> > > > L'interdiction des essais privés, facteur d'incertitude ?

L'interdiction des essais privés, facteur d'incertitude ?

La saison 2012 est une des plus disputées depuis bien longtemps. Les causes sont nombreuses : pneus, règlement technique, etc. Pour Eric Boullier, l'interdiction des essais privés pendant le championnat joue aussi un rôle important dans cette imprévisibilité.

© LAT - Boullier pense que le manque d'essais est positif© LAT - Boullier pense que le manque d'essais est positif

Avec la victoire de Webber à Monaco, la saison 2012 de F1 est entrée dans l’histoire. Pour expliquer ce resserrement des forces en présence qui rend les Grands Prix imprévisibles, les pneus Pirelli sont souvent cités tout comme le règlement technique qui interdit les diffuseurs soufflés, au détriment principalement de Red Bull. Mais il n’y aurait pas que ça : « Une partie de l’imprévisibilité vient du fait que nous n’avons plus d’essais. Vous devez arriver avec des nouvelles pièces, des nouvelles idées le vendredi matin. Vous ne pouvez pas le faire une semaine avant, quelque part en Espagne, vous devez le faire pendant un week-end de course, » analyse Eric Boullier, patron du Lotus F1 Team.

Cette saison les équipes ont pourtant eu la possibilité d’effectuer trois journées d’essais au Mugello juste avant le Grand Prix d’Espagne, une première depuis 2008. Pour Boullier, il ne faut pas ajouter trop d’essais pendant la saison. « Le problème est que les essais coûtent de l’argent et une des mesures pour faire des économies a été de les supprimer. Nous devons repenser le format des essais. »

Parmi les pistes possibles, pourquoi ne pas imaginer des essais le lundi après un Grand Prix comme cela se fait en Moto GP par exemple. Pour le Français une idée serait de placer ces essais durant une période creuse. « Peut-être devrions-nous diviser les tests. Si nous avons une pause en juin, alors peut-être devrions nous tester en juin, » déclare Eric Boullier.

Le débat sur les essais est donc loin d’être terminé. Luca di Montezemolo milite depuis de nombreuses années pour leur retour, arguant que la F1 est le seul sport où il n’est pas possible de s’entraîner. Après un début de saison un peu délicat, la Scuderia a retrouvé des couleurs avec le retour en Europe et les essais du Mugello ne sont probablement pas étrangers à ce regain de forme, de quoi conforter Montezemolo dans sa démarche.


, Boullier et Essais Prives Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.