> > > > Monaco : les qualifications vues des stands

Monaco : les qualifications vues des stands

Au soir des qualifications du Grand Prix de Monaco 2012, les responsables techniques ou sportifs reviennent sur les performances de leurs écuries respectives, à commencer par Red Bull qui s'élancera en pole position grâce à Mark Webber, après la rétrogradation de cinq places infligée à Michael Schumacher, auteur du meilleur temps.

© Sutton / Force India© Sutton / Force India

Red Bull


Mark Webber - Pole Position
Sebastian Vettel - 9ème

Christian Horner, Directeur d’équipe : « Une qualification très intéressante. Mark [Webber] a montré qu’il était compétitif dans les trois parties et son dernier tour a été particulièrement bon avec de bonnes progressions dans les deux derniers secteurs pour prendre la deuxième place – qui se transformera demain en pole position avec la pénalité de Michael [Schumacher]. C’est une bonne performance et c’est la position qui nous donne le plus de chance pour remporter la course, surtout ici. Sebastian [Vettel] par contre a lutté avec sa voiture toute la séance qualificative contrairement à ce matin durant les essais. Il a du chausser les pneus super-tendres dès la Q1. Il a progressé comme cela jusqu’en Q3 mais nous n’avons pas utilisé un nouveau set de pneu super-tendres afin de lui laisser plus de trains neufs pour la course. C’est stratégique… »

- Lire les déclarations des pilotes

Mercedes AMG


Nico Rosberg - 2ème
Michael Schumacher - 6ème (après pénalité)

Ross Brawn, Directeur d'équipe : « Cela a été une séance de qualification magnifique et nous sommes bien évidemment ravis. Michael aura cinq places de pénalité demain, mais aujourd'hui il était le plus rapide - félicitations à lui. Nico a fait un travail fantastique également, et il était à la lutte pour la pole lors de toute la séance. Avoir nos deux pilotes dans le top 3 montre que l'équipe a fait du superbe travail ce week-end pour régler la voiture et suivre l'évolution de la piste. Mais cela a été un vrai effort d'équipe aujourd'hui et mes remerciements vont aussi à tout le monde dans nos usines de Brackley et Brixworth. Maintenant, nous avons une étape de plus à faire. L'année dernière, nous avions souffert de gros problèmes avec les pneumatiques au début de la course. C'est quelque chose que nous devons éviter demain. »

- Lire les déclarations des pilotes

McLaren


Lewis Hamilton - 3ème
Jenson Button - 12ème

Martin Whitmarsh, Directeur d’équipe : « Notre voiture est plutôt performante ici sur les quelques virages rapides et à la ré-accélération. Au freinage, on bataille beaucoup plus et visiblement on ne s’est pas suffisamment concentré sur eux durant les essais…En conséquence, Jenson [Button] n’est pas en Q3.
La qualification a été très serrée, dans la continuité de ce qu’on a vu en ce début de saison. Lewis [Hamilton] par exemple a perdu un dixième ou deux à Saint-Dévote lors de son premier tour chronométré de Q3 mais son second, après être repassé par les stands, était bon. En conséquence, il s’élancera de la troisième position demain.
Néanmoins ici à Monaco, où c’est très difficile de dépasser pendant la course, vous préférez toujours commencer la course depuis la première ligne, plutôt que sur la seconde. Mais la course monégasque est particulièrement longue et épuisante pour les pilotes et il n’y a aucun doute sur le fait que Lewis va tout faire pour attaquer les deux voitures devant lui.
De plus, les conditions météo demain peuvent changer nous dit-on, ce qui peut aussi contribuer à rendre cette course encore plus imprévisible. C’est un circuit très intimidant, tout peut arriver comme on l’a vu avant. »

- Lire les déclarations des pilotes

Lotus


Romain Grosjean - 4ème
Kimi Räikkönen - 8ème

Alan Permane, Directeur des opérations piste : « La performance des qualifications est décevante. Après ce que la voiture a montré jeudi et ce matin, nous espérions mieux. Monaco est un endroit difficile pour réunir tous les éléments ensemble sur un tour et la sanction après chaque erreur était visible partout en qualifications. Néanmoins, nous pensions être des prétendants réalistes pour une première ligne. Alors la pilule est dure à avaler.
Les dépassements sont notoirement compliqués ici à cause de l’étroitesse du circuit et de sa sinuosité. Peu importent les pneus, le DRS, le KERS ou n’importe quel facteur, une voiture plus lente peut retenir une autre plus rapide pendant longtemps ici. Notre meilleure opportunité pour obtenir un gros résultat est d’espérer le retour de la pluie ou des incidents de course pour bouleverser l’ordre établi. Nous allons passer un bon moment à étudier la stratégie parce que la E20 est généralement douce avec ses pneus. Monaco réserve aussi souvent des surprises. Alors le podium n’est absolument pas hors de portée.
La première séance libre manquée par Kimi ne l’a, sans aucun doute, pas aidé. Kimi a eu du mal à faire chauffer ses gommes aujourd’hui, même les super tendres. Il ne sentait pas suffisamment de grip pour attaquer plus. Il a eu besoin d’un train de super tendres de plus que Romain pour passer en Q3 et donc il en avait un de moins dans cette dernière partie des qualifications.
Romain a perdu du temps dans le deuxième secteur lors de son meilleur tour. Il nous faut comprendre pourquoi. En regardant ses temps tout au long du week-end et en tenant compte de l’évolution de la piste, son temps de qualification est moins bon que ce que nous pensions possible. Mais malgré tout, ce n’est pas si mal pour une première qualification en F1 ici.
Nos deux voitures sont dans le top 10, ce qui est bien pour le championnat des constructeurs. McLaren, qui est devant nous au classement, n’a qu’une voiture à ce niveau. Aussi nous devons nous concentrer pour bien courir contre eux. Mais de toute façon, ce sera très serré. »

- Lire les déclarations des pilotes

Ferrari


Fernando Alonso - 5ème
Felipe Massa - 7ème

Pat Fry, Directeur Technique : « Je ne pense pas que nous aurions pu mieux faire en termes de performance. Comme je l'ai dit hier, nous nous sommes rapprochés des plus rapides mais pas encore au point de nous battre pour la pole position. Nous avons toujours du travail à faire pour réduire l'écart. Cependant, c'est très positif d'avoir enfin réussi à placer nos deux pilotes en Q3.
Demain, il sera très important d'interpréter la stratégie de course aussi bien que possible, parce que le nombre de variables en jeu est plus grand que d'habitude, étant donné que nous n'avons pas suffisamment de données sur le comportement des pneus. Je pense que nous pourrions assister à une assez grande variété de stratégie et nous devons continuer à faire du bon travail pour réagir à la moindre opportunité : la voiture de sécurité joue souvent un rôle sur cette piste. En plus de ça, il y a les interrogations concernant la météo : pour le moment, il n'y a pas de pluie de prévue, mais on ne sait jamais ce qui peut arriver ici ! »

- Lire les déclarations des pilotes

Force India


Nico Hülkenberg - 10ème
Paul di Resta - 14ème

Dr Vijay Mallya, Team Principal : « C’est bien connu que les qualifications de Monaco sont les plus importantes de la saison donc nous avons travaillé dur pour essayer d’optimiser les réglages. Nico a fait de l’excellent travail et a manqué la Q3 pour seulement un dixième. Il était seulement à 5 dixièmes du meilleur temps de la Q2, ce qui montre encore une fois à quel point les teams sont proches. Paul ne se sentait pas totalement à l’aise avec la voiture aujourd’hui mais je suis confiant qu’il peut être fort en course en s’élançant de la 14ème position. J’ai toujours aimé le Grand Prix de Monaco et nous avons vu par le passé que tout peut arriver ici donc nous viserons une arrivée dans les points avec les deux voitures. »

- Lire les déclarations des pilotes

Sauber


Kamui Kobayashi - 11ème
Sergio Pérez - 23ème

Giampaolo Dall’Ara, Responsable des ingénieurs de piste : « La monoplace est clairement plus rapide que ce que nous avons montré aujourd'hui. Nous sommes très déçus et nous ne savons pas encore ce qu'il s'est passé avec Sergio. Nous sommes en train de regarder s'il n'y a pas eu un problème avec la voiture. Ensuite avec Kamui, cela n'a pas été un très bon tour en Q2. Le peloton est tellement serré ici et nos positions sur la grille rendent les choses encore plus difficiles pour demain, mais nous sommes à Monaco où tout peut arriver et nous ne devons pas renoncer. »

- Lire les déclarations des pilotes

Williams


Bruno Senna - 13ème
Pastor Maldonado - 24ème (après pénalité)

Mark Gillan, Ingénieur des Opérations en Chef : « Ce fut une journée dure et animée pour l'équipe avec les deux voitures qui n'ont pas terminé les qualifications aussi haut que nous aurions aimé. Pastor a fortement endommagé sa voiture en Essais Libres 3 et les mécaniciens ont fait un travail fantastique pour faire les réparations à temps pour le départ de la première des trois séances de qualifications. Pastor a également reçu une pénalité de dix places suite à un incident avec Pérez. Malgré les 9ème (avant pénalité) et 14ème places de Pastor et Bruno, nos analyses ont montré qu'un top 5 en qualifications était à notre portée aujourd'hui. »

- Lire les déclarations des pilotes

Toro Rosso


Daniel Ricciardo - 15ème
Jean-Eric Vergne - 16ème

Laurent Mekies, Ingénieur en chef : « Dans l’ensemble, ça a été une journée difficile pour nous et nos positions sur la grilles signifient que nous allons avoir une après-midi délicate demain. Cependant, nous savons que la course peut souvent être imprévisible et nous allons nous battre pour gagner des places par rapport à nos adversaires. Pour l’incident de Jean-Eric, c’est très dur de blâmer notre pilote, c’est sa première fois à Monaco au volant d’une F1 et il n’a pas fait de faute lors des essais libres. Quand un pilote attaque et essaye de trouver la limite, tôt ou tard ce genre de chose arrive. Ce n’est pas un problème et tout ira bien sur la voiture demain. Il n’a pas été capable de faire un dernier essai en Q2 même s’il a ramené la voiture dans les stands. Demain, nous devrons être inventifs dans nos stratégies pour tirer notre épingle du jeu. »

- Lire les déclarations des pilotes

Caterham


Heïkki Kovalainen - 17ème
Vitaly Petrov - 18ème

Mark Smith, Directeur technique : « Cela a été un bon week-end pour nous jusqu'à présent, et la performance d'aujourd'hui est une nouvelle étape dans la bonne direction pour nous. Heikki a une nouvelle fois réalisé un très bon tour et s'il n'avait pas eu de trafic, il aurait probablement pu être en Q2. Sur la monoplace de Vitaly, nous avons eu un problème de KERS à la fin des essais libres 3 donc nous avons dû l'éteindre pour les qualifications et cela lui a clairement coûté un peu de temps. Malgré tout, il a très bien piloté et il continue à récompenser l'équipe en faisant son maximum à chaque fois qu'il est dans la voiture.
Demain, il y a une chance pour nous de lutter avec les autres voitures plus longtemps que nous n'avons pu le faire pour le moment cette saison, donc nos deux pilotes et toute l'équipe sont prêts pour ce défi. La météo pourrait jouer un rôle majeur ici et nous sommes préparés peu importe ce qu'elle apportera - espérons que nous pourrons vivre une course passionnante et notre objectif est de voir le drapeau à damier avec nos deux monoplaces afin de capitaliser sur ce qu'il pourra se passer. »

- Lire les déclarations des pilotes

Marussia


Timo Glock - 19ème
Charles Pic - 21ème

John Booth, Directeur d’équipe : « Malheureusement, nous avons connus différents soucis en qualification avec nos deux voitures. L’objectif avant d’aller en qualification était d’améliorer l’équilibre de la monoplace de Timo [Glock] et permettre à Charles [Pic] d’améliorer son rythme. Mais si l’on semble avoir réussi le premier point, le deuxième par contre doit être encore étudié… Pour la voiture de Charles, on doit essayer de voir quelles sont les mauvaises décisions que l’on a fait après les essais libres de jeudi. En tant qu’équipe, on doit faire en sorte d’apporter le maximum à nos pilotes. Avant la course, il y a encore des points que nous pouvons améliorer et je suis sûr que nos pilotes saisiront toutes les opportunités qui se présentent à eux pendant cette course si imprévisible. »

- Lire les déclarations des pilotes

HRT


Pedro de la Rosa - 20ème
Narain Karthikeyan - 22ème

Toni Cuquerella, Directeur Technique : « Les petites nouveautés que nous avons apportées à Monaco nous ont aidées à réaliser la meilleure qualification dans l'Histoire de HRT en terminant à 103.6% du meilleur temps. De plus, nous avons également réussi à terminer plus près de nos rivaux principaux, ce qui est très important.
Le drapeau rouge nous a contraint à revoir notre stratégie : avec Pedro nous avons décidé de basculer sur une stratégie avec deux courts relais, tandis qu'avec Narain nous avons continué sur le plan original et n'avons fait qu'un relais. Nous avons bien géré le timing puisque nous étions en piste au bon moment et vous pouvez considérer le tour de Pedro comme étant parfait. C'est dommage que Narain n'ait pas été en mesure de réaliser un temps similaire, mais demain il devrait avoir un bon rythme de course.
Ce sera une course ouverte, je suis sûr que nous serons compétitifs et que nous nous battrons pour gagner des positions. »

- Lire les déclarations des pilotes

La grille de départ du Grand Prix de Monaco 2012


drapeau WEBBER
1:14.381
1
monoplace
2
ROSBERG drapeau
1:14.448 +0.067
drapeau HAMILTON
1:14.583 +0.202
3
monoplace
4
GROSJEAN drapeau
1:14.639 +0.258
drapeau ALONSO
1:14.948 +0.567
5
monoplace
6
SCHUMACHER drapeau
1:14.301 (Pénalité de 5 places, Meilleur temps)
drapeau MASSA
1:15.049 +0.668
7
monoplace
8
RAIKKONEN drapeau
1:15.199 +0.818
drapeau VETTEL
1:15.234
9
monoplace
10
HULKENBERG drapeau
1:15.421
drapeau KOBAYASHI
1:15.508
11
monoplace
12
BUTTON drapeau
1:15.536
drapeau SENNA
1:15.709
13
monoplace
14
DI RESTA drapeau
1:15.718
drapeau RICCIARDO
1:15.878
15
monoplace
16
VERGNE drapeau
1:16.885
drapeau KOVALAINEN
1:16.538
17
monoplace
18
PETROV drapeau
1:17.404
drapeau GLOCK
1:17.947
19
monoplace
20
DE LA ROSA drapeau
1:18.096
drapeau PIC
1:18.476
21
monoplace
22
KARTHIKEYAN drapeau
1:19.310
drapeau PEREZ
Pas de temps
23
monoplace
24
MALDONADO drapeau
1:15.245 (Deux pénalités)


Bilan, Monaco et Qualification Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
patricck
patricck :
les prévisions entre les essais libres et les qualifs étaient difficiles
Il y a 94 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.