> > > > Les pilotes Mercedes comme à domicile à Monaco

Les pilotes Mercedes comme à domicile à Monaco

Le circuit de Monaco a toujours bien réussi à Michael Schumacher et Nico Rosberg qui estiment que le tracé monégasque devrait convenir à la W03. Bien qu’il soit contraint de reculer de cinq places sur la grille de départ, Michael Schumacher est déterminé à faire une belle course.

© Mercedes© Mercedes

Après un début de saison décevant qui l’a vu accumuler déconvenue sur déconvenue, en course comme en qualifications, Michael Schumacher retrouve un circuit qu’il affectionne tout particulièrement, pour s’y être imposé à cinq reprises, même s’il en souligne l’anachronisme : « Monaco est simplement un circuit qui a son caractère propre. D’une certaine manière, on pourrait le regarder avec ironie parce que pendant des années on s’est battu pour plus de sécurité sur les circuits et en même temps nous allons délibérément à Monaco. Mais de mon point de vue, ça se justifie une fois par an, notamment parce que c’est un circuit très amusant à piloter. A chaque fois que vous arrivez là-bas, vous piaffez d’impatience d’enfin prendre la piste. »

Si Nico Rosberg s’attend à ce que la Mercedes W03 soit en forme à Monaco, il n’en demeure pas moins, selon lui, que la course reste incertaine, comme à chaque fois – ou presque - depuis le début de saison : « J’adore le Grand Prix de Monaco et c’est toujours une super sensation de rouler à domicile, sachant que tous mes amis et ma famille seront là. J’ai toujours été rapide dans les rues monégasques et je crois qu’un bon résultat est possible pour nous ce week-end. La nature du circuit devrait convenir à notre voiture mais comme nous l’avons vu lors de chaque course jusque-là cette saison, la gestion des pneumatiques sera cruciale. Avec cinq écuries victorieuses différentes cette année, au moins dix pilotes peuvent l’emporter à Monaco, alors ça pourrait être l'une des courses les plus intéressantes ici depuis des années. »

Norbert Haug, Vice-Président de Mercedes-Benz Motorsport relativise cependant : « Après toutes les discussions sur l’imprévisibilité du niveau des équipes cette année, il y a cependant un facteur clair : trois des cinq courses ont été remportées depuis la pole position, y compris lors de la victoire de Nico en Chine. De plus, les cinq pilotes qui ont bouclé tous les tours jusqu’à maintenant, figurent dans le Top 7 du championnat. Une bonne vitesse en qualifications est récompensée et la régularité apparaît comme étant plus importante en 2012. Lors des trois dernières courses, Nico a marqué 41 points, le plus grand nombre de points derrière Sebastian Vettel (43). A Monaco, il s’agira d’extraire le maximum des développements. Donner aux pilotes une voiture dans laquelle ils peuvent croire et avoir confiance vaut plus ici que sur n’importe quel autre circuit. »

Pour sa part, Ross Brawn, Directeur de l’écurie estime que « le caractère unique de Monaco en fait l’une des pistes où tout peut arriver, particulièrement lors d’une saison qui est quasiment impossible à prédire jusqu’à maintenant ». Le Britannique n’en reste pas moins optimiste quant aux chances qu’auront les Flèches d’Argent de briller dans les rues de Monte-Carlo : « Après la victoire de Nico en Chine, nous avons connu deux week-ends plus difficiles, mais je suis confiant que nous allons commencer à voir une amélioration à Monaco, alors que les développements que nous avons récemment apportés à la voiture commencent à faire leurs effets. »

Mais l’écurie allemande pense disposer de deux atouts de taille avec ses pilotes : « A Monaco, plus que partout ailleurs, le pilote peut vraiment faire la différence, notamment en qualifications. Nico et Michael ont tout les deux montré de bonnes sensations pour le circuit ainsi que leur habilité à l’apprivoiser ces dernières années » rappelle Brawn.

Mais après son accrochage avec Bruno Senna lors du dernier Grand Prix d’Espagne, Michael Schumacher reculera de cinq places sur la grille de départ, une sanction encore plus pénalisante à Monaco que sur la plupart des circuits : « Bien sûr, savoir que je reculerai de cinq places sur la grille ne rajoute rien à ce sentiment mais ça signifie que je devrais essayer encore plus fort. Je suis en fait assez confiant sur notre capacité à être plutôt bien à Monaco grâce au dur travail que tout le monde dans l’équipe investit dans le développement de notre voiture. Alors essayons de faire le mieux possible lors de ce week-end. »


Preview, Monaco et Mercedes Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.