> > > > Red Bull a aussi dû modifier son système de freinage

Red Bull a aussi dû modifier son système de freinage

Alors que la controverse technique du Grand Prix de Monaco concernait Red Bull et son fond plat troué, désormais illégal, l'écurie autrichienne a également été contrainte, de manière moins tapageuse, de modifier le système de refroidissement de ses freins à l'avant, dont l'usage a été jugé détourné par la FIA.

© Sutton Images - Le système incriminé© Sutton Images - Le système incriminé

La rumeur à Monaco enflait à propos du trou dans le fond plat de la RB8. Elle s'est confirmée, et la FIA a apporté des clarifications au règlement, contraignant Red Bull à revoir sa copie à ce niveau.

Mais, l'écurie de Milton Keynes n'était pas au bout de ses surprises. En cause cette fois-ci, le système de refroidissement des freins de ses monoplaces. De manière générale, les écuries utilisent des écopes de freins, captant l'air extérieur à la roue, qui dirigent le flux vers la périphérie des disques de frein, où l'air peut s'engouffrer via une multitude d'ouvertures savamment percées et donc refroidir leur température. Cependant, l'air ainsi amené est perturbé par le mouvement du disque, qui tourne de manière solidaire à la roue.

Les ingénieurs de Red Bull ont pour leur part imaginé un système, expliqué visuellement dans la vidéo ci-dessous, où l'air s'écoulerait de manière plus harmonieuse, créant beaucoup moins de traînée : au lieu d'être exposé directement au disque de frein, le conduit laisse s'écouler une partie de l'air à l'intérieur du moyeu, la pièce constituant la base de la roue et reliant tous ses autres composants. L'air ainsi évacué joue tout de même son rôle rafraîchissant, diminuant d'abord la température du moyeu avant que ce dernier n'agisse de la même manière sur le disque de frein. Ce refroidissement indirect dissipe moins de chaleur, et il faut pour récupérer une once d'efficacité fabriquer le moyeu avec un matériau qui est un très bon conducteur thermique.

Problème : la FIA a tiqué, vraisemblablement parce que, outre l'introduction d'une recherche de matériaux potentiellement très coûteux, c'est faire un usage aérodynamique d'un dispositif non prévu à cet effet. Ainsi, l'article 3.15 du Règlement Technique spécifie que : « Toute partie spécifique de la voiture qui influe sur ses performances aérodynamiques doit respecter les règles relatives à la carrosserie ». Or, les éléments de carrosserie sont interdits dans une large zone comprenant les roues avant.

Sans grand bruit, Red Bull a donc été forcée de fabriquer, avant le Grand Prix du Canada, de nouveaux moyeux dénués de perçage, pour se remettre dans le droit chemin. La coïncidence veut que cette modification ait été introduite sur un circuit où le refroidissement des freins est primordial. La séance de qualification de ce soir sera donc la première véritable occasion d'évaluer l'influence sur le niveau des Red Bull de ce retour en arrière forcé.


Vidéo : L'explication du refroidissement des freins de la RB8, banni par la FIA



Red Bull, FIA et Technique Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
jean
jean :
En fait, Red Bull a une série de petites choses illégales qui influent sur la performance globale. Il va falloir déceler tous ces petits secrets cachottiers ;)
Il y a 89 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.