> > > > Massa : une écurie de pointe ou la retraite en 2013

Massa : une écurie de pointe ou la retraite en 2013

Alors que l’avenir de Felipe Massa semble scellé, selon certains, chez Ferrari, le Pauliste croit en ses chances de garder sa place en 2013, à condition de faire de bons résultats. En cas de départ, le Brésilien assure cependant qu’il préfèrera tirer sa révérence plutôt que de ne pas pouvoir rouler pour une écurie compétitive.

© Ferrari© Ferrari

Au regard de son début de saison, où il n’avait marqué que deux points avant d’arriver à Monaco, l’avenir de Felipe Massa chez Ferrari, dont le contrat s’arrête fin 2012, ne semblait guère assuré du côté de Maranello. Si Luca Colajanni, porte-parole de l’écurie italienne avait confié avant le Grand Prix de Monaco, dans la presse brésilienne, que le Pauliste figurait toujours sur la liste des prétendants à sa propre succession, après 2012, le bon week-end monégasque du vice-champion du monde 2008 n’a pas pour autant fait taire les rumeurs.

Cependant, outre son éventuel départ de chez Ferrari, c’est plutôt l’identité de son successeur à Maranello qui a animé les gazettes de la F1, et non pas son propre avenir personnel. Pourtant, âgé de 31 ans, le Pauliste peut encore poursuivre dans la discipline pendant quelques années, mais confie, dans un entretien accordé à Auto Bild, qu’il ne compte pas s’éterniser en Formule Un à n’importe quel prix : « J’ai la possibilité de rester chez Ferrari, mais tout dépendra des résultats que je ferai à partir de maintenant. Pour le moment, je n’ai pas d’idée de là où je serai l’année prochaine, tout ce que je souhaite, c’est rester en Formule Un, dans une écurie compétitive. Si ça ne devait pas arriver et que je devais finir au sein d’une écurie mineure, dans ce cas, je ne sais pas si je continuerais de conduire en Formule Un. »

Ceci dit, au sein des actuelles écuries de pointe de la discipline, seuls trois baquets se libèreront éventuellement pour 2013 : celui de Mark Webber chez Red Bull, celui de Michael Schumacher chez Mercedes et celui de Lewis Hamilton chez McLaren. En cas de départ à la retraite du septuple champion du monde, son baquet semble promis à un pilote Mercedes, au premier rang desquels figure Paul di Resta, actuellement chez Force India. Chez Red Bull, le siège éventuellement laissé vacant par Mark Webber – donné partant chez Ferrari - reviendrait plutôt à un pilote de la filière Red Bull, soit Sebastien Buemi, actuellement réserviste pour le compte de l’écurie autrichienne, soit l’un des deux actuels titulaires de chez Toro Rosso. Enfin, du côté de McLaren, si des rumeurs affirment la volonté de Lewis Hamilton de changer d’air, les hommes de Woking semblent disposés à mettre les moyens nécessaires pour conserver les services du champion du monde 2008. Enfin, si Felipe Massa n’est pas retenu par Ferrari pour 2013, en partie à cause de ses résultats sportifs, il y a naturellement de quoi douter qu’une autre écurie de pointe puisse être intéressée par les services du pauliste.

Le pilote Ferrari pourrait cependant faire les affaires d’écuries telles que Williams, Sauber ou Force India, qui, si les écarts restent aussi serrés sur la grille de départ, pourraient offrir à Felipe Massa une bonne occasion de se relancer. Mais cette alternative ne semble pas, pour le moment, retenir l’attention de Massa qui pourrait dès lors, comme bon nombre de ses confrères sud-américains, se tourner de l’autre côté de l’Atlantique, vers la NASCAR ou l’IndyCar. Le Pauliste a d’ailleurs été aperçu à Sao Paulo, en avril dernier, pour soutenir son ami Rubens Barrichello, qui participait à une course d’IndyCar dans la ville brésilienne. Simple visite de courtoisie ou première étape d’une éventuelle reconversion ? A l’époque, Rubens Barrichello assurait que son compatriote n’était « pas là pour trouver un travail ».


Massa, Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
arkansis
arkansis :
Que Massa termine sa saison chez Ferrari c'est fort probable, mais qu'il reste en 2013 je n'y crois pas du tout.
Il y a 92 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.