> > > > Samedi : Pirelli prévoit entre un et deux arrêts à Montréal

Samedi : Pirelli prévoit entre un et deux arrêts à Montréal

Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport, constate que l'écart entre les pneus Tendres et Super Tendres est moindre que ce à quoi l'on pouvait s'attendre. Le Britannique estime donc que certains pilotes pourraient ne faire qu'un seul et unique arrêt aux stands, même si la stratégie à deux arrêts pourrait être la norme.

© Pirelli© Pirelli

Le pilote Red Bull Sebastian Vettel s’est emparé de sa seconde pole position de la saison au Canada, chaussé des pneus Super Tendres P Zero Rouges. L’Allemand est le plus rapide en qualifications pour la seconde fois consécutive à Montréal grâce à un temps de 1:13.784. Vettel fut également le plus rapide des Essais Libres 3 dans la matinée, seulement 6 millièmes de seconde devant la Ferrari de Fernando Alonso. Les deux pilotes étaient chaussés des enveloppes Super Tendres.

La température ambiante de 24°C (35°C en piste) fut plus élevée pour le début des qualifications que lors des essais libres du vendredi, lorsque les équipes avaient réalisé leur travail sur les réglages. Pour demain, les conditions devraient encore être plus chaudes en course.

Les deux HRT, Marussia et la Caterham de Vitaly Petrov furent les seules autos à disputer la Q1 en pneus Super Tendres dès le début. De nombreux leaders, comme les deux pilotes McLaren, utilisèrent les Super Tendres en Q1, mais Vettel fut malgré tout le plus rapide en tendres.

Les 17 pilotes qualifiés en Q2 attaquèrent ensuite en Super Tendres, exception faite des pilotes Ferrari, qui tentèrent une sortie en Tendres avant de chausser le composé le plus rapide. Les Ferrari, Red Bull et Mercedes n’utilisèrent qu’un seul train de Super Tendres pour monter jusqu’en Q3, et ce fut une nouvelle fois Vettel qui fut le plus rapide en Q2 avec les Super Tendres.

C’est exclusivement avec le composé Super Tendres que s'est disputée la Q3, (seule la McLaren de Jenson Button se s'est lancée dans un unique tour en Tendres avant d’entrer aux stands). Le temps de la pole de Vettel (meilleur temps réalisé toutes séances confondues) fut réalisé lors de sa seconde sortie en Super Tendres. Son premier temps de 1:13.905 aurait cependant été suffisant pour réaliser la pole position.

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport : « La différence entre les deux composés fut moindre que ce à quoi l’on s’attendait par ces conditions plus chaudes, cinq dixièmes séparant le Tendre du Super Tendre. Avec un tour court et des monoplaces très proches, il était presque impossible de prédire qui serait en pole position, et les écarts entre le premier et le dernier furent incroyablement faibles. Une seconde seulement sépare les 17 premiers en Q2 ! Le niveau de dégradation pneumatique est pour l’heure réduit, les Super Tendres durant 30 tours voire plus, et nous pourrions voir une stratégie à un arrêt pour certaines équipes, tandis que la majorité devrait tout de même essayer deux arrêts. Tout dépendra du timing des arrêts, et l’on verra quelles équipes pourront tirer le meilleur parti de la performance et de la durabilité des pneus qui leur conviennent le mieux. Le Canada est toujours l’une des courses les plus imprévisibles de la saison et les quatre dernières courses cette année ont été remportées par le pilote parti de la pole. C’est cependant historiquement moins important au Canada. »

Les pneus du Top 10 en qualifications :


- Vettel : Super Tendre
- Hamilton : Super Tendre
- Alonso : Super Tendre
- Webber : Super Tendre
- Rosberg : Super Tendre
- Massa : Super Tendre
- Grosjean : Super Tendre
- Di Resta : Super Tendre
- Schumacher : Super Tendre
- Button : Tendre

[A partir du communiqué officiel publié par Pirelli]


Bilan, Montreal et Pirelli Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.