> > > > Pérez impatient de retrouver Monaco avec Sauber

Pérez impatient de retrouver Monaco avec Sauber

Après son accident lors des qualifications du Grand Prix de Monaco 2011, Sergio Pérez est plus impatient que jamais à l’approche de l’épreuve monégasque où Sauber pense avoir les armes pour poursuivre sur sa lancée du début de saison.

© Sauber© Sauber

Auteur d’un début de saison plus qu’encourageant, où elle se retrouve à la lutte avec Williams et surtout Mercedes pour la cinquième place au championnat constructeur, Sauber aborde le Grand Prix de Monaco avec confiance alors que Kamui Kobayashi y avait réalisé la meilleure performance de l’écurie suisse en 2011 : « J’ai de bons souvenirs de Monaco. J’y ai terminé cinquième l’an dernier, ce qui était vraiment super. Monaco est un circuit très spécial pour les pilotes. Notre voiture semble forte sur la plupart des pistes, maintenant il sera intéressant de voir combien elle sera compétitive sur un circuit urbain, mais je suis plutôt confiant qu’elle le sera. »

Moins chanceux, Sergio Pérez s’était glissé en Q3 avant de connaître une violente sortie de piste au freinage de la chicane du port. Le mexicain, qui s’est imposé dans les rues de Monaco en 2010, en GP2 Series, et qui a été privé de la course en 2011, piaffe donc d’impatience : « Ce Grand Prix est le plus spécial pour moi. J’ai voulu disputer le Grand Prix de F1 de Monaco toute ma vie et, bien sûr, après ce qu’il s’est passé l’an dernier, j’ai encore plus hâte d’y être. […] Bien sûr, je repense également à l’accident que j’ai eu en Q3 l’an dernier. Pour moi, c’est un moment clé de ma carrière : il y a un avant et un après l’accident. J’ai beaucoup appris de ce que j’ai dû traverser et je pense que ça m’a rendu plus fort. Je veux vraiment montrer ce que je peux faire à Monte Carlo. »

Le natif de Guadalajara aura pour objectif de poursuivre la belle entame de saison des hommes d’Hinwil : « En tant qu’équipe, nous sommes en bonne forme et je veux poursuivre cette dynamique à Monaco. Je pense aussi que notre voiture peut très bien performer sur ce circuit urbain unique. » D’ailleurs, Matt Morris, chef designer pour le compte de l’écurie helvétique, se veut tout aussi optimiste : « Le principal défi dans la mise au point de la voiture sera d’optimiser le grip mécanique. Je suis confiant que nous y arriverons. Les évolutions que nous avons essayées pour la première fois à Barcelone seront à nouveau utilisées à Monaco […]. » Morris estime par ailleurs que les caractéristiques du circuit devrait pouvoir convenir à la Sauber : « La piste a été resurfacée dans certains endroits, par exemple dans la zone de freinage à la sortie du tunnel, alors nous nous sommes débarrassés des bosses qu’il y avait là-bas. C’est quelque chose dont les pilotes vont devoir s’habituer mais ça devrait être plus facile. L’un des axes de conception de la C31 était d’améliorer son comportement sur les vibreurs, alors nous devrions être meilleurs dans ce secteur par rapport à l’an dernier. Nous avons été compétitifs jusqu’à maintenant cette saison et je suis confiant que nous pouvons aussi être très fort à Monaco. »

Sergio Pérez, quant à lui, croit « fortement que sur ce circuit, les pilotes peuvent davantage faire la différence que sur n’importe quelle autre piste », ce que confirme Matt Morris : « Le circuit de Monaco est sans doute celui où le pilote a la plus grande influence sur la performance globale. »

Pour cela, il sera essentiel de ‘’survivre’’ sur un circuit qui ne laisse pas la moindre marge à l’erreur : « A Monaco, beaucoup de choses peuvent arriver, par conséquent, c’est important de rester à l’écart des ennuis et de voir l’arrivée. Si nous faisons ça, alors je suis sûr que nous serons en mesure de nous battre pour les points » espère Kamui Kobayashi.

Mais l’atout principal de l’écurie suisse devrait une nouvelle fois résider dans sa gestion des pneus qui s’avère être une des clés – si ce n’est la clé – du succès en 2012 et qui pourrait à nouveau venir saisir les écuries alors que Pirelli fournira ses gommes les plus tendres : « C’est véritablement la première fois que nous allons utiliser les pneus super tendres lors d’un week-end de course. Nous les avons brièvement testés à Barcelone lors des essais hivernaux, sur un circuit qui ne correspond pas vraiment à ces pneus, mais je ne nous vois pas rencontrer des problèmes dans la gestion des pneus. »


Preview, Monaco et Sauber Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.