> > > > Dimanche : Pérez, le récidiviste, envoie Sauber sur le podium !

Dimanche : Pérez, le récidiviste, envoie Sauber sur le podium !

Quelle course pour Sauber, qui prouve une nouvelle fois que sa voiture est capable de beaucoup sur des stratégies économes. Parti 15ème, Sergio Pérez a accroché le podium, son second de la saison et de sa carrière. De son côté, Kamui Kobayashi a dû se contenter des points, moins chanceux que son Mexicain de coéquipier sur le plan stratégique.

© Sauber - Pérez, félicité par Hamilton, savoure ce nouveau podium© Sauber - Pérez, félicité par Hamilton, savoure ce nouveau podium

Sergio Pérez – 3ème
« Quand vous partez 15ème et qu’il n’y a pas de pluie ou du chaos, vous ne pouvez pas vraiment espérer finir sur le podium. Nous étions assez agressifs aujourd’hui. La stratégie et l’arrêt ont été très bons et j’ai été capable de dépasser quelques voitures. J’ai vu que, pour moi, la dégradation des pneus n’était pas mauvaise et ça m’a permis de gérer mon rythme assez bien. Nous avons une voiture rapide mais, depuis la Malaisie, nous avons été malchanceux pour une raison ou pour une autre, et hier encore nous avons eu une qualification décevante. Le résultat d’aujourd’hui est une récompense pour les gars qui travaillent dur. La dernière fois que j’ai marqué des points, j’étais aussi sur le podium et je pense que c’est une belle manière de réaliser cela. C’est aussi particulièrement bon d’être à la cérémonie du podium ici à Montréal, parce que nous ne sommes pas très loin de mon pays et il y a beaucoup de Mexicains ici. C’est un grand de boost pour l’équipe et je suis très heureux pour tout le monde. »

Kamui Kobayashi – 9ème
« Ma voiture était bonne aujourd’hui et l’équipe mérite ce bon résultat. Pour moi, nous avions prévu deux arrêts, mais il est apparu qu’un arrêt seulement était possible et même plus rapide. J’ai commencé sur les pneus super tendres et, après mon arrêt, j’ai fait 46 tours sur un train de pneus tendres. J’avais un bon rythme quand les pneus étaient en bonne forme, mais à la fin, ce n’était pas simple. Néanmoins, pour moi, la chose la plus difficile était le trafic et, je pense que, dans ces circonstances, la neuvième place était le maximum en partant de la 11ème position sur la grille. »


Bilan, Montreal et Alfa Romeo Racing Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Adelin
Adelin :
C'est dommage que Perez n'a pas marqué plus de points durant les courses précédente car avec deux podiums, il serait assez haut dans le classement !!
Il y a 87 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.