manque d'équilibre et elle est difficile à placer pour les pilotes. L'arrière semble trop joueur en courbe et l'avant manque de piqué.

Si c'est Alonso qui t?intéresse, espère qu'il puisse rejoindre une équipe comme RBR parce que si Ferrari ne redresse pas la barre d'ici la saison prochaine, j'ai bien peur que Ferrari entame une aire qu'elle a connu pendant les années 80 - début 90... Tout n'est pas fini pour elle, mais il y a beaucoup, beaucoup de travail, mais je suis certain que le fondement du problème est interne et purement humain !
Il y a 88 mois
Gusgus
Gusgus :
@arkansis :

"La Scuderia cette saison à l'opposée de choix techniques qu'ont réalisé Mclaren, RBR, Lotus notamment qui elles pourtant ont conçu de bonnes monoplaces" : il n'y a pas de mauvais ou de bon choix techniques à faire tant que l'ensemble est cohérent. En 2007, tout opposait la McLaren et la Ferrari dans leur philosophie, et pourtant, elles étaient aussi rapides l'une que l'autre. Donc ça n'est pas parce que Ferrari est à l'opposé des autres que leurs choix sont forcément mauvais.

"donc oui la base n'est pas bonne pour 2013 et je pense bien qu'il faudra repartir d'une feuille blanche ou même plutôt retravailler sur les bases de celle de 2010 et 2011 qui n'étaient pas finalement si mauvaises." : vous vous contredisez : vous dites que les voitures de 2010 et 2011 n'étaient pas si mauvaises, mais aussi que si une base n'est pas bonne, il faut en changer. Or, la F10 et la 150° Italia étaient des évolutions de la F60 de 2009 : c'est bien la preuve qu'avec une base boiteuse, on peut remonter la pente. Par conséquent, pourquoi donc ranger les concepts de la F2012 aussi rapidement ? Et surtout après seulement 4 courses et 15 jours d'essais privés, dont on n'a pas vu le fruit des 3 derniers ?

"La McLaren est dans la continuité des saisons précédentes, et ça paye (s'ils rectifient les soucis de points perdus bêtement).
Cela prouve que travailler dur sur d'anciennes bases pas forcément excellentes peut être le bon choix au lieu de tirer totalement un trait et de quitter un point A pour choisir un point Z, choix qui s'avère au final être totalement abracadabrantesque !" : donc Ferrari change de base, qui n'est pas excellente aujourd'hui et qui pourra l'être demain. CQFD !

"Les tirants à l'avant c'est clairement un mauvais choix technique. D'une part parce que s'il était possible d'en tirer quelque chose de positif, d'autres équipes depuis 2001 auraient repris cette solution ce qui n'a pas été le cas !" : ça n'est pas un argument, il faut toujours que quelqu'un fasse un choix en premier. C'est comme si en 2009, on avait dit que les tirants à l'arrière, ça n'allait pas marcher puisque ça faisait X années que ça n'avait pas été fait. Aujourd'hui, c'est la norme.

"en deuxièmement parce que ce choix impose d'autres compris sur la monoplace qui ne sont pas en adéquation avec le règlement aéro de "2009" ": quels sont-ils ?

"L'arrière semble trop joueur en courbe et l'avant manque de piqué." : on sait pourquoi l'arrière est trop joueur : c'est à cause des échappements. Le fait de tenter de souffler le diffuseur rend le comportement de la monoplace très dépendant de la vitesse des gaz d'échappement, et donc de la position de l'accélérateur. Ça crée des problèmes d'équilibre en sortie de virage, et le retard pris de cette manière s'accumule tout au long de la ligne droite et dégrade la vitesse de pointe. Et ça, c'est une grosse perte de performance.

Mais maintenant que les échappements ne sont plus dirigés vers le diffuseur (en tout cas plus complètement), même si la voiture risque de perdre un peu d'appui, elle a des chances de gagner en stabilité en sortie de virage et donc d'aller plus vite tout le long de la ligne droite.

Attendons d'y voir plus clair avant de distribuer les bons et les mauvais points. De toute façon, c'est la FIA qui les distribue, les points !
Il y a 88 mois
Depy
Depy :
Merci pour vos avis, je ne sais même pas quoi répondre tellement vous avez avancez des arguments/avis :p

Je pense que Ferrari est entré dans une phase de grand changement et de restructuration. Et je pense qu'Alonso est arrivé là soit au mauvais moment soit au bon moment pour les aider.

En tout cas, vos analyses m'éclairent et me renforcent dans les idées que je peux me faire de cette histoire !

Maintenant, est ce qu'une base de monoplace de 2012 ou 2013 pourrait servir pour 2014 avec le changement de motorisation où ce sera vraiment un nouveau départ dans tous les sens du terme ? Parce que même si ça ne change pas les bases de l'aéro, les moteurs seront forcément différents, plus petits, disposés autrement ?
Il y a 88 mois
Dino
Dino :
Ah non, pour 2014 il faudra complètement repartir d'une feuille blanche même si les écuries vont sans doute anticiper et intégrer dès 2013 des conceptions susceptibles d'être adaptées en 2014. C'est en partie la raison pour laquelle je pense que Ferrari n'a pas intérêt à arrêter le développement de la F2012 pour repartir d'une feuille blanche en 2013 et recommencer à nouveau en 2014. Comme l'a dit Gusgus, d'une mauvaise base, on peut accoucher d'une bonne monoplace. Si on abandonne à chaque fois qu'on a des difficultés au départ, on n'innovera pas. C'est en tombant de vélo qu'on apprend à faire du vélo.
Il y a 88 mois
Depy
Depy :
C'est en effet dans cette optique que j'ai posé ma question, je trouverai ça absolument incroyable de repartir de zéro à chaque fois. Moi personnellement je continuerai avec la F2012 telle qu'elle est en l'améliorant pour la comprendre, pour apprendre.
Il y a 88 mois
SebF1
SebF1 :
Entierement d'accord avec vos analyses, cette F2012 est mal née mais - a mon avis - pas irrecuperable. L'erreur de Ferrari selon moi a été de prendre trop de risques dans la conception sans avoir le moindre idée de la performance reelle . L'année passée, tout le monde critiquait la 150° Italia pour son manque d'originalité technique, une monoplace en effet tres conservative, par contre ce qu'ils ont fait cette année en reponse aux critiques temoigne d'une grande naiveté, ce qui est assez etonnant dans une si grande structure. En tant que directeur technique, il me semble evident qu'au lieu de prendre des risques incalculés, je chercherais surtout le meilleur rapport agressivité/conservativité. Il est vrai que l'interdiction des essais privés n'a pas joué en leur faveur, tout comme l'importance capitale de l'aero dans la F1 actuelle. Maintenant j'imagine que meme si la base de la F2012 n'est pas saine, elle ouvre tout de meme beaucoup de possibilités techniques, contrairement aux evolutions de l'ancienne F60. Il faut juste parvenir a elargir sa fenetre d'exploitation. Le probleme c'est qu'il n'y a pas d'essais, donc la Scuderia doit rattraper son retard en soufflerie.

En ce qui concerne Alonso, je trouve ca vraiment horrible et un grand gachis que de lui faire perdre son temps dans une trapanelle alors qu'il devrait pouvoir jouer le championnat toutes les saisons, mais si on y reflechit bien, c'est lui-meme qui a signé chez Ferrari jusqu'en 2015, ce qui a été - je pense - tres naif de sa part. Alonso reste quoi qu'il arrive le meilleur pilote actuel en F1 et ce qui est le plus remarquable chez lui, au-dela de son pilotage exceptionnel, c'est sa motivation intacte depuis des années dans des monoplaces moyennes. On pourrait s'attendre a ce qu'un pilote avec tant d'experience, tant d'envie de victoire se lasse a un certain moment en voyant que ses efforts ne payent toujours pas. Lui, au contraire, est de plus en plus hargneux et teigneux a chaque GP.
Il y a 88 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.