> > > > Des menaces forcent les organisateurs à réduire les festivités au Canada

Des menaces forcent les organisateurs à réduire les festivités au Canada

Les organisateurs du Grand Prix du Canada ont décidé d’annuler la « journée portes ouvertes » initialement prévue ce jeudi suite aux menaces de perturbations annoncées.

© Sutton / Le Canada va vivre un Grand Prix sous tension© Sutton / Le Canada va vivre un Grand Prix sous tension

Les menaces de manifestations annoncées sur le sol canadien pèsent également sur le Grand Prix du Canada de Formule 1 qui doit se tenir ce week-end. La révolte des étudiants canadiens (ou « Le printemps d’Erable ») qui protestent contre les frais de scolarité, pourrait donc avoir des répercussions sur l’organisation du Grand Prix.

C’est pourquoi les organisateurs ont décidé d’annuler la « journée portes ouvertes » prévue ce jeudi qui aurait permis au spectateur d’avoir accès aux stands et à l’allée des stands pour rencontrer les pilotes et les membres d’écuries.

Un communiqué précise d’ailleurs : « Après un examen sérieux de la situation, rendu nécessaire par les menaces de perturbations publiques et par la difficulté de mesurer leur validité précise, les organisateurs en sont venus à la conclusion qu'il était nécessaire de restreindre l'accès au circuit Gilles-Villeneuve et précisément à l’allée des stands, sur le jour précédant les premières séances. »

Après la menace annoncée du groupe Anonymous, le Grand Prix du Canada semble se dérouler dans un contexte assez tendu cette année.


Montreal Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.