> > > > Il n'y aura qu'une seule zone DRS à Montréal

Il n'y aura qu'une seule zone DRS à Montréal

La FIA a décidé de ne pas reconduire la double zone DRS définie, en 2011, pour le Grand Prix du Canada. Les pilotes disposeront donc, à Montréal, ce week-end, d’une seule et unique zone DRS, longue de 600 mètres, située dans la ligne droite précédant la chicane et l’entrée des stands.

© Force India© Force India

En 2011, la Fédération International de l’Automobile, après un début de saison prometteur pour le système de réduction de trainée, avait décidé d’innover à l’occasion du Grand Prix du Canada en proposant une double zone d’activation DRS, avec un seul point de détection, situé à la sortie de l’épingle du circuit Gilles Villeneuve. Ainsi, un pilote ayant effectué son dépassement dans la première zone d’activation – située juste avant la chicane et l’entrée des stands -, pouvait toujours activer l’aileron arrière dans la deuxième zone, située dans la ligne droite de départ/arrivée, ce qui lui permettait de prendre du champ sur le pilote qu’il venait de dépasser.

Pour 2012, la FIA a décidé de n’instaurer qu’une seule et unique zone DRS, dans la longue ligne droite menant vers les stands. La détection s’effectuera à la sortie de l’épingle du virage 10, comme l’an dernier, mais l’activation ne sera possible qu’à 600 mètres de la zone de freinage de la chicane 13, soit 50 mètres après la position définie en 2011. Gianpaolo Dall’Ara, responsable des opérations en piste chez Sauber ne s’attend cependant pas à ce que cela fasse une grande différence « parce qu’il est normalement possible de dépasser sur le circuit de Montréal ».

Introduit en 2011, le système DRS permet d’agir sur l’angle de l’aileron arrière des Formule Un, permettant ainsi aux pilotes de gagner en vitesse de pointe. Complètement libre d’utilisation en Essais Libres et en Qualifications, sauf à quelques rares exceptions comme sous le Tunnel de Monaco, en course, le DRS ne peut être activé que dans une zone spécifique définie avant l’épreuve et à condition d’être à moins d’une seconde du pilote qui précède.


Montreal, DRS et FIA Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Bilo
Bilo :
C'est mieux comme ça. L'an dernier, le pilote dépassait avant la chicane, et prenait de l'avance dans la ligne des stands à cause de ce même DRS, ce qui n'était pas très logique.
Il y a 90 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.