> > > > Rosberg peut encore gagner le titre d'après Michael Schumacher

Rosberg peut encore gagner le titre d'après Michael Schumacher

Après une première partie de saison positive pour l'écurie Mercedes, Michael Schumacher pense que son équipier, Nico Rosberg, est un prétendant sérieux au titre de champion du monde 2012.

© Mercedes / Rosberg est capable de l'emporter en 2012© Mercedes / Rosberg est capable de l'emporter en 2012

Si la situation de Michael Schumacher au championnat est loin d'être satisfaisante (18ème et dernier classé avec seulement deux points), celle de son équipier chez Mercedes, Nico Rosberg, est nettement plus favorable.

En effet, le jeune pilote allemand est à seulement 17 points du leader Fernando Alonso, et avec déjà une victoire à son actif, son début de saison est prometteur. De là à penser qu'il pourra se battre pour le titre de champion jusqu'à la fin de la saison, il n'y a qu'un pas, que Michael Schumacher est prêt à faire : « J'avais dit avant le début de la saison qu'il était trop tôt de notre côté pour se battre pour le titre. Mais je me dois de corriger cette affirmation car cela est possible. Tout du moins pour Nico [Rosberg]. »

En effet, Nico Rosberg pointe à la cinquième place d'un classement pilote très serré où les six premiers pilotes se tiennent en seulement 25 points, soit le nombre de point attribué pour une victoire. En ce qui concerne la situation de Schumacher, qui possède deux points pour l'instant, le calcul semble plus compliqué : « Quelqu'un m'a dit d'après des calculs que je pouvais encore gagner le championnat. Je reconnais qu'il y a encore un peu trop de « si » pour y parvenir, mais en dehors de la Chine, j'ai toujours été dans le rythme de mon coéquipier. »

Dans la première partie de sa carrière, Michael Schumacher a remporté sept fois le Grand Prix du Canada. Cette course pourrait bien lui être bénéfique cette année, à un stade de la saison où il semble plus en confiance que jamais depuis son retour, comme il l'avouait lui-même récemment, après son meilleur temps réalisé lors des qualifications à Monaco : « Depuis mon retour, je n'ai jamais été aussi proche de la victoire qu'en ce moment. Je ne sais pas pourquoi j'ai autant gagné ici [à Montréal]. En fait, ce n'est pas vraiment mon type de circuit, mais Monaco a prouvé que nous pouvions être rapide sur ce genre de circuit. »

Schumacher, dont le contrat se finit à la fin de la présente saison, insiste sur le fait que ses nombreux problèmes techniques n'ont pas été un frein à sa motivation : « Je suis en Formule 1 depuis trop longtemps pour m'embêter avec ça. Ces monoplaces sont construites en sept mois, pas en sept ans, et elles sont incroyablement fiables. »

De son côté, Nico Rosberg relativise cet engouement autour de lui : « Je ne pense pas au championnat. Pour le moment, je pense à la prochaine course, après, nous verrons bien. »


, Rosberg et Mercedes Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.