> > > > McLaren souhaite retrouver la victoire pour sa 300ème avec Mercedes

McLaren souhaite retrouver la victoire pour sa 300ème avec Mercedes

Bien que possédant une voiture parmi les plus rapides, McLaren peine à concrétiser ce potentiel en résultats sur la piste, la faute à des erreurs de l'équipe et à de mauvaises surprises le samedi. À l'heure de célébrer 300 Grand Prix de partenariat étroit avec Mercedes, Mobil 1 et Enkei, l'écurie de Woking espère donc à nouveau réussir à transformer l'essai.

© McLaren - Jenson Button va devoir sortir les griffes© McLaren - Jenson Button va devoir sortir les griffes

Les essais de pré-saison avaient laissé penser que McLaren et Red Bull étaient les favoris de cette saison 2012. Si le classement constructeurs confirme cette impression, les faits sont plus sévères avec les gris. Entre les problèmes aux stands, les pénalités, et les soucis d'équilibre de Jenson Button, ce sont non moins de 62 points qui ont été concédés aux tenants du titre sur les trois derniers Grand Prix.

Chez Lewis Hamilton, la confiance est pourtant de mise, malgré l'absence d'un succès cette saison : « Même si tout ne s'est pas déroulé comme il le faudrait pour nous, je suis confiant que l'équipe et moi-même faisons tout notre possible pour être en bonne position pour la victoire chaque weekend », explique le natif de Stevenage.

Il faut dire que son manque de résultat actuel ne lui incombe pas en totalité, loin s'en faut, puisqu'il est sans conteste celui qui a le plus subi les bourdes de son équipe, notamment lors des changements de gomme. Le Champion du Monde 2008 sent donc qu'il est proche du résultat escompté et compte sur son équipe pour l'aider : « Je sais que les résultats que nous souhaitons vont bientôt arriver : je fais tout ce que je peux pour extraire chaque dixième de la voiture, et je sais que les gars sur le circuit et ceux de Woking font le maximum pour me donner une voiture digne de la victoire. Nous sommes tous grandement concernés dans cette chasse au Championnat du Monde ».

Jenson Button, pour sa part, a sûrement plus à se reprocher que son équipier, ayant subi lors des deux dernières séances de qualification un coup d'arrêt aux portes de la Q3 : « Ce weekend, il va être important de reprendre la main sur la voiture en qualifications. Lors des deux dernières courses, la Q2 n'a pas été dans le bon sens, donc, quel que soit le rythme de course, cela compromet votre dimanche après-midi, particulièrement avec le peloton regroupé comme il l'est en ce moment ».

Le weekend à venir est donc celui de la rédemption, avec pour théâtre un circuit Gilles Villeneuve apprécié des pilotes : « Le tracé est fantastique : il est super-rapide à certains endroits, ce qui requiert de la finesse et de la précision, mais vous pouvez aussi vous retrouver roue dans roue avec les autres à 320 km/h, et c'est une sensation incroyable », commente Hamilton. « Cependant, vous voulez quand même une voiture avec suffisamment de traction à basse vitesse : tous ces longs bouts droits sont généralement précédés d'épingles serrées, il est donc très important de bien passer la puissance au sol pour signer un bon chrono ».

Son aîné préfère parler de la ferveur qui règne à Montréal autour de l'épreuve : « La ville baigne dans de bonnes ondes, les gens sont amicaux et extrêmement accueillants et les fans sont incroyablement passionnés. C'est l'endroit parfait pour courir et vous pouvez sentir l'engouement croître des le moment où vous descendez de l'avion ». Martin Whitmarsh non plus ne tarit pas d'éloges sur l'événement : « Je pense que tout le monde en F1 apprécie le Grand Prix du Canada : la ville est un hôte extraordinaire pour l'épreuve, et le circuit est rapide, stimulant et il pardonne peu. Rajoutez une météo québécoise souvent incertaine et vous avez la combinaison gagnante pour un weekend imprévisible ».

Évidemment, les résultats passés de ses poulains expliquent aussi un tel enthousiasme : « Bien sûr, nous avons été les plus grands bénéficiaires de ce cocktail l'année dernière, et personne chez McLaren ne peut penser à Montréal sans se rappeler de la magnifique victoire de Jenson l'année passée ».

L'Anglais s'était en effet imposé après une attente interminable suite à un long drapeau rouge sorti après une violente averse : « Ma victoire ici l'année dernière a été une des ces rares occasions où tout se passe comme il le faut : il est toujours difficile de croire que j'étais dernier après la mi-course et que j'ai pourtant réussi à cueillir la victoire de la dernier tour. Les souvenirs de cette victoire resteront toujours. Montréal est quoiqu'il en soit toujours une course que je languis ».

Et Whitmarsh de rappeler que le pilote de sa deuxième voiture n'est pas en reste : « N'oublions pas que Lewis aussi a de très bons souvenirs de ce circuit : il y a gagné son premier Grand Prix en 2007, il y a signé la pole à 3 reprises et il y a dominé l'édition 2010. Le Canada a été un terrain de chasse prolifique pour l'équipe ces dernières années et nous sommes bien décidés à faire de la série en cours un coup du chapeau ce weekend ».

Lewis Hamilton est d'ailleurs convaincu que sa MP4-27 sera performante à Montréal : « Sur le papier, je pense que notre voiture se mariera bien [au tracé] : nous avons montré en Espagne que nous étions très bons dans les virages à haute vitesse, mais nous étions également rapides dans le dernier secteur, plus lent et plus technique. Bien sûr, il est toujours difficile de prévoir ce qui va se passer, je vais donc mettre un point d'honneur à passer un weekend sans histoire, à marquer de gros points au championnat ».

Les enjeux sont d'autant plus grands que ce weekend marque le 300ème Grand Prix - pour un 301ème weekend de course, la fameuse "épreuve" d'Indianapolis en 2005 étant passée par là - de trois partenariats, entamés en 1995 : Mercedes pour le moteur, Mobil 1 pour les carburants et lubrifiants, et Enkei pour les jantes. « Pendant ce temps ensemble, nous avons accompli beaucoup : trois Championnats Pilotes, un Championnat Constructeurs, 72 victoires, 70 pole positions, 81 meilleurs tours en course et 2525 points. Espérons que nous pourrons en ajouter à Montréal ce weekend », conclut Whitmarsh.


Preview, Montreal et McLaren Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.