> > > > Schumacher sent que la victoire est proche

Schumacher sent que la victoire est proche

Malgré un manque criant de réussite, Michael Schumacher est probablement dans sa meilleure forme depuis son retour en F1 début 2010. À tel point qu'il considère que tous les voyants sont au vert pour une victoire, et ce dès ce dimanche.

© Mercedes AMG© Mercedes AMG

S'il est un sujet récurrent qui a animé les discussions des fans de F1 ces trois dernières années, c'est bien le retour de Michael Schumacher à la compétition. Le septuple Champion du Monde, après une pige avortée chez Ferrari en remplacement de Felipe Massa convalescent, s'était alors engagé chez Mercedes, fraîchement bâtie sur le succès de Brawn GP, avec pour but d'être à nouveau Champion du Monde.

Force est de constater que les deux premières saisons, au volant de monoplaces difficiles à comprendre, et avec la concurrence de Nico Rosberg, n'ont pas forcément été à la hauteur des attentes de la planète F1. Même si, en quelques occasions, le Kaiser d'antan avait semblé réapparaître. Notamment au Canada en 2011, où seule la remontée d'un Jenson Button des grands jours a pu le priver d'un podium généralement admis comme mérité, et avait entamé un certain regain de forme pour l'Allemand.

Paradoxalement, le début de 2012 est probablement celui où il s'est montré le plus en forme, concurrençant de manière plus féroce son coéquipier en qualifications. Et pourtant, la malchance n'a cessé de s'abattre sur ses courses : un problème de boîte de vitesses en Australie, un accrochage avec Romain Grosjean en Malaisie, un écrou de roue mal fixé en Chine, et des soucis de pression d'essence à Monaco. Sans compter un dysfonctionnement du DRS en qualifications au Bahrein, et son samedi sur le Rocher, où une pénalité de 5 places sur la grille, consécutive à un accrochage avec Bruno Senna au Grand Prix d'Espagne, l'a privé d'une pole position pourtant gagnée à la régulière sur la piste.

À l'heure de retourner à Montréal, Schumacher pointe à la 18ème et dernière place des pilotes des neuf écuries dites "installées", avec seulement deux petites unités au compteur. S'il s'agit de son pire début de saison, la Baron Rouge est dans un état d'esprit positif : « Je suis très confiant pour cette course. Si vous regardez depuis mon retour, nous sommes probablement plus proches que jamais d'avoir un bon résultat ce weekend ».

Un début de saison que l'Allemand juge encourageant : « Nous faisons du bon travail depuis la Malaisie. Nous avons bien compris la voiture et nous avons dès lors produit des courses constantes. Tout est question de compréhension de la voiture et de son utilisation au maximum. La météo est un facteur important, notamment la température escomptée pour le jour J : vous ajustez la voiture le samedi et vous ne pouvez rien changer pour le dimanche. Vous devez donc prévoir ce qui vous attendra ».

Et Schumacher de préciser : « Si vous regardez la Chine, 5 °C en moins ont soudainement retourné les événements en notre faveur, alors qu'avant, nous étions mal embarqués. Aura-t-on autant de réussite ce weekend ? [La météo] sera-t-elle conforme à nos prévisions ? Telle est la question ».

Lorsqu'il est clairement interrogé sur ses chances d'être le septième vainqueur différent en autant de courses cette saison, sa réponse, bien que détournée, n'est pas voilée : « Pour ainsi dire, j'aime le chiffre 7. Nous sommes sur la bonne route. Je veux dire, nous avons vu à Monaco que nous pouvions être forts, et voilà une situation semblable qui peut être bonne pour nous ».

Mais pour s'imposer, Michael Schumacher devra battre - entre autres - Lewis Hamilton et Kimi Raikkonen, deux autres Champions du Monde en manque de victoire cette saison.


, Montreal Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.