> > > > Jamais deux sans trois pour Vettel et Red Bull à Valence ?

Jamais deux sans trois pour Vettel et Red Bull à Valence ?

Red Bull reste sur deux victoires à Valence ces deux dernières années, grâce à Sebastian Vettel, et l'écurie autrichienne espère être compétitive en Espagne afin de signer un bon résultat pour conserver son avance au championnat constructeurs.

© GEPA© GEPA

Sur un circuit en ville, il est généralement compliqué de dépasser, mais Valence n'est pas un circuit en ville à proprement parler et Sebastian Vettel reconnaît que les dépassements sont possibles non sans prendre de risques : « A Valence, nous roulons en moyenne à plus de 200 km/h, ce qui en fait l'un des circuits les plus rapides en Formule 1. Dépasser est possible, mais seulement en prenant des risques. »

Le pilote Red Bull a d'ailleurs son explication sur ce sujet : « La raison est que les turbulences de l'air générées par la proximité des voitures qui se suivent ne disparaît pas comme elle devrait compte tenu des hauts murs qui entourent le circuit, vous perdez de l'adhérence, et dans certains cas, vous devez relâcher l'accélérateur. »

La séance de qualification sera donc importante à Valence, et le champion du monde le sait mieux que personne car il s'y est élancé en pole position ces deux dernières années et y a gagné à chaque fois.

Mark Webber, de son côté, ne sait pas trop à quoi s'attendre car il est compliqué de prédire qui sera compétitif dans ce nouveau Grand Prix, compte tenu des premières courses : « Bien évidemment, il est très difficile de prédire comment se passera (cette course) à Valence, car nous avons vu sept vainqueurs différents et beaucoup de podiums différents également. »

Le pilote australien a tout de même un objectif, gagner des places au championnat, donc terminer devant Sebastian Vettel, Fernando Alonso ou Lewis Hamilton : « Notre objectif est d'améliorer nos positions dans les deux championnats, donc personnellement pour moi dans le championnat pilotes et bien évidemment l'équipe qui espère garder une bonne marge (d'avance) au championnat constructeurs. »

Webber a terminé 7ème à Montréal lors de la dernière course, mais il est convaincu que cet objectif est réalisable compte tenu de l'engagement de tout le monde chez Red Bull Racing : « Je sais que tout le monde à Milton Keynes a travaillé très dur entre ces deux courses. »


Preview, Valencia et Red Bull Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.