> > > > La Lotus pourrait être moins à l'aise à Monaco

La Lotus pourrait être moins à l'aise à Monaco

Lotus est l'une des équipes les plus compétitives en ce moment, mais l'écurie britannique ne sait pas trop à quoi s'attendre à Monaco, car les caractéristiques du circuit pourraient ne pas complètement convenir à la E20. Monaco est un tracé qui exige beaucoup des pilotes et cela tombe bien car Kimi Raikkonen et Romain Grosjean ont hâte de relever le défi proposé par les rues de la Principauté.

© LAT / Lotus© LAT / Lotus

Le Grand Prix de Monaco sera le 500ème Grand Prix de Formule de l'écurie Lotus F1 et Eric Boullier, le directeur de l'équipe, aimerait bien marquer ce cap avec un bon résultat - et pourquoi pas une victoire : « Nous célèbrerons notre 500ème Grand Prix à Monaco, alors l’histoire serait belle ! Monaco est unique, c’est le joyau de la couronne Formule 1. Historiquement, les équipes d’Enstone ont souvent bien réussi à Monaco. Mais l’an dernier, la voiture n’était pas à l’aise dans les virages lents, alors nous aurons peut-être du pain sur la planche. Concernant l’équipe et les pilotes, nous sommes prêts pour gagner. Nous sommes attentifs à chaque aspect de la voiture, à la façon de la mener et nous sommes tous tendus vers notre objectif. Une victoire serait fabuleuse !»

Même si la victoire est un objectif cette saison pour Lotus, cela pourrait ne pas se produire à Monaco, car la E20 pourrait ne pas être aussi à l'aise que les précédentes monoplaces de l'écurie d'Enstone, comme l'explique James Allison : « Si vous prenez Barcelone, nous y étions très forts dans les deux premiers secteurs qui sont les parties les plus vives du circuit, et relativement moins bien dans le dernier partiel, le plus lent et le plus sinueux. Peut-être en revenant plus loin en arrière, l’endroit où nous avons été le moins impressionnants était la Chine. Un circuit avec relativement peu de courbes rapides et beaucoup de passages lents. Donc, un courant nous mène à penser que Monaco pourrait ne pas s’accorder aux forces de notre voiture. Mais d’autres choses sont entièrement différentes à Monaco et elles sont plus délicates à jauger. »

Le directeur technique de l'écurie Lotus sait aussi que le pilote a une part encore plus importante que d'habitude à Monaco, un circuit qui ne ressemble à aucun autre : « Pour commencer, les virages sont si lents que la qualité que nous avons constatée dans les courbes très rapides ne peut pas servir de référence dans les rues tortueuses de Monaco. Ensuite, le talent du pilote tient un rôle plus important à Monaco que sur la plupart des autres circuits et nous avons la chance de posséder une bonne paire d’as. Enfin, une bonne part de Monaco tient dans la confiance du pilote. La confiance qu’il a dans la voiture sachant qu’elle ne se dérobera pas. Jusqu’à maintenant, la E20 s’est avérée prévisible et très franche dans son comportement, une qualité commune avec la R30. Alors j’espère qu’ils pourront s’appuyer là-dessus. Nous verrons bien. »

Kimi Raikkonen sait que le tracé monégasque est un circuit atypique, mais il se montre tout de même confiant : « Monaco est un peu différent (de Barcelone) et il est difficile de dire comment cela va se passer là-bas. L’équipe a bien travaillé jusqu’à maintenant, mais nous avons encore de quoi progresser. Jusqu’ici, tout se passe bien et je suis heureux. D’accord, pas satisfait à 100% parce qu’il manque encore la victoire, mais c’est très normal et je suis content pour l’équipe. »

Romain Grosjean découvrira Monaco à bord d'une F1 et il ne sait pas trop à quoi s'attendre même s'il espère être compétitif dans les rues de la Principauté : « Monaco est un circuit de spécialistes et il est difficile de dire si une voiture va bien s’y comporter ou non. Les lignes droites sont bosselées et le revêtement offre peu de grip. Tout cela fait que vous ne savez jamais à quoi vous attendre. Sur un circuit traditionnel, vous le savez un peu plus. J’espère que nous aurons une bonne surprise et que la voiture s’adaptera aux challenges particuliers de Monaco. Ce serait parfait. »

Le français sait qu'il devra se montrer patient à Monaco et apprendre petit à petit car la moindre erreur coûte chère entre les rails : « Je pense que Monaco sera une épreuve fantastique. Pour moi, bien sûr, c’est une course spéciale. Il y aura certainement beaucoup de supporters français et je suis impatient de les voir. L’événement est, de toute manière, spécial en soi. Et l’ambiance est assez dingue ! Pour un pilote, il faut rester calme, détendu et essayer de faire son travail. Ce circuit n’autorise pas la moindre erreur. Il faut le respecter, c’est la clé ici. J’espère pouvoir y obtenir encore un bon résultat. »

Son coéquipier finlandais a hâte de courir à Monaco car c'est un défi qu'il aime relever : «Il est inutile de classer les courses dans des catégories différentes parce qu’elles sont toutes importantes pour moi. Néanmoins, rien ne ressemble à Monaco. Il n’y a rien de mieux que de réussir ici. Courir dans les rues de Monte Carlo est vraiment différent de tout le reste. C’est un challenge que j’attends avec impatience tous les ans. Il est très, très difficile de réussir un week-end parfait ici. »

Le pilote finlandais n'a réussi à gagner qu'une seule fois sur le Rocher, c'était en 2005 avec McLaren : « Je n’ai réussi qu’une fois à tout mettre dans l’ordre, c’est la plus belle sensation imaginable de gagner ici. Je classe ma victoire de 2005 ici comme la plus inoubliable. Gagner de nouveau serait très spécial. »

Raikkonen sait que le circuit de Monaco est un tracé où il est difficile de doubler, donc la qualification sera encore plus cruciale que d'habitude : « Le circuit est tellement étroit et tortueux ! Il faut être extrêmement précis et concentré à chaque mètre ici. Dépasser était pratiquement impossible dans le passé, alors pour apprécier la course ici, il faut être devant. »

C'est d'ailleurs un point sur lequel il espère s'améliorer ce week-end car entre les rails, il est très difficile de doubler, une bonne position de départ sur la grille peut donc être synonyme d'un bon résultat final : « Je dois me concentrer sur les qualifications. Courir ici est difficile, c’est très étroit et les dépassements sont presque impossibles. En 2009, j’étais bloqué derrière Rubens (Barrichello) et nous avions le KERS à l’époque, mais je n’ai jamais pu le doubler. Nous devons vérifier comment se comportent les pneus ici et s’il est possible de monter de bonnes stratégies. Mais le plus important est de réussir nos qualifications. Il est difficile de prévoir si une voiture sera bien à Monaco parce que vous ne pouvez pas simuler ses caractéristiques, en tout cas pas comme sur les autres circuits où nous sommes allés jusqu’à aujourd’hui. Je peux dire que la E20 a été rapide partout ailleurs, alors j’espère qu’elle le sera aussi à Monaco. »

Pour faire en sorte que les Lotus E20 de Grosjean et Raikkonen soient plus performances ce week-end, l'écurie Lotus F1 a prévu quelques nouveautés, comme l'a confié James Allison : « Nous aurons un aileron arrière plus gros parce que nous avons besoin de plus d’appui à Monaco que partout ailleurs. Si vous regardez de plus près ou si vous êtes un fan assidu des modifications de carrosserie, vous observerez que la zone autour des pontons et des tambours arrière est différente. »

Monaco implique également quelques modifications spécifiques sur les monoplaces : « Nous devons apporter des modifications à la suspension pour passer l’épingle du Loews et la Rascasse. Nous avons aussi effectué des changements, pour Kimi en particulier, afin de rendre la direction un peu plus réactive pour Monaco. »

Un autre élément important de Monaco est l'ambiance qui y règne tout au long du week-end, comme le confie modestement, Raikkonen : « Monaco c’est toujours spécial. C’est un endroit intéressant à connaitre, avec beaucoup de fans et beaucoup de fêtes, enfin, d’après ce qu’on me dit. C’est une ambiance complètement différente des autres endroits. »


Vidéo : Interview Grosjean avant le Grand Prix de Monaco



Preview, Monaco et Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.