> > > > SAV de la F1 : le Mag' du 06 juin 2012

SAV de la F1 : le Mag' du 06 juin 2012

Avant le Grand Prix du Canada, le SAV de la F1 revient avec ses chroniqueurs sur les principales actus du moment et répond aux questions de certains de ses auditeurs.

© McLaren© McLaren

Alors que la Formule Un s'apprête à poser ses valises à Montréal, l'actualité de la discipline est riche et les débats s'animent. Inévitablement, l'équipe du SAV de la F1 revient cette semaine sur les menaces de perturbations que font peser les manifestants sur le Grand Prix du Canada. Benoit, Dino, Shinji et Stefcore donnent également leur avis sur le débat qui agite le paddock quant à l'imprévisibilité des courses et du championnat, ainsi que sur les rumeurs entourant l'avenir de Lewis Hamilton chez McLaren. Cette huitième édition du Mag' du SAV de la F1 commente également l'éventuel élargissement du calendrier du championnat à plus de vingt courses et revient sur la récente polémique technique entourant la légalité de la Red Bull RB8.

Vous retrouverez aussi le Duel Chroniqueurs VS Animateurs, nos réponses aux questions que vous nous avez posées sur le Répondeur du SAV, le tout dans la joie et la bonne humeur.

Un podcast également disponible sur iTunes Store et que vous pouvez également télécharger sur votre smartphone via le flashcode ci-dessous.

QR Code

N’oubliez pas de participer au concours Top Pas Position, avant le lundi 12 juin, 18 heures, et de voter, ci-dessous, pour l’actu qui vous aura semblé la plus importante ces dernières semaines.


Ce podcast n'est plus disponible.



Sondage : Quelle est l'actu dont tout le monde se fout du Mag' du 06 juin 2012 ?




SAV de la F1, Podcast Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




7 réactions sur cet article Donnez votre avis
Gusgus
Gusgus :
Permettez-moi de faire mon "SAV du Répondeur du Mag' du SAV de la F1".

Tout d'abord, une petite précision sur les transpondeurs, qui sont désormais situés sous les pieds du pilote, la face avant devant se trouver exactement sur l'axe des roues avant.

Ensuite, sur le rôle de l'ingénieur lors de la procédure de départ. Il est effectivement très important, mais pendant la mise en grille, il ne peut transmettre des informations que par radio, tout simplement parce que la télémétrie stand vers voiture est interdite, et ce depuis le début des années 2000 (2003 je crois). Impossible donc pour lui de changer précisément les réglages. C'est donc au pilote de faire les réglages en fonction de ce que lui dit l'ingénieur, et/ou des essais de départ éventuellement effectués lors des essais libres. Les cartographies doivent donc être définies avant que la voiture quitte la grille et sont limitées en nombre.

Enfin, sur le rôle du pilote dans cette même procédure. Il ne se limite pas seulement à relâcher la palette (et non la pédale comme le dit Stefcore, l'embrayage est bien constitué de deux palettes au volant situées sous les palettes de changement de vitesse) au bon moment et à bien sélectionner les bons réglages.

Il doit justement utiliser ses deux palettes correctement : il enfonce une des deux palettes à fond tandis que l'autre doit être enfoncée dans une proportion optimale définie au préalable de la même manière que la cartographie. A l'extinction des feux, le pilote relâche la palette enfoncée au maximum tout en maintenant l'autre : si le départ est réussi, l'embrayage se trouve alors à son point optimal et la voiture décolle comme il faut. J'ai souvenir de compte-rendus de course de Sébastien Bourdais qui expliquait qu'il avait raté son départ tout simplement parce que la position de sa deuxième palette était à 2% de la position optimale (70% au lieu de 68 par exemple).

Il faut aussi savoir que pour éviter trop de patinage, les écuries peuvent baisser temporairement le régime limite du moteur. De cette façon, le pilote peut sûrement prendre le départ avec l'accélérateur à fond, mais il a déjà beaucoup à faire avec l'embrayage et les feux.

Et comme nous sommes très chanceux, un des sujets chauds du moments sur certains forums consacrés à la technique en F1 est justement la procédure de départ, grâce à la vidéo du départ de Paul di Resta à Monaco, filmée depuis son casque, qui commence à la mise en grille, et que Fan F1 avait avec pertinence joint au bilan monégasque de Force India : www.fan-f1.com/f1/2012/actualite/13240-F1-Dimanche-Des-points-importants-pour-les-pilotes-Force-India.html On y voit notamment que le régime au départ est limité à environ 13000 tours/min au lieu des 18000 habituels, et qu'en plus de l'embrayage, le pilote règle le débit du KERS, probablement à son maximum de 80ch.
Il y a 91 mois
Fab007
Fab007 :
"La question la plus pourrie du monde" : quelle était, déjà, la première question de la saison des animateurs ?

Nous soutenons nos coéquipiers chroniqueurs. :)
Il y a 91 mois
Dino
Dino :
Ah mais la première question de la saison était pourrie, mais là, Ben nous donne presque la réponse avant, de plus, contrairement à la triple couronne, la question de Ben aurait pu être solutionnée par tout non fan de F1, donc elle mérite davantage le titre de "question la plus pourrie du monde"... :)
Il y a 91 mois
Ludo
Ludo :
Mais si j'ai tout à fait compris la phrase du début ^^
Il y a 91 mois
stefcore
stefcore :
Merci pour le complément :) Je ne voulais pas pousser lors de ma réponses les détails au maximum pour ne pas rendre un peu indigeste la réponse . Mais je note que tu n'as pas relevé la petite erreur que j'ai commise dans ma réponse ;) .
Il y a 91 mois
Benoit F
Benoit F :
La question pourrie c'est purement stratégique lol
Il y a 91 mois
Ludo
Ludo :
@stefcore:
Si c'est celle que je pense je peux relever la petite erreur. C'est au moment où dans une phrase tu dis que l'ingénieur ou le pilote (je ne sais plus lequel des deux, mais peux importe) peut agir sur les rapports de boite juste avant le départ, hors ces rapports de boite sont déposés à la FIA avant les qualif pour chaque pilote et n'ont plus le droit d'être changés pendant tout le reste du weekend (en plus à ma connaissance c'est une opération qui nécessite l'action d'un mécanicien voir même le démontage de parties de la boite et est donc impossible à exécuter en piste).
Il y a 91 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.