> > > > Canada : la course vue des stands

Canada : la course vue des stands

Après un Grand Prix du Canada à rebondissements, les responsables d’écuries font le point sur leurs performances respectives en course, à commencer bien évidemment par McLaren qui s'est imposée pour la 3ème fois consécutive à Montréal, Lewis Hamilton devenant pour l'occasion de 7ème pilote à monter sur la plus haute marche du podium en autant d'épreuves cette saison.

© Marussia© Marussia

McLaren

Lewis Hamilton - Victoire
Jenson Button - 16ème

Martin Whitmarsh, Directeur d’équipe : « Un triplé sur le Grand Prix du Canada pour McLaren [victoire en 2010, 2011 et 2012, ndlr] ! Cinq victoires sur les sept derniers Grand Prix du Canada ! Treizième Grand Prix du Canada remporté dans notre histoire – plus que n’importe quelle équipe ! Troisième Grand Prix du Canada remporté par Lewis ! Et Lewis est maintenant leader du championnat des pilotes ! Et tout ça lors du 300ème Grand Prix de l’association McLaren-Mobil 1-Mercedes-Enkei !
Donc, oui, aujourd’hui a été une très bonne journée. Lewis a piloté brillamment. Il a fait de l’ombre à Seb lors du premier relais, réduisant l’écart entre eux alors que la première fenêtre de ravitaillements approchait. Quand Seb a monté des pneus frais au 16ème tour, Lewis avait le couteau entre les dents, il a effectué son arrêt au tour 17, et a repris la piste juste devant Seb. Ensuite, quand Fernando a fait son arrêt, et est ressorti juste devant Lewis, il a montré son instinct inné de pilote en le passant rapidement et en continuant d’attaquer. C’était une performance majestueuse de la part d’un maître au sommet de son art.
Pour Jenson, à l’inverse, ce fut encore une journée où nous, son équipe, n’avons pas été capable de lui fournir les outils pour qu’il fasse le travail brillant qu’il est capable de réaliser, et qu’il avait superbement effectué l’an passé. Il a perdu du temps de piste vendredi, ce qui n’était pas de sa faute, et a été incapable de se qualifier aussi bien que s’il n’avait pas perdu de temps de piste, et a peut-être été troublé par des problèmes de réglages de suspension, différents de ceux de Lewis, qui lui ont causé une dégradation excessive des pneus arrières. Nous devons nous pencher dessus.
Enfin, je tiens à remercier Akebono [fabriquant de freins, ndlr] dont les étriers de freins ont passé avec brio, avec une certaine marge, le circuit qui pousse le plus les freins dans leurs retranchements de la saison. »

- Lire les déclarations des pilotes

Lotus

Romain Grosjean - 2ème
Kimi Raikkonen - 8ème

Eric Boullier, Directeur de l’écurie : « Le résultat d’aujourd’hui doit beaucoup à un très bon travail d’équipe et à la concentration de chacun sur sa tâche. La E20 était très bien réglée pour la course, notre stratégie a fonctionné et permis aux deux voitures de finir beaucoup plus haut que leurs positions de départ et les pilotes ont superbement conduit. Romain a mené une excellente course et sa deuxième place est superbe pour l’équipe, spécialement pour ceux qui, à Enstone, continuent sans relâche à pousser le développement de la voiture dans tous les domaines. Nous savons que si nous pouvons faire mieux en qualifications, nous serons capables d’aller chercher des résultats encore meilleurs en course. C’est notre prochaine tâche. »

- Lire les déclarations des pilotes

Sauber

Sergio Pérez - 3ème
Kamui Kobayashi - 9ème

Peter Sauber, Directeur d’équipe : « Quelle course exceptionnelle ! Il est assez incroyable qu’un pilote qui est parti quinzième soit capable de finir sur le podium dans une course qui s’est déroulée sans aucun incident particulier. Aujourd’hui, Sergio a produit son chef-d’œuvre ! Kamui a été moins chanceux avec sa stratégie, mais il a aussi été capable de marquer des points. Ces derniers temps, nous n’avions pas été capables d’exploiter notre potentiel maximal, mais aujourd’hui nous avons prouvé que nous sommes une grande équipe. Un grand merci à tout le monde qui a travaillé dur pour rendre cela possible. »

- Lire les déclarations des pilotes

Red Bull

Sebastian Vettel - 4ème
Mark Webber - 7ème

Christian Horner, Directeur de l’écurie : « C’était une course délicate. En étant en tête au départ, c’était rapidement devenu évident que nous étions trop durs avec les pneus, ce qui a poussé Sebastian à rentrer plus tôt que nous ne le voulions. Ça a permis à Hamilton et Alonso de passer devant. Ensuite il y a eu un dilemme quant à savoir s’il fallait faire un ou deux arrêts. Nous étions bien avec les pneus et à ce moment-là notre meilleure option semblait de ne faire qu’un arrêt. Mais ensuite les pneus ont vraiment commencé à chuter en performance, alors nous avons décidé tardivement de passer les Super Tendres ce qui nous a permis de remonter en quatrième position, derrière Grosjean et Pérez qui ne se sont arrêtés qu’une fois.
Avec Mark aussi nous roulions bien au début. Il y a eu quelques hésitations au niveau moteur durant les premiers tours, mais il a retrouvé à nouveau un bon rythme. A nouveau, nous étions durs avec les pneus jusque sur la fin du relais et, rapidement, il était clair avec Mark qu’il allait devoir s’arrêter deux fois, mais malheureusement les pilotes à un arrêt lui sont passés devant.
Donc, c’était une course tactique, une course délicate mais néanmoins nous avons réussi à sauver des bons points aujourd’hui. »

- Lire les déclarations des pilotes

Ferrari

Fernando Alonso - 5ème
Felipe Massa - 10ème

Stefano Domenicali, directeur de l'écurie : « Il y a une certaine déception cet après-midi et il ne sert à rien de le cacher. C'est le premier weekend où nous n'avons pas donné tout ce que nous avions, mais c'est aussi parce que le niveau d'attente était plus haut grâce aux progrès que nous avons réalisés. N'oublions pas qu'hier nous nous sommes battus pour la pole et qu'aujoud'hui, nous étions dans la bataille pour la victoire jusqu'à la fin : à Bahrein, il y a un mois et demi, pas un an, nous n'avions qu'un seul pilote en Q3 et nous avons terminé la course à une minute du vainqueur.
Aujourd'hui, nous avons commis deux erreurs : nous n'avons pas suivi Vettel quand il s'est arrêté la seconde fois, et le tête-à-queue de Felipe en tout début de course. Tout bien considéré, la première erreur nous a relativement peu coûté, tandis que le prix à payer pour la seconde a été plus élevé, parce que Felipe, qui a quand même eu un autre bon weekend après celui de Monaco, avait le rythme pour rester dans le groupe de tête.
Après cette analyse préliminaire, nous devons regarder le weekend du point de vue du championnat. Fernando est à seulement 2 points du leader et la F2012 est de nouveau à un niveau suffisant pour se battre avec les meilleurs. Cependant, il était important pour nous de marquer des points sur un circuit, qui, en arrivant, n'allait pas du tout nous convenir : en sachant que nous pouvons compter sur un pilote comme Fernando, qui est capable de terminer toutes les courses de la saison dans les points et c'est un facteur qui a sa part à jouer lorsque l'on pense à la course au titre. Nous devons continuer à pousser le développement pour réduire l'écart qui nous sépare de la pole position : et c'est seulement lorsque nous aurons accompli cela que nous pourrons clamer avoir atteint notre premier objectif. Un autre thème que nous devons observer est la dégradation des pneus, qui se montre être plus que jamais la clé de la saison. »

- Lire les déclarations des pilotes

Mercedes

Nico Rosberg - 6ème
Michael Schumacher - Abandon (DRS)

Ross Brawn, Directeur d'équipe : «Nous avions une monoplace très rapide aujourd'hui, comme la performance de Nico a pu le prouver, mais avec une combinaison de problèmes pour être performants en qualifications et une course forte en rebondissements, cela nous a coûté quelques places à l'arrivée. Nous avons demandé à nos deux pilotes d'être prudents avec les super tendres dans les cinq premiers tours pour être certains qu'ils ne s'usent pas trop, mais lorsque nous leur avons donné la possibilité d'attaquer, il était clair que Nico - qui n'avait personne devant - était extrêmement rapide et l'un des plus rapides en piste.
Michael a été pris dans un train de voitures dans la deuxième moitié du top 10, et même si nous avons tenté quelque chose de différent en nous arrêtant plus tôt, cela n'a pas fonctionné pour nous. Il a ensuite connu un problème hydraulique qui a laissé le DRS ouvert et il n'était pas possible de réparer cela en conditions de course. Je ne peux que m'excuser auprès de Michael pour cet énième problème technique.
En ce qui concerne Nico, sa course s'est déroulée conformément au plan et il revenait sur les leaders lorsqu'il est tombé sur Massa, qui n'avait plus de pneumatiques et qui a défendu vigoureusement sa position avant son dernier arrêt. Cela a coûté quelques places à Nico et le temps s'est avéré crucial dans les derniers tours. Mais au final, c'est la course, mais la vraie leçon d'aujourd'hui est qu'être à notre niveau en qualifications, et avoir des courses sans problèmes, est vital pour décrocher de bons résultats.»

- Lire les déclarations des pilotes

Force India

Paul di Resta - 11ème
Nico Hulkenberg - 12ème

Dr Vijay Mallya, Directeur d'équipe : « Une après-midi très intense en travail mais malheureusement nous ne rentrons pas à la maison avec les résultats espérés. La voiture a montré un bon rythme tout le week-end mais pour de multiples raisons, nous n’avons pas pu trouver la meilleure stratégie aujourd’hui. C’est dommage parce que lors des premiers relais, nous étions bien placés et Paul [di Resta] était en 5ème position avant son premier changement de pneumatiques. Nous n’avons pas réussi à faire fonctionner les pneus les plus tendres plus longtemps et notre rythme avec les pneus plus durs était moins bon. On quitte donc le Canada avec le sentiment de ne pas avoir montré tout notre potentiel mais nous allons apprendre de nos erreurs avant d’arriver à Valencia. »

- Lire les déclarations des pilotes

Williams

Pastor Maldonado - 13ème
Bruno Senna - 17ème

Mark Gillan, Ingénieur en chef en charge des opérations : «Cela a été une course difficile aujourd'hui pour nos deux monoplaces et nous n'avions pas le rythme attendu et celui entrevu lors des longs relais vendredi. Nos deux pilotes ont fait du très bon travail pour gérer leurs pneumatiques avec leurs stratégies à un arrêt. Nous devons maintenant apprendre de ce changement de rythme au cours d'un week-end pour mieux comprendre comment optimiser la voiture, et notamment les pneumatiques, avec des conditions de piste changeantes.»

- Lire les déclarations des pilotes

Toro Rosso

Daniel Ricciardo - 14ème
Jean-Eric Vergne - 15ème

Franz Tost, directeur d'écurie : « Nous avons manqué de rythme ce weekend, ce qui était déjà évident en qualifications et que nous avons de nouveau constaté cet après-midi. Nous avons fait débuter les deux voitures avec les pneus Super Tendres, et le plan était de réaliser deux stratégies différentes : Ricciardo en deux arrêts et Vergne en un seul. Cependant, nous avons changé cela après 15 tours, vu que Jean-Eric nous a dit par radio qu'il perdait de l'adhérence. Par conséquent, nous l'avons fait rentrer plus tôt que prévu et à partir de là, il était sur une stratégie plus conventionnelle. Toutefois, sa pénalité pour excès de vitesse a davantage compliqué sa course. Daniel a fait un bon départ, mais a perdu des places au virage 2. Du coup, à partir de là, l'écart avec les Force India était irrécupérable. Son rythme n'était pas mauvais, comme le montre son quatrième meilleur tour en course. Nous rentrons à la maison pour nous préparer à quelques mois chargés en Europe et nous devons pousser le développement de la voiture, car nous ne sommes pas là où nous voulons être en ce moment. »

- Lire les déclarations des pilotes

Caterham

Heikki Kovalainen - 18ème
Vitaly Petrov - 19ème

Mark Smith, Directeur technique : « Aujourd’hui nous avons assisté à une course solide des nos deux pilotes et à du bon travail lors des arrêts qui se sont passés sans problèmes. Nos positions à l’arrivée sont celles que nous nous attendions à faire sur ce type de circuit à ce moment de la saison, alors que suis heureux que nous ayons eu un autre dimanche décent et que nous continuions de connaître des dimanches tranquilles en nous rapprochant un peu plus du peloton. »

- Lire les déclarations des pilotes

Marussia

Charles Pic - 20ème
Timo Glock - Abandon (freins)

John Booth, directeur d’équipe : « Notre voiture et le circuit de Montréal n’ont pas fait bon ménage pendant ce week-end et c’est encore plus frustrant qu’on n'ait rien pu faire pour améliorer cela pendant la course. Néanmoins, on a pu en apprendre beaucoup sur le package aéro aujourd’hui et nous devons désormais concentrer nos efforts pour rattraper nos concurrents. Nous sommes satisfaits d’avoir Charles [Pic] à l’arrivée après une période difficile pour lui mais malheureusement la chance a tourné aussi pour Timo [Glock] qui du coup ne termine pas la course à cause de problèmes de freinage… On se concentre sur la prochaine course maintenant en espérant que la deuxième partie de la saison européenne sera meilleure que la première, d’autant plus que nous avons quelques courses à la maison qui arrivent pour Timo et pour l’équipe… [ndlr : l’Angleterre pour l'équipe et l’Allemagne pour Glock] »

- Lire les déclarations des pilotes

HRT

Pedro de la Rosa - Abandon (freins)
Narain Narthikeyan - Abandon (freins)

Luis Perez-Sala, Directeur d'équipe : «Je ne peux pas nier que je suis déçu parce que c'est la première course où aucune de nos voitures n'est à l'arrivée. C'est dommage car nous étions bien, mais nous avons eu un problème de température de freins avec nos deux monoplaces ce qui ne nous a pas permis de voir l'arrivée. Nous savions que ce serait un de nos points faibles sur ce circuit, compte tenu des gros freinages et, malheureusement, cela s'est confirmé. D'un autre côté, je suis content des courses que Pedro et Narain réalisaient. Désormais, nous devons résoudre les problèmes identifiés et penser à Valence. Quel meilleur endroit pour retourner la situation qu'à la maison.»

- Lire les déclarations des pilotes


Bilan, Montreal Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.