> > > > La Mercedes W03 devrait se plaire à Montréal

La Mercedes W03 devrait se plaire à Montréal

Désireux de poursuivre sur leur lancée du Grand Prix de Monaco où Michael Schumacher avait réalisé le meilleur temps des qualifications et où Nico Rosberg avait terminé deuxième en course, les membres de l’écurie Mercedes estiment que le circuit Gilles Villeneuve devrait convenir à la F1 W03.

© Mercedes AMG© Mercedes AMG

Après quelques Grand Prix en demi-teinte depuis la victoire en Chine, Mercedes est ressortie revigorée à Monaco après la prestation de ses pilotes respectifs en Principauté et espère poursuivre sur sa lancée à Montréal : « Lors de deux des quatre derniers week-ends de course, Mercedes AMG avait la vitesse nécessaire pour se qualifier et courir aux avant-postes. Nico a converti cette compétitivité en 59 points lors des quatre dernières épreuves, soit plus que quiconque sur la grille. Michael a souffert de plusieurs problèmes techniques et notre priorité est de lui donner un week-end tranquille à Montréal. Comme l’a démontré son meilleur temps en qualifications, à Monaco, Michael est suffisamment véloce pour se battre devant. Il a gagné à sept reprises à Montréal, sa Flèche d’Argent porte le numéro 7 et le Canada sera la septième manche de la saison… » souligne Norbert Haug, vice-président de Mercedes-Benz Motorsport.

Le septuple champion du monde, retrouvera quoiqu’il arrive Montréal avec un certain plaisir, alors qu’en 2011, il y avait réalisé une de ses meilleures courses depuis son retour en 2010, échouant de peu au pied de son premier podium : « Le Grand Prix du Canada est avant tout une question d’atmosphère sur le circuit et dans la ville. Les fans canadiens font de ce week-end une véritable fête et, pour les pilotes, c’est super de sentir leur passion pour les sports mécaniques. C’est une source de motivation et ça serait chouette de leur donner encore plus de raisons de faire la fête à la fin du week-end. »

Si comme Michael Schumacher, Nico Rosberg rappelle l’ambiance de « carnaval » qui entoure généralement le Grand Prix du Canada, il explique également pourquoi l’épreuve canadienne, qui ne lui a pas toujours réussi, est si chère à son cœur : « Gilles Villeneuve était un grand ami et rival de mon père, ce qui rend également ce week-end très spécial. Je suis impatient d’y être. »

Le vainqueur du Grand Prix de Chine s’attend d’ailleurs à ce que la W03 soit à son aise dans les allées du Parc Jean Drapeau : « Le circuit Gilles Villeneuve, à Montréal, est une super piste, et j’ai vraiment hâte que l’on s’y rende. Avec son faible niveau d’appuis, un peu comme à Monza, la piste devrait convenir à notre voiture. […] Nous avons fait de bons progrès lors des dernières semaines et c’était clair avec notre performance à Monaco. Alors j’espère que nous pourrons faire un autre pas en avant au Canada et que nous aurons un week-end victorieux. » Même son de cloche chez Michael Schumacher : « Les caractéristiques du circuit devraient nous convenir et nous pensons que la voiture va être performante là-bas. Comme je l’ai dit : Montréal vaut toujours le détour. Et espérons que nous pourrons rendre ce détour particulièrement fructueux cette année. »

Alors que Ross Brawn, directeur de l’écurie allemande, estime que « le circuit en lui-même est un défi excitant » et que « les freins, le moteur et la gestion des pneus sont cruciaux », Norbert Haug analyse : « Le circuit, situé sur l’Île Notre-Dame, se caractérise par des virages lents, notamment trois virages qui se négocient à moins de 100km/h, et quatre lignes droites sur lesquelles les voitures dépassent les 285km/h. Le compromis global en matière de réglage privilégie un faible niveau d’appuis, alors que les freins vont vraiment passer de durs moments. »

Le Vice-président de Mercedes-Bens Motorsport rappelle par ailleurs que l’épreuve canadienne s’avère bien souvent spectaculaire : « Le Circuit Gilles Villeneuve a pour habitude de nous réserver des courses imprévisibles avec sept des dix dernières épreuves où la voiture de sécurité est intervenue. L’année dernière, le Grand Prix a duré plus de quatre heures et n’était pas seulement la course la plus longue de l’histoire de la F1 mais probablement une des plus excitantes aussi. »


Preview, Montreal et Mercedes Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
dabass44
dabass44 :
Si Shumi à réellement retrouvé la gagne à monaco, c'est ici qu'il devra le prouvé, les températures de piste sont faible et ça devrait plaire à la W03! Ils peuvent mettre les deux voitures sur la première ligne!!!
Il y a 85 mois
Adelin
Adelin :
J'aime les 7...
Il y a 85 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.