> > > > McLaren s'apprête à passer le test de Barcelone

McLaren s'apprête à passer le test de Barcelone

Après un début de saison positif en termes de performances mais nettement moins satisfaisant en termes de résultats, McLaren aborde l’Espagne avec l’ambition de confirmer ses bonnes dispositions et de se battre pour la victoire, comme Lewis Hamilton l’avait fait l’an passé.

© Pirelli© Pirelli

Avec deux pole positions et une victoire à son actif, l’écurie McLaren peut se satisfaire d’avoir entamé la saison du bon pied. Cependant, si des erreurs dans les stands ont pénalisé l’écurie anglaise à plusieurs reprises, la MP4-27 s’est montrée moins impériale en course qu’en qualifications. Après les essais du Mugello qui ont été l’occasion pour les hommes de Woking d’essayer diverses solutions aérodynamiques et différents réglages, McLaren aborde Barcelone avec l’espoir de continuer sur sa lancée du début de saison : « Notre performance à Barcelone durant les essais hivernaux semblait prometteuse, mais la hiérarchie de la saison est toujours très difficile à lire, alors c’est délicat de prédire qui sera devant le week-end prochain. Néanmoins, nous y avons fait une super course l’an dernier, je poussais derrière Sebastian [Vettel] jusqu’à la fin de la course. Je pense que nous avons une voiture comparativement plus forte cette année, alors j’espère que nous pourrons faire une autre course solide » confie Lewis Hamilton.

Pour Jenson Button, la tâche n’est cependant pas plus facile à Barcelone qu’ailleurs, bien que chacun connaisse le circuit sur le bout des doigts : « Barcelone peut être un circuit amusant : nous y testons si souvent que chaque pilote connait un peu le circuit par cœur, mais ça reste un endroit extrêmement délicat pour tout faire correctement. Mais parce que toutes les écuries connaissent si bien la piste, même avoir une voiture bien préparée n’est pas nécessairement suffisant parce que c’est parfois le plus petit détail qui définit l’ordre d’arrivée. Il faut absolument être bon dans tous les secteurs si vous voulez gagner à Barcelone. C’est un circuit qui sanctionne le mauvais équilibre comme presque sur aucun autre circuit : si votre voiture sous-vire ici, alors vous allez vraiment souffrir. Il n’y a pas de virage qui sorte particulièrement du lot, mais l’enchaînement des virages 7 et 8, puis du rapide virage 9 est très fluide et offre de bonnes sensations lorsque vous le négociez correctement, surtout en qualifications. »

Martin Whitmarsh, directeur de l’écurie britannique, rejoint le champion du monde 2009 et ajoute que le comportement des pneumatiques sera une nouvelle fois à suivre de près : « Je pense que les pilotes et les ingénieurs apprécient le défi technique du circuit de Barcelone. Vous définissez vraiment vos réglages jusqu’aux limites ici : l’équilibre de chaque voiture est si fin que la moindre imperfection apparait. […] Comme nous l’avons vu lors des quatre premières courses, il faudra ajouter à cela l’énigme des pneus : Barcelone devrait donner aux équipes une meilleure compréhension du comportement des pneus dans ce qui devraient être des conditions climatiques « typiques » de l’Europe, mais il y aura toujours beaucoup de choses à apprendre. »

Après avoir mis la pression sur Sebastian Vettel une bonne partie de la course en 2011, Lewis Hamilton sait plus que quiconque combien il peut être difficile de dépasser sur le circuit catalan : « Ça a toujours été un endroit difficile pour dépasser – comme je l’ai appris l’an passé – mais j’espère vraiment que le DRS et le KERS combinés rendront les choses un peu plus faciles. Je pense que ça va être l’un des circuits les plus difficiles pour dépasser, mais j’espère faire une solide performance en qualifications afin de nous faciliter autant que possible la course. »

Pour Martin Whitmarsh, le Grand Prix d’Espagne est tout simplement le « révélateur de l’efficacité d’une nouvelle réglementation » : « C’est un circuit technique où les dépassements sont difficiles. Si la course est bonne ici, alors normalement nous aurons une saison intéressante. En ce qui concerne 2012, nous avons déjà vu que la combinaison du DRS et du KERS peut épicer la course, alors j’espère qu’un Grand Prix amusant et plein d’action nous attend. »


Preview, Barcelona et McLaren Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.